Depuis toujours, je suis énervé par les jugements de ceux qui donnent des bons points sur les loisirs. Il y aurait des loisirs plus ou moins bien, et la valeur des loisirs fluctue avec l'age. Quand t'as moins de la 18 ans, tu as des jeux pour enfants, et quand tu dépasses les 18 ans si tu as comme autre loisir que le théatre, la randonnée ou la belote tu es un vil adulescant immature.

Le sommet pour moi a été atteint cette semaine, où on t'explique que le simple fait de jouer à Pokemon Go est la marque d'une personne immature.

J'ai eu une discussion qui m'a fait halluciner avec un collègue parce qu'on a installé une Wii en salle de pause, et que certains seraient moins professionnels à préférer faire une partie de Mario Kart à la pause de midi que de prendre le café en parlant des notes de leur gamin. Globalement, juger la capacité professionnelle d'une personne par ses choix de loisir me REND FOU !

Tant que les loisirs n'empiètent pas sur la vie professionnelle ! Quel problème peut il y avoir à pratiquer tel ou tel loisir ?

Donc je vous pose la question : Peut-on être professionnel quelque soit ses loisirs ?

Pour finir, je partage cet article qui résume ma pensée : artistecomptantpourrien.wordpress.com/2016/07/...

comportement professionnel societe professionnel
7
5

13 réponses

il y a 2 ans par tiph

Bonjour Julien

Pour moi la question ne se pose même pas. Je la retournerais plutôt dans l'autre sens, en la déformant un peu: Les personnes qui jugent les loisirs d'autrui sont-ils ouverts/curieux/de confiance/créatifs/tolérants/inventifs/sympas (rayer la mention inutile)? Toujours selon moi, la réponse est bien sûr: non!
Et partant de ce constat, je pense qu'il faut tout simplement ignorer leur jugement, et pourquoi pas se moquer un peu de leur aigreur :-)

6
il y a 2 ans par JoaquinaAbelard

Bonjour Julien !

Là c'est la psy qui parle... Non, évidemment que non, il n'y a pas de "corrélation" entre le fait d'être "professionnel" (et d'abord, ça veut dire quoi déjà ?) et le fait de jouer aux jeux vidéos.

Je prends l'exemple d'une personne de mon entourage, faisant un travail pas toujours funky (avocat d'affaires) et qui aime le soir jouer aux jeux vidéos, à faire des courses de voiture et autres. Cela lui permet de se vider l'esprit ! Et il n'en est pas moins bon le lendemain quand il faut conseiller ou défendre un client.

Tout le monde n'aime pas la lecture (qui peut donner envie de dormir) ou la randonnée (qui peut donner mal aux jambes !). C'est à chacun de choisir comment se divertir. Je pense que les jeux vidéos sont controversés du fait que c'est sur un support électronique, et qu'il est quand même meilleur pour la santé d'aller faire une balade dans la nature que de rester enfermé à jouer devant un écran. Mais après, dans un sens comme dans l'autre, je pense qu'il ne faut pas abuser de chaque activité... Diversité des activités !

Ta question me rappelle aussi des remarques que l'on peut entendre parfois, si l'on préfère les séries TV aux bons vieux films français... C'est une sorte de nostalgie, en fait ! Est-ce pareil pour les jeux vidéos ? Mais là, on change de débat :)

Excellente journée à tous les Skiller Addict !

4
il y a 2 ans par EtienneZulauf

Le problème est la barrière entre le professionnalisme et ses loisirs : si POKEMON GO devient l'unique sujet récurrent de discussion le matin au café, à midi, sur Slack alors qu'il y a des mises à jour critiques sur nos technos, que notre gouvernement s'écroule et que 20 immigrés continuent de mourir chaque jour en méditerranée, ça me gonflerait.

Je suis moi-même joueur occasionnel sur PC, je ne vois pas de problème avec le jeu. De ce que tu dis, il n'y a pas de remise en cause des compétences professionnelles. Juste une répulsion au concept du jeu et à son effet de mode inversement proportionnel à l'attraction qu'il génère chez ses utilisateurs, équilibre, et ça se comprend et se respecte aussi tant qu'il n'y a pas de jugement de valeur.

Après y a certains jeux qui sont un plus intéressants que d'autres, et aussi des méthodes marketing et des utilisations sous jacentes des données ainsi récupérées qui légitiment un débat sur "le" jeu en tant que tel. Petit point presse : www.lefigaro.fr/jeux-video/2016/07/25/03019-201...

Sachant tout cela, à un moment, faut assumer et ne pas détourner le débat. C'est pas d'avoir tel ou tel loisir le problème, c'est à quoi on joue. T'as le droit d'être fâché, mais tu peux aussi être conscient de la richesse intellectuelle du jeu et des pratiques commerciales dont tu es victime volontaire. Un peu le même débat d'ailleurs que sur l'utilisation de Facebook (temps perdu euh passé, données collectées, vie privée, etc..)

Au moins ça fait sortir les gens !

4
il y a 2 ans par Julien

Donc c'est bien une question individuelle et personnelle ! Chacun a sa propre conception du professionnalisme, et donc de la limite privée/pro. Et c'est ensuite à l'entreprise de déterminer si la conception de l'individu et du groupe est en adéquation. Donc les jugements extérieurs sur le simple fait de jouer, indépendamment de l'impact pour le boulot, n'a pas de sens.

2
il y a 2 ans par EtienneZulauf

Tout à fait, de plus la situation que tu décris ne semble pas incriminer ton professionnalisme. Ca me semble étonnant du reste qu'un de tes collègues, te connaissant, pense que tu ne sois pas pro :-)

1
il y a 2 ans par sebdufourcq

Bonjour Julien,

L'actualité #PokemonGo n'illustre pas toujours une utilisation saine des jeux vidéos. Mais rien ne sert de condamner l'outil, il faut regarder la personne qu'il y a derrière et l'utilisation qui en est faite.

Du moment que cela ne relève pas de l'addiction et n'impacte pas négative ment la sphère pro/perso, enjoy !

Pour être un geek dans l'âme et avoir été un gros gamer, c'est vrai que ce temps passé peut être mis à profit pour d'autres choses et que ce n'est pas toujours le meilleur ami des procrastinateurs; mais au titre de n'importe quel loisir, tout est question de proportion.

Pour finir, ta question va bien au-delà des jeux vidéos. Dans certains milieu socio-professionnels, il est de bon ton d'écouter tel type de musique, de pratiquer tel loisir, etc. Les personnes les plus inspirantes ont-elles suivi la masse et les conventions?

4
il y a 2 ans par olivierChaillot

Personnellement je trouve que ton article commence très mal ! fustiger ainsi les Aveyronnais n'est pas tolérable ! Alors comprends qu'il puisse en être de même pour pikachu et ses copains !

3
il y a 2 ans par LudovicLhuissier

J'aurais envie de poser la question suivante : peut-on ne pas aimer les jeux vidéos ?

3
il y a 2 ans par HGAD_Consulting

Salut Julien, comme l'indique @tiph , la question ne devrait même pas se poser et les donneurs de leçon, les jaugeurs de loisirs et évaluateurs de la vie des autres, sont à mes yeux des personnes peu intéressantes, leur ouverture d'esprit n'étant pas suffisante pour des échanges riches.

Ou alors, c'est une posture, un positionnement purement pro, qui correspond au politiquement correct au sein de l'entreprise, et au discours pour se fondre dans la masse.. mais cela produit souvent l'effet inverse.

Donc, joue, soit curieux, exprime toi dans les jeux vidéos au lieu de courir, sauter, jouer aux cartes ou regarder la TV. et garde le lien social qui te caractérise, qui caractèrise les vrais joueurs de jeux vidéos, sans oublier de dormir un peu pour être en forme le lendemain à la machine à café.

3
il y a 2 ans par Jean_Philippe_RYO

J'arrive bien tardivement sur ce post mais je suis un gamer depuis mon enfance et n'ai jamais  cessé de l'être... Cela n'entrave en rien le professionnalisme, c'est certain. Après, comme cela a été dit, juger / critiquer un loisir ou une passion démontre un manque de bienveillance et de tolérance (je ne peux pas m'empêcher de penser au diner de con avec Jacques Villeret !).

Pokemon Go fait un tabac actuellement et tout buzz peut s'avérer fatiguant mais bon... J'étais bluffé l'autre soir de voir au Mans une centaine de personnes de tous âges regroupées près d'une arène virtuelle... Comme quoi le jeu n'isole pas toujours ! Il rapprochait meme les parents, grand-parents, des enfants :) Personnellement j'y joue un peu, c'est bien fichu et c'est un moyen d'expliquer à autrui ce qu'est la realité augmentée. Je ne résiste pas au plaisir de vous laisser découvrir ce dessin très inspiré qui se moque du phénomène : 

twitter.com/leoauteur/status/75977717408172441...

Au final, le plus important c'est d'avoir des passions, des loisirs, des activités pour relâcher un peu, penser à autre chose... Et les jeux vidéos c'est cool !

3
il y a 2 ans par FabriceT

> Globalement, juger la capacité professionnelle d'une personne par ses choix de loisir me REND FOU !

Il y a des études sérieuses qui montrent que jouer aux jeux vidéos peut rendre les personnes violentes en les désocialisant. Pas étonnant que tes collègues s'inquiètent parce que tes loisirs ne sont pas sains et parce que tu importes cette violence sur ton lieu de travail.

Tu devrais augmenter ta dose de Soma.

2
il y a 2 ans par Julien

Je ne comprends pas ce cliché de lier jeux vidéos et violence.

Dans le cas dont on parle, c'est pour jouer à Mario Kart et Mario Foot... sacré violence.

"tes loisirs ne sont pas sains" mais j'aime bien ce jugement de valeur. Du coup, comment mesure-t-on la sanité d'un loisir ?

2
il y a 2 ans par FabriceT

> Je ne comprends pas ce cliché de lier jeux vidéos et violence.

Ce n'est plus du cliché, on en est presque à la guerre de religion : fr.wikipedia.org/wiki/Controverse_autour_du_je...

C'est probablement un effet Barbera Streisand. Sans le tapage sur certains jeux vidéos défouloires, une bonne partie des personnes ne verraient, à l'instar des dessins animés, qu'un loisir pour enfant ou adulte pas bien fini.

> Du coup, comment mesure-t-on la sanité d'un loisir ?

C'est absolument relatif en fonction de la société et de l'âge du capitaine, par exemple, l'Arabie Saoudite où il est normal de couper des têtes en public et d'interdire les pokémons. Du coup, l'échelle se fait au cheval près (cf §4.3.3 des Grandeurs et unités - Système d'unités pifométriques www.la-rache.com/img/unites.pdf)

1
il y a 2 ans par Julien

@FabriceT L'argument "il y a des études qui montrer que" pour en venir à dire que ce n'est pas des clichés ne tient pas. L'article de Wikipédia (et sa source universitaire basée sur des études de plusieurs université) montre que justement pour l'instant rien n'est démontré. Donc on est bien dans un cliché.

une bonne partie des personnes ne verraient, à l'instar des dessins animés, qu'un loisir pour enfant ou adulte pas bien fini.

Donc, il y aurait une hiérarchie des jeux ? Une partie belotte serait donc plus intelligente qu'une partie de Fifa ? Et la pétanque un vrai sport, alors que un tournoi de League of Legend n'en serait pas ?

C'est absolument relatif en fonction de la société 

C'est bien ce dont je parle dans ma question. Et pour moi, notre société occidentale devrait avoir la maturité pour comprendre qu'il n'y a pas de hiérarchie des loisirs. Il y a des attentes d'individus et des activités (loisir ou non d'ailleurs) qui y répondent.

Plutot que de fustiger tel ou tel loisirs, on devrait plutot se demander qu'est ce qu'on doit changer pour que les individus aient des attentes moins tournées sur eux-même, mais ne pas les juger parce qu'ils le font.

2
il y a 2 ans par EURLLSCONSULTING

Tous les jeus vidéos ne sont pas violents et loin de la....

En revanche, on importe pas forcement au bureau la violence d'un jeux vidéo ! Sans aller aussi loin, un simple chauffard qui vous coupe la  route sans regarder juste avant d'arriver au boulot, je crains que quelques noms d'oiseaux, connus ou inconnus fusent de votre esprit en le racontant à vos collègues !....et ce n'est pas pas du virtuel mais du réel !!! Des abrutis tous les jours sur nos routes.....

Je profite même si c'est triste : Pensées à mes amis (ies) partis (ies) trop vites  à cause d'abrutis irresponsables de grands chemins.

1
il y a 1 an par FabriceT

Je viens de me rendre compte, hormis le soma, la drogue d'état dans le meilleur des monde d'Huxley, du manque flagrant d'indices mettant en évidence le cynisme de mon message. :)

Tu m'en veux pas @Julien ?

1
il y a 2 ans par EURLLSCONSULTING

,Bonjour Julien

Il y en a bien qui aiment le foot, le curling ou le rugby !!!!!

On est dans le domaine du privé, il ne doit pas  y avoir de passerelle avec le professionnel !

Bonne journée et bon jeux vidéos !

2
il y a 2 ans par olivierChaillot

Pour compléter ta question, "on" pourrait s'interroger sur les limites ... comme dans cet article qui traite de l'inconscience des dresseurs de Pikachu : www.batiactu.com/edito/pokemon-go-cri-alarme-bt...

1
il y a 2 ans par Julien

Les gens sont inconscients qu'ils soient en train de conduire une voiture ou de jouer à Pokemon. C'est juste plus visible avec Pokemon Go.

1
il y a 2 ans par jeromedelon

Bonjour julien

pour mon point de vue le jeu vidéo ne m intéresse pas mais je ne vois pas pourquoi je l.interdirais aux autres.

et ceux ui y jouent ne sont pas forcément mauvais dans leurs travail

1
il y a 1 an par JoyceMarkoll

Pour finir, je partage cet article qui résume ma pensée : artistecomptantpourrien.wordpress.com/2016/07/...

Bonjour @julien dans cet article, le mot "intercations" est un néologisme en forme de mot-valise pour "interactions" et "altercations" ? :D

À part ça, je suis d'accord avec @JoaquinaAbelard de tout un peu, sans abuser ni empiéter sur les obligations.

Bonne journée !

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.