Mon métier est d'accompagner des chefs d'entreprises (avec statut SAS, etc.) et j'ai rencontré un porteur de projet qui souhaite tester son activité (durant sa période de chômage) et qui hésite entre le fait de le faire en micro-entreprise ou en portage salarial (car il a déjà des demandes).

En regardant de plus prêt ces statuts, il me semble que le portage salarial pourrait être une bonne solution pour lui du fait de rester au régime général (et ne pas dépendre du RSI) et de ne pas avoir de plafond de CA.

Mais comme l'intelligence collective est plus forte que moi, qu'en pensez-vous ?

auto entrepreneur portage salarial
9
8

8 réponses

il y a 2 ans par olivierChaillot

Bonjour,

Je suis de ton avis, je conseille toujours à ceux qui veulent tester une nouvelle activité de le faire en portage salarial qui présente pleins d'avantage dont le fait de rester au régime général, mais également de cotiser et de recharger (et pas simplement reporter) les droits au chômage, de maintenir une couverture sociale de salarié, de poursuivre d'accumuler les trimestres pour la retraite, de pouvoir être accompagné et conseiller par la boite de portage dont certaine offre cette prestation (dans les CAE, c'est même la marque de fabrique), ...

Bref, un test sans risque.

7
il y a 2 ans par JeromeBouscaut

Merci pour ton retour.

Ce que j'ai noté aussi de mes recherches est le fait de ne pas se tromper de société de portage. Va falloir benchmarker ce qu'il se passe à Toulouse et sa périphérie.

2
il y a 2 ans par olivierChaillot

je pense qu'il faut sélectionner en fonction de l'activité visée, certaines boites de portage sont spécialisées ... mais là il faut faire une étude du marché, je ne connais pas ... et puis ton "porteur de projet" doit faire sa part du boulot ... c'est pas bon de tout leur mâcher ;)

2
il y a 2 ans par JeromeBouscaut

Tu as raison mais c'est aussi un peu ce qu'ils attendent de moi ^_^

2
il y a 2 ans par samhee

Bonjour,

j'ai été pendant 4 ans en portage salarial (contrat CDI). Cela permet de cumuler activité et chômage/salariat puisque vous pouvez définir votre niveau de salaire. Pour les avantages "salariés", la mutuelle était assez chère et je n'ai pas utilisé les services du CE, mais ils peuvent être intéressants. Attention également à la gestion des frais professionnels, certaines sociétés de portage "facturent" ce service. 

Je suis disponible pour partager cette expérience: samhee.lazare@gmail.com

4
il y a 2 ans par JeromeBouscaut

Un grand merci pour cette réponse !

1
il y a 2 ans par laetitia

Pour ma part, j'ai opté pour un CAPE (Contrat Appui au Projet Entreprise).
Mon activité est donc en couveuse .

  • J'utilise le numéro de Siret de la couveuse pour facturer = pas besoin de déposer mes statuts pdt cette période de test de l'activité
  • je bénéficie de mon allocation retour à l'emploi (ARE) = j'ai l'opportunité ed dvper mon activité tout en ayant des ressources pour faire bouillir la marmite
  • si je fais du chiffre, la couveuse rembourse mes frais pro sous justificatifs = pas de "salaire" à proprement parler
  • je suis accompagnée par une équipe de juristes, experts comptables, secrétaires = soutien administratif non négligeable
     

pour en savoir plus : www.espritdentreprendre.fr/la-couveuse/definiti...​​​​​​​

3
il y a 2 ans par JeromeBouscaut

C'est une excellente idée mais option qu'on a mis de côté car la personne n'a pas l'ambition de développer une entreprise (peut-être qu'avec le temps il y prendra goût) mais d'intégrer un tel système serait un peu mentir au système puisque le porteur de projet souhaite simplement pouvoir facturer le temps de retrouver un temps plein. Mais l'option est une option que je recommande également !

1
il y a 2 ans par NicolasVITRY

Portage salarial : j'ai fait un benchmark il y a qlqs années pour choisir ma boite de portage.
 On peut en parler quand tu veux ! tu sais où me trouver ;-)

3
il y a 2 ans par JeromeBouscaut

Avec plaisir !

1
il y a 2 ans par MarionRichard

Pour avoir vécu un aller-retour rapide CPAM-RSI et ses  difficultés de mise en oeuvre, je pencherais aussi pour une période de test en portage salarial pour que rien ne bouge au niveau administratif. 

3
il y a 2 ans par tiph

Micro-entreprise + chômage = ACCRE (et non pas ARCE). Avec l'ACCRE, ses cotisations seront réduites pendant 3 ans (75%, puis 50 et 25 je crois). Donc s'il veut simplement facturer rapidement et sur une courte période avant de retrouver un job salarié, c'est probablement plus intéressant (financièrement) que le portage (mais je ne connais pas bien les % sur CA pris par les entreprises de portage).

2
il y a 2 ans par NicolasVITRY

en général 10% (pour faire simple)

1
il y a 2 ans par MarionRichard

Le portage "coûte" tout inclus (y compris les frais liés à l'entreprise de portage et toutes les charges) 50% de ton CA. C'est le prix de ma "tranquillité" après avoir connu les "joies" de la petite entreprise française :-)

1
il y a 2 ans par JeromeBouscaut

En fait c'est 50% du CA car tu inclues les cotisations avec les 10% pris par la société de portage, c'est bien ça ?

1
il y a 2 ans par MarionRichard

oui 50% (les 10% de la société de portage inclus). 

1
il y a 2 ans par NicolasVITRY

...et si on gère bien, ça ne peut "couter" que 45% !... optimisation avec frais de mission

2
il y a 2 ans par FredericLibaud

Bonjour,

Les sociétés de portage prennent une commission de l'ordre de 10%, certaines un peu moins sur le chiffre d'affaire hors taxes généré. A cela, pour certaines s'ajoute différents services, comme par exemple un comité d'entreprise, ce qui n'est pas forcément négligeable.

Le portage permet le maintien des droits au chômage, ce qui ne sera pas le cas pour une activité en TNS (Travailleur non Salarié) ou il faudra souscrire une garantie spécifique.

2
il y a 2 ans par JeromeBouscaut

Juste une question : si la personne "entre" dans une structure de type portage salarial, donc "salarié" de cette structure, comment peut-il être TNS ?

1
il y a 2 ans par ArlitConseil

Pour un test, portage sans hésiter

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.