Bonjour à tous,

J'ai beau chercher, difficile de trouver de l'actualité sur l'économie collaborative !

Pourtant, il y a un an encore, tout le monde ne parlait que de ça : Le Bon Coin, AirBnB, BlaBlaCar...

On nous annonçait même la fin du capitalisme avec l'aide du Bitcoin !

Pensez-vous que ces économies collaboratives (dont Skiller, d'une certaine façon) n'étaient qu'un feu de paille ou qu'effectivement l'avenir leur appartient ? Merci beaucoup pour vos avis/opinions/convictions :)

économie collaborative futur mode
7
5

10 réponses

il y a 2 ans par gmaison

A l'instar d'un peu tout ce qui se crée en ce moment dans cette économie numérique et digitale, je pense que l'économie collaborative a eu son "hype moment". Un peu comme les MOOCs il y  a quelques années. 

Un tri est probablement en train de se faire.

Ensuite, il est indéniable qu'en france la perception que nous avons de cette économie collaborative est assez paradoxale : d'un côté il s'agit de faire ensemble, dans un esprit de solidarité, de collaboratif, sans intention si ce n'est le plaisir d'aider, d'accompagner, de rendre service. Est fortement ancré dans une sorte d'inconscient collectif que toutes ces actions doivent être désintéressées financièrement car si finances il y a alors, ce n'est plus désintéressé. Et on tombe là dans le paradoxe où le désintéressement financier est une posture morale mais qu'éthiquement "tout travail mérite salaire" (sans même parler de salaire fiduciaire). Et jusqu'à présent, la morale l'emporte encore.

Je pense que l'économie collaborative va "revenir" au premier plan en ayant résolu ce paradoxe. Quand ? un jour. Lorsqu'individuellement ET collectivement nous aurons résolu - dépassé ? - ce paradoxe.

En tout état de cause, il me semble plus intéressant de faire co-exister ces deux économies qui correspondent bien à la diversité des personnes. Il faut juste que chacune trouve sa place dans le respect de(s) l'autre(s).

5
il y a 2 ans par martin

La question serait, à mon sens, de savoir de quoi on parle. Car le concept Uber, par exemple, n'est pas de l'économie collaborative, il s'agit plutôt de permettre à une entreprise classique de faire sa place au soleil sans prendre en charge le fait d'avoir des employés (avec leurs droits, etc). Skiller est réellement collaboratif (collaborative?) mais est gratuit, "il n'y a rien à gratter". Cela posé, oui, il serait très intéressant de savoir quels sont les réelles entreprises collaboratives et quel serait leur avenir? Comment gagner sa vie via ces moyens, en payant éventuellement une taxe vers un organisme qui coordonne, sans pour autant devenir le dindon de la farce?

4
il y a 2 ans par JoyceMarkoll

Bonjour oimoci,

L'information étant multiple, pléthorique et multi medias, (au sens propre), voudrais-tu s'il te plaît, définir "ton" actualité, ainsi que "tout le monde", et bien sûr aussi "on" ? :-)

En attendant, j'ai un avis sur les feux de paille informationnels : je crois que c'est généralement l'apanage des médias grand public qui ont besoin de faire dans le sensationnel en permanence, et du coup de faire tourner rapidement les sujets qui font la une, ce qui peut ressembler effectivement à des feux de paille. Mais sous la cendre… la braise continue de rougeoyer ! :D

4
il y a 2 ans par GabrielleTrebesses

N'est-ce pas le signe que l'économie collaborative est rentrée dans les moeurs ? Je ne pense pas que cette moindre présence dans les médias soit le signe d'un recul. Dans mon entourage, je vois un nombre croissant d'utilisateurs de blablacar, airbnb, drivy... qui ne se posent plus la question de savoir si c'est de l'économie collaborative mais la pratiquent "à l'insu de leur plein gré" ! Il serait intéressant de creuser les chiffres sur l'évolution de l'économie collaborative (avec la difficulté soulignée par certains de poser une définition claire de ce que cela inclut).

4
il y a 2 ans par FredericBaumann

Bonjour,

votre question m'inspire quelques commentaires (et un peu contradictoires les uns avec les autres, donc je n'en tire aucune conclusion...) :

1) pas plus tard qu'hier, dans la newsletter de Frenchweb, paraissait un article sur GensDeConfiance, un site du style LeBonCoin, mais où l'on ne peut entrer qu'en étant coopté, et qui semble être en plein essor.

2) Le crowdfunding n'a, je crois, jamais été une révolution. Je n'ai pas beaucoup de faits pour étayer cela, si ce n'est le cas d'un ami qui a lancé (avec succès) un projet sur Kickstarter, mais si cela a réussi, c'est parce qu'il avait déjà trouvé "à la main" bon nombre de financeurs, auxquels il a donné rendez-vous sur Kickstarter pour le jour J, afin qu'ils puissent apporter tous ensemble leur financement, "amorcer" ainsi la pompe, et faire en sorte que le projet sorte du lot sur le site.

3) Tout récemment, un autre ami a pu lever quelques milliers d'euros pour financer le lancement d'un jeu de rôles sur Ulule, il a obtenu ce qu'il voulait en quelques jours. Dans ce cas, il n'a pas eu à faire une chasse préalable aux investisseurs, mais on parle ici d'un projet de 4000€.

4) Waze à ma connaissance va de nouveaux projets en nouveaux projets (ex tout récent, les places disponibles dans un parking)

5) on entend régulièrement parlé d'AirBnB, mais plus par les désagréments qu'il cause dans les grandes villes que pour le service qu'il apporte.

J'aurais tendance à penser qu'internet permet un niveau de communication temps réel jamais atteint, et que cela rend possible une collaboration qui était inenvisageable auparavant. Cela apporte d'une part des services très utiles, et d'autre part des inconvénients (failles de sécurité, vie privée, ...). Selon la prépondérance des uns par rapport aux autres, cela pourra se développer ou pas...

Voici pour ma modeste collaboration :)

3
il y a 2 ans par PascalW

Bonjour,

Je crois que l'économie collaborative correspond à un mouvement très hétéroclite qui cherche maturité. J'ai d'ailleurs le sentiment que dans les exemple que tu donnes, le modèle collaboratif a plus été un alibi, un prétexte qu'un vrai modèle économique.

Je crois que l'économie collaborative est à chercher au delà de ces réussites commerciales. A partir du moment où l'argent entre jeu, le collaboratif disparaît très vite au profit (c'est le cas de le dire) d'une recherche de performance financière.

Je crois ou j'espère que l'économie collaborative ne repose pas sur la valeur de l'argent mais sur le partage lui même.

Aujourd'hui, c'est d'autant plus difficile que les rouages de la société repose sur la propriété plus que sur la mise en commun. Prétendre y échapper est une illusion: on a tous quelque chose à payer (un loyer, un crédit, un impôt, son pain,... )

Cela ne remet pas en cause l'existence d'initiatives collaboratives. C'est, à mon sens important de pouvoir s'interroger et de voir que d'autres chemins existent.

Merci Skiller!

Pour ce qui est du Bitcoin, les banques s'y intéressent trop pour qu'il mettent un terme au capitalisme. :-)

2
il y a 2 ans par FredericLibaud

Bonjour,

L'économie collaborative n'est à mon sens que la façon de représenter la conjonction de mouvements de fond, qui existent depuis plusieurs années.

En effet, le développement du numérique et son appropriation par les usagers, qui pour une grande majorité il faut en être conscient ne sont pas des "Geeks". Et quand je dit cela, cela n'a rien de péjoratif, car il s'agit généralement d'utilisateurs lambda de toute âge, milieu sociaux, niveau de formation, ... Et oui tout le monde n'est pas tombé dans la marmite informatique à son plus jeune âge...

A cela s'ajoute le fait que les gens souhaitent revenir à des valeurs plus humaines, au commerce de proximité, recréer du lien...

Le politique et le contexte actuelle qui perdure depuis plusieurs années en son également une composante !

A cela s'ajoute l'aspect économique, avec des mutations sans précédents dont le numérique est la cause, mais aussi le vecteur et peut-être dans certains cas le moyen de les réaliser.

Bref... notre monde est sans-dessus dessous mais, ce n'est pas pour autant qu'il faut subir.

Blablacar, Le boncoin, Uber... ne sont pas les seuls témoins et vecteurs de l'économie collaborative et de son uberisation. Il existe de nombreuses approches plus ou moins expérimentales. Les médias les mettent sur le devant de la scène en fonction de leurs propres intérêts. Car il faut bien avoir conscience, si l'on parle beaucoup de Uber ou AirBnB par exemple, c'est que cela fait "mousser", vendre... du papier ou tout du moins de l'audience aujourd'hui.

La fin du capitalisme au sens générale ou on l'entend n'est pas pour demain, il s'agit surtout d'un rééquilibrage sur le long terme ! Le bitcoin et plus généralement la blockchain aidant à cette transition.

2
il y a 2 ans par samhee

Bonsoir, pas une opinion juste une découverte:

o.nouvelobs.com/high-tech/20170329.OBS7252/cine...

1
il y a 2 ans par oimoci

Merci @samhee , je ne suis pas convaincu que cela change le monde ;)

1
il y a 2 ans par samhee

Non mais l'esprit collaboratif anime encore certains projets :)

3
il y a 2 ans par jesere

Les gens font bien le distingo entre des sociétés qui ont des produits ou services à vendre la nous sommes dans le digital

Puis il y a ulule, ou des sites comme hoolders pour investir ou acheter autrement, le crowfunding et autre... là nous sommes dans un web social

@samhee le nomme bien c'est l'esprit collaboratif qui donne tout son sens et lui n'a pas besoin des médias et fait son chemin par bouche à oreille, une bonne vielle méthode qui à fait ses preuves. c'est un mouvement de fond qui interessara les médias a plus ou moins longue échéance, il sont occupé par la "politique" en ce moment :) 

1
il y a 2 ans par EURLLSCONSULTING

Bonjour !

Belle question !!!

On entend parler, de plus en plus d'économie solidaire, collaborative, participative.....

N'est ce pas de la néo-économie, contre-pieds à 50 ans de tentatives et de méthodes qui ne marchent plus ou marchent pas, pensées non pas par des politiciens énarques bardés de diplômes et incompétents à suivre l'évolution de notre société ? !

Certaines gens de la société civile essayent ou explorent de nouvelles voies et qui échappent aux à l'économie traditionnelle, du moins pour un temps !!! Je trouve que c'est bien !

Ce n'est donc pas, à mon sens, un feu de paille mais plutôt le début d'une nouvelle ère de production et de consommation !

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.