Voilà une question qui me semble refaire surface à un moment où chacun sent bien qu'il n'est pas sérieux de continuer ainsi.

Civilisation en danger selon certains, fin de cycle pour d'autres ... De plus en plus de citoyens s'interroge sur le sens de tout ça.

J'ai trouvé une web-série sur le sujet qui donne la parole à des gens comme vous et moi ... le résultat est surprenant et nos "Politiques" pourraient bien s'en inspirer ...

Perso, celle que je préfère c'est ICI. Je sais, je suis de parti-pris

mais si vous voulez voir le reste de la série c'est

Bon visionnage ... et curieux de vos retours

N'hésitez pas à partager, les producteurs n'ayant eu aucun financement ... le buzz pourra les aider à continuer :)

economie innovation numerique politique stratégie
5
2

4 réponses

il y a 15 jours par FredericLibaud

Pour en découvrir un peu plus : www.utopiales.org/.

2
il y a 15 jours par olivierChaillot

Dommage, trop tard, trop loin :)

1
il y a 14 jours par FredericLibaud

C'est tout les ans !

2
il y a 12 jours par pascal_delmas31

Merci pour ce partage. Je vais prendre un peu de temps pour écouter ces entretiens. 

2
il y a 17 jours par ChristopheFantoni

Décidément, cher @olivierChaillot, vous vous posez de sacrées questions ! ;)

Malheureusement, en ce qui me concerne, je m'interroge essentiellement sur l'idée de me trouver chaque mois une petite mission afin de remplir ma gamelle et de payer mes factures. Et ce qui se passe à l'échelle de l'Humanité est — il faut bien l'avouer — beaucoup trop haut pour moi pour que cela m’interpelle. À ma petite échelle, mes besoins, mes questionnements donc, restent essentiellement très terre-à-terre.  

Pour finir, des producteurs qui n’ont pas réussi à trouver un financement dans le secteur de l’audiovisuel, ce sont des producteurs qui ne connaissent pas leur métier, car dans le monde des arts (dans lequel j’ai une petite expérience professionnelle), on ne produit jamais rien tant qu’on n’a pas trouvé un diffuseur. Et je rappelle qu’un diffuseur, ça ne se trouve pas forcément qu’en France. Donc, en cherchant bien, on arrive toujours à trouver.

1
il y a 16 jours par olivierChaillot

Dans un monde qui semble avoir perdu le sens, n'est-il salutaire de se poser ce type de question ? c'est vrai qu'il semble a priori plus simple d'avancer sans s'interroger sur la destination en pensant qu'il sera bien temps de se poser des question après ... la survie plutôt que la réflexion ... Mais repousser l'échéance (apparemment) n'est-ce pas faire l'autruche ?

Quant au pouvoir de la finance pour influencer les esprit en sélectionnant ce qui permet de livrer du temps de cerveau disponible aux annonceurs ... on arrive toujours à trouver :)

2
il y a 16 jours par ChristopheFantoni

Personnellement, je comprends tout à fait votre réflexion. Toutefois, je constate qu'autour de moi — comprendre par là la plupart des gens de mon âge qui compose mon entourage personnel/professionnel (et qui ont, en gros, la quarantaine) — raisonnons de la manière que celle évoquée précédemment.

En fait, nous ne savons pas de quoi demain sera fait, vivant presque au jour le jour, essayant de nourrir nos familles sans que ces difficultés transparaissent trop au quotidien (surtout pour préserver les enfants). Et je crois que ce qui se passe à la télévision (je n’en possède pas et la plupart de mes amis, aussi) du genre « temps de cerveau disponible » est vraiment le cadet de nos soucis.

Ce que j’essaye de dire par là, c’est que le modèle que l’on essaye de nous vendre depuis des années et des années — au travers de la télévision, de la radio, et des journaux — n’est pas forcément celui de monsieur et de madame Tout-le-Monde. Et j’en sais quelque chose puisque j’ai été pigiste puis journaliste pendant près de 5 ans. La plupart du temps, l’information est exagérée, fantasmée (reposant presque sur du mensonge), et tout ça pour attirer le plus de monde possible. En gros : faire monter le tirage et l’audimat.

Donc, avant de crier que nous allons droit dans le mur si nous ne faisons rien, je crois plutôt que les gens devraient ignorer ce qu’on essaye de nous vendre depuis des années et des années en se concentrant sur ce qui compose l’essentiel de leur vie.

1
il y a 2 jours par gmaison

On peut parler d'Humanité en tout temps, si l'on est capable d'en laisser la liberté à chacun de se l'approprier, de la vivre et de l'exprimer à sa manière et dans le respect de la différence.

Ce qui n'est jamais gagné.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.