sur ce post sur facebook (www.facebook.com/guillaume.maison/posts/101541...  ) on y parle d'une école montessori qui se crée dans mon département et un questionnement se pose sur les suites de ces écoles "primaires" et des enfants rentrant au collège de nouveau dans un moule éducatif, idem pour le lycée et l'université.

Mais la question peut également être étendue à l'après éducation : quel environnement professionnel pour les jeunes qui sont passés par ce que l'on pourrait qualifier d'éducation alternative et disruptive ? Est-ce qu'un écosystème comme celui de l'entreprise libérée serait le contexte qui conviendrait le mieux ?

A vous ! :)

education entreprise libérée montessori
11
10

10 réponses

il y a 2 ans par IsabellePruvot

@gmaison : "À quoi pourrait ressembler ce nouveau parcours éducatif ?  "Y aurait-il une validation des compétences - et non plus des connaissances ?

 Et pourquoi pas une validation des "appétences" plutôt ? Idriss Aberkane nous dit que la meilleure façon d'apprendre est de "faire l'amour" avec la connaissance, autrement dit de remplacer le gavage  (système éducatif classique actuel) par l'amour de la connaissance.

Je pense en effet qu'il nous faut recréer l'envie d'apprendre, améliorer les moyens de transmission et les conditions d'apprentissage. Comme tu le sais je suis au coeur de ce métier et je suis affligée par la vétusté et l'archaïsme à la fois des locaux et des outils mis à disposition des lycéens que j'accompagne. Le gavage est un système absurde, je suis pour le choix libre des enseignements par l'élève, qui pourra alors se diriger vers ce qu'il aime faire et non plus vers ce qu'il doit apprendre pour obtenir un diplôme dont l'obsolescence par rapport au marché du travail est déjà programmée.

Heureusement, les écoles et les approches alternatives fleurissent (principalement dans le numérique), on regrette que les entreprises demeurent tant accrochées à l'indéboulonnable moule des grandes écoles.

Quant à l'après et l'écosystème idéal, je pense que c'est celui du statut indépendant qui peut s'offrir le luxe de choisir ses clients et ses missions, toujours sur la base du plaisir et de l'épanouissement personnel, parce que c'est là qu'on donne le meilleur de soi même. Utopiste moi ? ben voyons ... :)

7
il y a 2 ans par JoyceMarkoll

> Comme tu le sais je suis au coeur de ce métier et je suis affligée par la vétusté et l'archaïsme à la fois des locaux et des outils mis à disposition des lycéens que j'accompagne.

Je constate que 40 ans après ma sortie du système scolaire rien n'a changé dans les méthodes ni les principes. Il est temps de faire bouger les choses, dans l'ensemble du système scolaire.

Mon fils, qui vient de finir la 3ième, est en stage : mise en situation professionnelle, et il veut se tourner vers l'apprentissage…

pour ajouter un grain  de sel, c'est à propos des temps de travail, (adultes et scolaires inclus):

www.huffingtonpost.fr/2016/07/14/week-end-trois...

2
il y a 2 ans par olivierChaillot

C'est curieux cette façon que nous avons (je me met dans le tas !) de considérer que l'école que nous faisons est un moule qui rend tous ceux qui ont suivi le cursus identiques !

Comme si, quelque soit le moule que l'on nous impose, la diversité qui fait notre richesse collective était gommée !

je pense qu'il y a au pouillème près (le pouillème étant une variante du chouia) la même proportion de cons, de gens géniaux, de lourds, de sympas, d'antipathiques, ... qui sortent des écoles de montessori ou de celle du village ...

Mais je n'ai pas de preuve ...

5
il y a 2 ans par JoyceMarkoll

J'ai vu une différence marquée entre les enfants qui sont dans un contexte moins contraignant que celui de l'école publique, et ceux qui y sont (je fais surtout allusion à des enfants scolarisés à la maison, mais pour les écoles dites libres j'ai un a priori favorable et je crois pouvoir étendre cela à ces écoles).

La différence : des enfants joyeux, pas énervés, pas en opposition. Ils sont détendus, créatifs et toute leur attitude respire la confiance.

3
il y a 2 ans par gmaison

Je viens d'en parler à mon maire, qui est ok pour amorcer une réflexion sur une ecole Montessori dans le village :)

#NeJamaisRienLacher

4
il y a 2 ans par gmaison

La discussion se fait à plusieurs voix et voies : www.facebook.com/guillaume.maison/posts/101542...

1
il y a 2 ans par martin

Mon fils est né dans un milieu bilingue, il était important pour nous de renforcer ses capacités linguistiques. Nous l'avons inscrit dans une école Montessori à l’âge de trois ans. Il s'y est retrouvé comme un poisson dans l'eau, et a beaucoup bénéficié des enseignements. Comme la méthode privilégie le soutien de l'enfant selon son rythme, il a vite pu apprendre à compter et à lire (si, si). Mais arrivé à l'âge de scolarité obligatoire, nous avons préféré le caser dans le cursus "normal", il y est entré en "grande section". Il avait une longueur d'avance sur nombre de ses pairs. Mais, il s'agit d'un cas unique. Une autre enfant dans la même tranche d'âge a refusé tout apprentissage des chiffres et des lettres... comment Montesorri peut "adapter" dans ce cas? On ne le saura jamais car la fille en question a été retirée de l'école et est allée dans l'école de sa commune, école publique, et là, elle s'est épanouie et est devenue une championne de la classe. Serait-ce que le système Montesorri ne lui convenait pas? Ou, pervers, que les acquis de Montessorri ne sont apparus qu'après-coup?  Va savoir. En tous cas, c'est une belle méthodologie, et le frère cadet, lorsqu'il fêtera ses trois suivra dans les traces du grand. Ça, c'est certain.

3
il y a 2 ans par JoyceMarkoll

Selon ce que j'ai lu sur les méthodes des écoles libres, c'est une question de «moment». Quand vient le bon moment pour l'enfant de s'intéresser à une activité, il/elle s'y mettra.

2
il y a 2 ans par Pjo

Bonsoir 

en voilà une question étonnante et questionnante ! Que deviennent les enfants, ados qui ont suivi des cursus tels que décrits ? Ont ils des parcours pro singuliers ? Et/ou parcours reconnaissable ? 

Ont ils plus envie de rejoindre des entreprises particulières ? TpePME privilégiée par rapport à grand groupe ? Nsp !

Et à mon avis, leur esprit critique doit pouvoir continuer à agir et donc le choix du parcours pro peut le révéler ? Pas sûre qu'ils y ait des corrélations significatives ! Peut être sont ils plus autonomes et plus chefs d'entreprise ? Voilà un beau sujet d'enquête ! 

Bon we 

2
il y a 2 ans par gmaison

Allez, quelques questions de réflexions et pistes de questions :

Justement, peut être est-il temps d'envisager toute la chaîne éducative. D'ailleurs, pourquoi ne pas la réinventer et arrêter d'envisager un parcours comme celui actuel ? 

À quoi pourrait ressembler ce nouveau parcours éducatif ? 

Y aurait-il une validation des compétences - et non plus des connaissances ? Ou bien éducation, formation et travail ne serait que des voies parallèles au cours de sa vie, dont professionnelle ?

2
il y a 2 ans par Pjo

Bcp d'expérimentation sont en cours ; de nombreuses écoles alternatives ... Je crois que parents et prof et psy scolaire et Cpe : auraient tout gagner à construire ensemble ... Un socle de connaissances + des aptitudes/talents : curiosité, tolérance à la diversité ... 

Votre projet peut être construit comme un séminaire stratégique : rêve / ambitions / que voulez vous ? Que pouvez vous ? Quelles contributions pour chaque partie prenante ... 

Beau sujet ... Et si besoin, a dispo. Bon we 

1
il y a 2 ans par JoyceMarkoll

Je viens de lire un message extra à ce sujet sur une des listes de discussion de l'april. Cela concerne spécifiquement les sujets autour de l'enseignement du code à l'école, l'arduino, ces choses là, et le point commun entre ce que tu dis et ce que j'ai lu c'est le terme "compétences". Bref, pour ma part j'ai eu une année de ma vie scolaire dans une école anglo-saxonne (les cours tout en anglais entre mes 15 et 16 ans), et de retour dans le système scolaire français, je m'étais sentie triste et frustrée. Il est clair que aujourd'hui, environ 40 ans plus tarden n'a changé en France. Mon fils a 16 ans et j'ai pu m'en rendre compte…

Alors oui pour disrupter l'école ! Et si tu veux, je te ferai un forward du message en question ? (Par mail)

3
il y a 2 ans par JoyceMarkoll

Bonjour (tardif), à propos de "psy scolaires", l'étage suivant se construit dans le rectorat du sud est avec l'ANC… soutenu par un rectorat (wao !):

fr.linkedin.com/in/v%C3%A9ronique-renier-78586...

“Véronique RENIER

CONSEILLERE TECHNIQUE CHARGEE DE PROJETS ET DE FORMATIONS chez Education Nationale

Nice, Provence-Alpes-Côte d’Azur, France

Administration scolaire et universitaire

Entreprise actuelle

  1. Projet européen NEuroscol - Académie de Nice,
  2. Magazine "Les chroniques de NEuroscol" (voir aussi page NEuroscol sur LinkedIn),
  3. Education Nationale

Enseignement

  1. Institut de NeuroCognitivisme (INC) - PARIS ”

Les Skillers auront encore plus d'infos dans ces deux pdf:

twitter.com/JoyceMarkoll/status/74205392748769...

et en plus direct,

savoir-etre-ecole.org/docs/2016/Chroniques_de_N...

savoir-etre-ecole.org/docs/2016/Chroniques_de_N...

enjoy!

1
il y a 2 ans par laetitia

On retrouve des "Montessori Educated" dans des domaines divers et variés :
www.dailymontessori.com/montessori-questions-an...

On notera tout de même que les plus célèbres ont en commun des métiers créatifs et innovants ;-)

2
il y a 2 ans par KarineSACEPE

Bonjour,

je signale pour compléter les commentaires précédents l'existence d'écoles alternatives dites "démocratiques" qui suivent l'exemple  de la Sudbury Valley School www.sudval.org/.

 Ces écoles prônent l'apprentissage informel et autonome: il n'y a ni classe d'âge, ni programme, ni emploi du temps, ni évaluation, ni professeur (juste des adultes présents à solliciter). On apprend ce qu'on veut et quand on veut (notamment à lire soit à 3 ans ou à 12 ans) car c'est l'enfant qui définit son rythme d'apprentissage en fonction de ses motivations.

Pour permettre cette autonomisation et responsabilisation, il y a des pratiques démocratiques très rigoureuse: le règlement de l'école est rédigé par le Conseil d'Ecole (chaque élève et chaque adulte y a 1 voix) et les transgressions du règlement sont signalées en Conseil de Justice (chaque membre peut porter plainte contre un autre membre, les sanctions étant prises collectivement en veillant à leur proportionnalité et leur acceptabilité).

Pour en savoir plus sur les écoles démocratiques, l'association EUDEC: www.eudec.fr/ et quelques exemples parmi les écoles pionnières sur Paris: www.ecole-dynamique.org/ ou ecole-democratique-paris.org/ ou www.sudburyschoolparis.org/

Je fais actuellement une thèse sur les Labs d'innovation en entreprise et je trouve de nombreux points communs avec ces écoles: autonomisation et responsabilisation, droit à l'erreur, plaisir partagé, bienveillance...

Karine.

2
il y a 2 ans par gmaison

Merci @KarineSACEPE !

je suis également sur le projet d'une telle école libre, comme il s'en est monté une à la rentrée dernière à Montauban : L'école Créactive

1
il y a 2 ans par VirgiMe

Bonjour,

Je viens de voir votre conversation.

Je réfléchis justement à l'organisation d'une conférence sur ce sujet en partant de l'entreprise justement dont le pitch serait plus ou moins " on parle des nouveaux modes de travail dans l'entreprise, bonheur au travail, entreprise libérée, mais si nous commencions à changer les méthodes de "travail " à l'école? Les neurosciences ont fait des découvertes sur le fonctionnement du cerveaux des enfants et donc sur les meilleurs façons d'enseigner et pourtant le système et les méthodes de l'éducation nationale continue de fonctionner de manière archaïque. " cf cet article (www.cles.com/debats-entretiens/article/l-ecole-...)

J ai fait quelques recherches (je n ai pas terminé) et j ai remarqué que les valeurs de Freinet sont les mêmes que celles de l'entreprise libérée. Je suis aussi tombée sur cet article présentant une école Freinet à Nantes et je trouve que si ont remplace "élève" par "salarié" on a l'impression d'être dans une entreprise libérée. blogueursnantais.wordpress.com/2012/01/31/ange...

Qu'en pensez-vous? Avez-vous des idées pour étayer le débat?

Je regarde également la discussion sur FB

Merci

1
il y a 2 ans par JoyceMarkoll

Bonjour,

Savez-vous si un lycée auto-géré/Freinet/Montessori ou autre Lycée Expérimental existe en Occitanie ? En utilisant des moteurs de recherche connus et moins connus je n'en ai pas trouvé, aussi souhaitais-je poser la question ici, au cas où il en existe un qui ne serait pas apparu lors de ces recherches ?

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.