En tant que RH, quels processus ou leviers utilisés vous pour favoriser l'implication des collaborateurs?

implication au travail motivation satisfaction
4
5

4 réponses

il y a 1 an par AurelieMarchal

Je suis extrêmement surprise par vos réponses... Comment voulez-vous impliquer/engager des collaborateur si vous ne vous intéressez pas à eux?

Ils peuvent vous faire croire, pas longtemps, qu'ils sont engagés mais, dans les faits ils ne le seront pas.

La meilleure manière que j'ai trouvé d'engager qui que ce soit, quelque soit le niveau hiérarchique et tant dans le monde professionnel que dans ma vie privé, c'est de se mettre au même niveau que la personne et commencer, avec bienveillance, empathie et authenticité par lui demander ce dont elle a besoin, tant sur le niveau fonctionnel que relationnel ou personnel (pour bien faire son travail, pour se sentir bien, pour avoir envie de venir bosser tous les matins, etc.). Une fois que vous pouvez répondre à ses besoins individuels, elle sera en mesure de s'impliquer et de s'engager dans des projets qui vont au-delà d'elle même.

Si ses besoins personnels (qui ne sont pas toujours exprimés) ne sont pas reconnus et assouvis, je pense que c'est un leurre de croire qu'elle sera en mesurer de s'impliquer et de s'engager. Vous pourrez essayer de la motiver à coup de bâton ou de carottes, ça pourra peut-être fonctionner pour qu'elle atteigne ses objectifs mais n'espérez pas qu'elle soit ainsi impliquée et engagée. 

5
il y a 1 an par EtienneZulauf

Je leur montre dès le premier jour le tableau des charges de l'entreprises, intégralement : charges fixes, salaires, etc..

Ainsi, quand ils entendent le montant des contrats ou quand on dit qu'on ne va pas atteindre l'objectif, ils savent à quoi correspondent ces montants. La plupart des salariés n'ont pas idée des charges patronales sur leur salaire, alors la somme de tous les petits rien qui représentent des milliers d'euros au final encore moins. Et ainsi, ils ne se font pas des films sur le fait que les patrons se paient de manière démesurée, et comprennent la relativité des montants engagés et l'importance des objectifs.

4
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Personnellement, je leur fais passer des tests en leur demandant de me montrer très concrètement de quoi ils sont capables. En effet, souvent certains salariés se vantent d'être des experts dans telle ou telle discipline, alors qu'en réalité, ils n'ont qu'une maitrise très approximative de la discipline en question. Et quand on est une société, l'amateurisme, ça ne pardonne pas.

1
il y a 1 an par gmaison

@btedeski 

Qui sont les collaborateurs ? Quelles sont, individuellement, leurs motivations, leurs valeurs, leurs besoins ? Se reconnaissent-ils dans les valeurs de l'entreprise ? L'entreprise répond-elle à leurs besoins professionnels, personnels pour certains éléments à la frontière pro/perso ?

Qu'attends-tu de tes collaborateurs ? A la fois professionnellement, mais également en matière de savoir-être ? Est-ce que c'est clairement exprimé ? Est-il en mesure de comprendre et de se positionner dans les besoins de l'entreprise ? Communique-t-elle suffisamment les bonnes informations auprès des collaborateurs, des KPI qui sont compréhensibles par toutes et tous, ses propres besoins, etc. ?

Il n'y a pas d'actions absolues, de martingale pour l'engagement des salariés, à dire vrai. La démarche est de se poser les bonnes questions et les réponses - et donc les actions à mener - viendront toutes seules sur la base de la culture de l'entreprise et de la volonté du dirigeant. Il y aura des gens pour qui un tel système ne conviendra pas. Certain voudront de l'autonomie, d'autres n'en voudront pas. Certains croiront en les valeurs de l'entreprise, en son rôle et sa mission, d'autres s'en ficheront, du moment qu'ils ont la paie en fin de mois, avec toutes les différentes saveurs au milieu.

Et quels sont les objectifs pour vouloir obtenir l'engagement des collaborateurs ?

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.