Les ressources humaines doivent elles s'occuper du "bien etre" des salariés de l'entreprise

entreprise ressources humaines bien etre
3
3

9 réponses

il y a 3 ans par Stephane31
Sur le rôle d'une fonction, mon point de vue est qu'on ne peut pas généraliser. Et il me semble que c'est souvent le cas (pour beaucoup de service et pas que pour les RH). J'ai le sentiment (surement à tord) qu'actuellement on aime bien faire des généralités et mettre des étiquettes (personnellement cela me gêne de plus en plus).

Pour revenir sur la question des RH, ça dépend de la taille de l'entreprise, du niveau de délégation et des fonctions attribuées. Car les quelques RH que j'ai pu côtoyé au court de ma courte carrière on put cumuler tout ou partie : du recrutement, de la gestion des absences, contrat de travail, gestion des payes, formations, questions juridiques, CE, CHSCT, etc.., etc... . Et cela plus ou moins bien.

À la question, est-ce que les RH doivent s'occuper du bien-être du salarié, je pense qu'elles doivent y contribuer, mais pas plus que d'autres fonctions. Toutes les fonctions de l'entreprise doivent être coresponsables du bien-être des salariés.
3
il y a 3 ans par RegisMARCHAL
Au delà de la fonction, il est vrai que l'on peut se demander si ce n'est pas incompatible avec les feuilles de route que les RRH peuvent avoir aujourd'hui, à savoir l'optimisation et le gain économique pour dégager plus de profit, une gestion optimale des ressources en lien avec la production et le pôle gestion/finances, et parfois un rôle de Directeur Adjoint en complément. Les feuilles de route ne comportent que rarement des objectifs en prévention, ou alors uniquement en terme de fréquence et gravité, ce qui n'est pas un objectif en soi (c'est ma vision).
Pour avoir collaborer avec quelques RRH, avec lesquels nous avons pu mener des actions sur le bien-être, la QVT, les RPS, on revient souvent à la notion de personnalité et d'humanisme du RRH, et non à la fonction en elle-même. J'ai connu l'inverse également!
3
il y a 3 ans par Hervemary
Exactement !
2
il y a 3 ans par MissSkiller
Un petit clin d'oeil de Miss Skiller pour ouvrir les débats ;)
youtu.be/vxjKEdbm3Ns
2
il y a 3 ans par VeroniqueBOUTHEGOURD
Il faudrait qu'ils s'y mettent, ça va pas se faire tout seul.. tant qu'ils ne prendront pas position vraiment !
2
il y a 3 ans par PascalW
Tres bonne question, je me la pose souvent ...
J'ai de plus l'impression que la RH fait parfois partie de ces fonctions transverses qui s'autoalimente pour exister, au risque d'être un frein pour l'entreprise mais surtout d'aucune aide.
Sur le "bien être" des salariés, j'aimerai déjà que la RH joue vraiment un role d'"arbitre éthique" et fasse preuve un peu d'humanité...
Reste la gestion des ressources, le salariés sont relayés à une notion comptable.

Petit message à ma propre DRH: vous vous n'êtes comme ça. On vous aime tous et c'est un plaisir que de vous satisfaire en remplissant des tonnes de documents dont l'utilité nous échappe. Vous êtes trop bonne pour nous. Merci madame
2
il y a 3 ans par gmaison
Je vais faire une réponse de Normand : p'tet ben qu'oui, p'tet ben qu'non.

Il n'y a pas de règle absolue, mais simplement du cas par cas. La fonction RH est différente entre celle d'un grand groupe de plus de 2000 personnes d'une PME de cent personnes. En outre, tout dépend de la culture d'entreprise.

S'occuper du bien être, oui, certainement. En lien avec les services qualité également et avec la direction bien évidemment qui impulse la culture d'entreprise. Ensuite, selon moi, un bon RH, c'est celui qui n'impose rien (sauf réglementation) mais qui met ses compétences à disposition et est capable de communiquer sur quand et pourquoi utiliser ses compétences. Sans compter une partie administrative bien pesante, notamment en france.

Je reprendrai en fait la formulation par "accompagner le bien être" plutôt que "s'occuper du bien être". S'occuper me semble l'oeuvre de chacun dans l'entreprise, accompagner, parmi d'autres accompagnateurs, c'est réellement mettre ses compétences au service de.
2
il y a 3 ans par FrancoisLeMoullec
Bonjour
Les "RH" n'ont pas plus de raison de s'occuper du bien être dans l'entreprise que les "DAF" des résultats ....
Ils ont donc à s'en occuper mais la responsabilité du bien être est globale et c'est surtout le management (sur toutes les strates du haut en bas et de bas en haut) qui va pouvoir agir sur cet aspect. Le "RH" dans l'hypothèse où il considère sa fonction comme différente d'un "administrateur de ressources" aura la responsabilité d'animer, stimuler de nouvelles démarches et initiatives qui seront déployées sur le terrain par le management.
2
il y a 3 ans par JeanLucBISSON
Bonjour Francois; Je te remercie pour ta réponse que je partage en grande partie. Mais, est ce normal que dans une entreprise de taille et de renommé internationale, aucune personnes du service des ressources Humaines ne réponde aux sollicitations d'un salariés.
1
il y a 3 ans par Hervemary
Bonjour,
La gestion des RH font partie des outils qui influent sur la performance.
En revanche, on sait tous que le but premier d'une entreprise, c'est de faire du profit.
Donc si dans le modèle d'affaire d'une entreprise donnée passe "particulièrement" et manifestement par le bien être des salariés, certainement.

Mais rares sont celles qui ont ce modèle. Pas par manque de vision ou de volonté, simplement parce que leurs activité, existant, passif ou actif, et environnement compétitif, intègrent des contraintes qui nécessairement, relèguent le bonheur des salariés dans une perspective à (trop) long terme, trop indirecte,ou simplement pas démontrée dans les cas les plus difficiles.

Les "Start-ups" généralement ont plus de facilité à intégrer le "bonheur" des salariés en amont, avec des horaires libres, des facilités de travail, des services sur le lieu de travail. Mais est ce vraiment ce qui rend va "rendre heureux" ? Après, une évidente manoeuvre "coup de pub" sur un marché de recrutement très tendu.

Donc je te réponds non. Les entreprises ne doivent pas.

En revanche, en aval, la réalité, le droit ou les médias, rattrapent souvent les RH et imposent ce principe.

Au forceps, et souvent bien trop tard !
1
il y a 3 ans par FrancoisGEUZE
Bonjour,

Tout d'abord, Thelmaconseil, je vous avoue ne pas comprendre votre remarque, bien entendu que la fonction existe au japon je vous encourage à lire www.ccifj.or.jp/single-news/n/8195/les-rh-au-ja...

Je passe également sur le HR Bashing habituel, plus le fruit d'une méconnaissance des enjeux et réalités d'une fonction pour laquelle on projette nombre de fantasmes et d'attentes ... (www.e-rh.org/index.php/blogs/les-articles-du-bl...)

Maintenant JeanLucBISSON, concernant votre question je dirais simplement, bien évidemment, le "bien être" est l'une des missions essentielle de la fonction RH (mais pas de la fonction administration du personnel) ... La question bien souvent est jusqu'ou doit-on aller ? Personnellement je dis le bien être oui, le bonheur, non et voilà pourquoi : www.e-rh.org/index.php/blogs/les-articles-du-bl... mais bien entendu cela dépend de ce qu'on considère comme étant le bien être : www.e-rh.org/index.php/dossiers/conditions-de-t...
1
il y a 3 ans par PascalW
@FrancoisGEUZE je me permets de réagir un peu plus sérieusement.
Au delà du HR Bashing, ma réponse se voulait un minimum humoristique mais visiblement elle a été surtout maladroite. Toutes mes excuses.
Ce que je voulais dire c'est que sous la séduisante appellation de "Ressources Humaines" qui laisse s'opposer avoir des gens présent pour aider sur les questions humaines et aussi aider les collaborateurs (avec un autre fantasme la GPEC), bref toutes ces choses qui semblent vouloir contribuer aux bien être de chacun et à la performance de tous, sur le terrain, on n'en voit pas l'utilité.
Je comprend que vous êtes vous même professionnel RH donc je ne vous ferai pas l'affront de vous donner des exemples concrets de ce que j'avance, sans le contexte vous auriez du mal à apporter une réponse.
Ceci étant, la fonctions RH souffre d'un problème de communication et de transparence. Dans les entreprises que j'ai pu fréquenté, jamais je n'ai croisé de RH faisant la démarche d'expliquer la motivation de leur choix. A chaque fois c'est imposé avec autorité, un peu comme si la RH se posait en contre pouvoir de la production ou du commerce.
A chaque fois que les questions deviennent trop précisent, les RH que j'ai côtoyées se sont toutes réfugiées derrière la confidentialité de leur métier ou la loi.
A chaque fois que les RH commettent des erreurs, elles ont un mal fois à les reconnaître et refuse de les réparer au nom de la loi.
Personnellement, je ne peux pas passer ma vie dans les tribunaux pour poursuivre vos confrères lorsqu'ils s'égarent mais je commence à croire que la RH est bien le seul domaine où quand on est nul c'est un autre qui perd son boulot.
Maintenant je reste à la disposition des RH qui veulent le temps de m'expliquer comment ils occupent leur journée et débattre de mes expériences malheureuses.
... Mais en off
1
il y a 3 ans par Thelmaconseil
@FrançoisGEUZE : merci de la rectification. je vérifierai mes sources avant de Skiller la prochaine fois. Je retire ma remarque. Etant spécialiste du travail collaboratif et agile et non des RH, je laisse la place aux spécialistes, c'est préférable.
2
il y a 3 ans par FrancoisGEUZE
@Thelmaconseil, de rien, un point très intéressant d'ailleurs à regarder au Japon, dont il est difficile (mais pas impossible) de ne pas avancer que l'on trouve dans ce pays des entreprises très innovantes & très hiérarchisées. Hiérarchie forte et innovation n'étant pas incompatible. Hiérarchie et Collaboration n'y étant pas non plus vues comme étant en opposition ... Sauf que la logique du découpage hiérarchique, très protocolaire et marquée n'est pas antinomique et n'a pas été conçue comme en opposition avec d'autres éléments constitutifs de l'agilité ... a méditer ...
2
il y a 3 ans par VeroniqueBOUTHEGOURD
Bonjour Jean Luc, voici un article que j'ai rédigé ce mois - ci ... je pense que tant qu'il y aura cette confusion de langage concernant les ressources humaines .. cet aspect du "bien-être ne pourra être résolu ! au plaisir d'échanger.
Voici l'article : intelligence-collective-et-formation.blog4ever....

Le bien être est un aspect "transversal" qui concerne tous les étages et toutes les personnes .. pas simplement un "service"
1
il y a 3 ans par JeanLucBISSON
Bonjour Veronique, et merci pour ta reponse. En effet, je cherche des infos sur comment semblent se positionner les RH dans des grandes entreprises. J'ai l'impression qu'ils sont la pour les "gros dossiers", style PSE ou autre, et que les "petits dossiers" , style 1 salarié semble ne pas tres bien vivre ses relations professionnelles, il sont totalement absent. Mais je suis trés critique. Et ma question, et les reponses doivent me permettre de me positionner par rapport a eux lors d'un eventuel entretien. Mais, pour leur defense, je pense que leur tache n'est pas simple, car comme tu le dis, le bien etre dans 1 entreprise et l'affaire de Tous.
2
il y a 3 ans par VeroniqueBOUTHEGOURD
Jean Luc, si tu as le temps de lire l'article, cela te permettra certainement de mieux voir le positionnement des RH au sein des entreprises. Certaines grandes entreprises envisagent de faire un département spécial pour la "Richesse Humaine et le bien être au travail" . Tu pourrais également regarder le site de l'ARACT spécialisé dans les conditions de travail et les RPS ... justement .. cela montre bien la carence de cet aspect. Perso, je ne les defends pas ... sortant de ce milieu .. car dès que l'on ouvre un peu trop sa "bouche" ou que l'on met le doigt sur certaines choses, on se fait vite lapider... malheureusement ... Les DRH ont une grand part de responsabilité dans ce domaine, se positionnant plus comme des "exécutants" que comme "force de proposition", ils ne sont pas "considérés" dans les CODIR ou autres instances d'échanges et ne participent que rarement aux objectifs stratégiques, ce que je déplore, mais la faute leur revient car ils ne disent rien ... souvent le DRH n'est pas quelqu'un qui a été formé pour cela, il y est plus par l'évolution de sa carrière. Ceux qui sont dans ces services, bien souvent, voudraient faire des choses, mais sont limités par le champ d'intervention plus axé sur la gestion (congés, payes, CHSCT, mutuelles, maladies, remplacements ... donc dans la gestion uniquement).
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.