Bonjour à tous,

Je me demande où et comment les chasseurs de têtes sélectionnent les candidats qu'ils contactent lorsqu'ils doivent trouver un profil.

En d'autres termes, doit-on poster "Qui cherche un DG ?" sur LinkedIn ou sur Skiller ;)

Plus largement, connaissez-vous une plateforme numérique qui permet de signifier qu'on est ouvert à des opportunités d'emploi ? Avec un CV +/- anonymisé peut-être pour celles et ceux qui sont en poste...

Merci à tous pour vos réponses !

e recrutement recrutement chasseurs de tête
3
5

6 réponses

il y a 3 mois par gmaison

@oimoci Je pense que les chasseurs de tête ont leurs "viviers". je met viviers au pluriel parce que cela va dépendre des cibles.

je ne crois pas trop aux réseaux sociaux, vitrine et falbalas, comme le dit @PascalW 

Par contre, je pense aussi que les chasseurs de tête doivent le plupart être issus de grandes écoles et piochent en premier parmi les "anciens" puis font jouer les réseaux de ces anciens, etc...

Ensuite, c'est en règle générale quelque chose de plutôt discret, dans la mesure où les "chassés" sont souvent en poste et rarement "en transition". Sauf s'il s'agit d'un vrai business model de la part du chassé (et souvent ce seront alors pour des missions de "manager de transition")....

Une plateforme pourrait être pertinent, mais pour les chassés en poste, cela réclame plutôt de la discrétion... imagine la situation d'une entreprise "en chasse" qui découvre un de ses cadres voir membre du codir ou comex présent et "à l'écoute" sur la plateforme...

Par contre, l'idée de fournir "gratuitement" à des cadres en postes des prestations de "profilage psychologique" ou "profilage de compétence" pour vendre ensuite des prestations de chasseur de tête sur la base de ces profilages, ça... Mais il y a déjà des acteurs sur le marché du profilage (centraltest, talentoday, etc.)...

Ceci dit... faudrait qu'on en cause. J'ai quelques pistes là dessus ;)

3
il y a 3 mois par MickaelGUERIN

Hello Jérôme. Dans notre cher et beau pays où le Reseau et la cooptation fonctionnement à merveille, les annuaires d'anciens, pardon les alumnis, et les annuaires de groupes et collectifs de pairs sont des outils d'une utilité déconcertantes... Cela permet d'approcher directement ou par capillarité des cibles et des potentiels sans éveiller le moindre soupçon...

3
il y a 3 mois par PascalW

Bonjour,

Même si je ne suis pas à une fonction "chassée", il me semble que les chasseurs de tête s'appuie surtout  un réseau "physique", non numérique pour repérer et surtout qualifier les profils. De ce que j'ai pu voir, les plateformes comme LinkedIn sont au mieux des "vitrines". Ce que les gens écrivent dans leur profil est parfois "une libre interprétation de leur parcours (quand ce n'est pas bidon !). Personne sur LinkedIn ne va dénoncer publiquement un profil "mensonger".

Pour être "chassé" , il faut occuper une fonction trop haute pour figurer dans les viviers classiques et autres CVthéques.

Je déplore que le fait d'être présent sur Skiller ne suffise pas à déclencher l'intérêt des chasseurs de tête  C'est injuste pour Skiller et ne m'arrange pas :-)

2
il y a 2 mois par FredericMischler

Bonjour Jérôme, pour ce qui est d'une plateforme numérique où l'on peut signifier son degré d'ouverture à des opportunités sans pour autant publier ou indiquer directement et publiquement dans sa bio "Qui cherche un DG", je pense tout simplement à Linkedin ;) Dans la partie "Emploi" puis "Objectifs Professionnels" où l'on peut activer l'option "Faites savoir aux recruteurs que vous êtes réceptif" (et en lien avec l'activation de cette option, le commentaire Linkedin est : "Nous faisons notre possible pour ne pas indiquer à votre entreprise actuelle que vous êtes un candidat réceptif"). Puis il est alors possible de spécifier : "Je cherche activement et je postule", "Je regard de temps à autre pour me tenir au courant des postes à pourvoir", "Je ne cherche pas mais je reste à l'écoute des propositions intéressantes", "je ne cherche pas et je ne suis pas à l'écoute". Après quoi on peut également indiquer un délai de dispo, la nature des postes visés, les lieux géographiques, etc. Bref, autant d'informations rendues alors dispos aux recruteurs, sans que ces infos ne soient visibles dans le profil public.

2
il y a 2 mois par oimoci

Merci Frédéric.

En effet, j'ai découvert ces options très récemment. C'est très malin de leur part, mis à part que les DRH qui travaillent avec des chasseurs de tête ont accès à l'info.

1
il y a 3 mois par ChristianWAGNER

Bonjour, 

Généralement, via leur réseau ou par une prise de contact du candidat.

L idée de plateforme pour VP peut être une excellente idée.

Si je peux me permettre vous recherchez un poste ? Ou a développer une plateforme ?

1
il y a 3 mois par oimoci

L'un et/ou l'autre :)

1
il y a 3 mois par ChristianWAGNER

Intéressant, j'avais commencé à travailler sur un projet de plateforme avec un chasseur de tête. Si vous souhaitez que l'on en parle. 

2
il y a 3 mois par FabienIdealg

Ils cherchent sur linkedin je pense

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.