La Maire de Paris vient  d'interdire les véhicules de plus de 10 ans d'âge sous couvert de pollution sur la capitale !

Est-ce une bonne idée ? Ou, est-ce de la bonne conscience ?

N'est on pas encore en train de faire de l'écologie par le porte monnaie ?

environnement pollution
4
1

5 réponses

il y a 3 ans par olivierChaillot

Le courage politique aurait-il été d'interdire totalement les voitures ? Pour ne conserver que les transports en communs et les véhicules de livraison ?

Laissant la place aux piétons, vélo, et autres patinettes ... ?

La question pourrait se poser.

4
il y a 3 ans par FabriceT

Pour rebondir sur le transport en commun en milieu densément peuplé, il y a ce texte très intéressant : L'idéologie sociale de la bagnole (infokiosques.net/lire.php?id_article=346 )

« Aucun démagogue n’a encore osé prétendre que démocratiser le droit aux vacances, c’était appliquer le principe : une villa avec plage privée pour chaque famille française. Chacun comprend que si chacune des treize ou quatorze millions de familles devait disposer ne serait-ce que dix mètres de côte, il faudrait 140 000 kilomètres de plages pour que tout le monde soit servi ! En attribuer à chacun sa portion, c’est découper les plages en bandes si petites - ou serrer les villas si près les unes contre les autres - que leur valeur d’usage en devient nulle et que disparaît leur avantage par rapport à un complexe hôtelier. Bref, la démocratisation de l’accès aux plages n’admet qu’une seule solution : la solution collectiviste. Et cette solution passe obligatoirement par la guerre au luxe que constituent les plages privées, privilèges qu’une petite minorité s’arroge aux dépens de tous

Or, ce qui est parfaitement évident pour les plages, pourquoi n’est-ce pas communément admis pour les transports ? Une bagnole, de même qu’une villa avec plage, n’occupe-t-elle pas un espace rare ? Ne spolie-t-elle pas les autres usagers de la chaussée (piétons, cycliste, usagers des trams ou bus) ? Ne perd-elle pas toute valeur d’usage quand tout le monde utilise la sienne ? [...] »

3
il y a 3 ans par Julien

A Paris, Pour 1000x. Le tissu de transport en commun suffit largement.

Pour y avoir vécu un an, je n'ai eu besoin d'une voiture qu'à un seul moment : pour aller acheter des meubles. Ca m'a couté moins cher de louer une voiture pour un jour que d'avoir une voiture + assurance + garage + etc...

C'est un vieux concept générationnel qu'il est "normal" d'avoir sa voiture dans une ville avec un bus ou métro tous les 50m.

Par contre, à Toulouse, c'est moins vrai. A moins de vivre en hyper centre, les transports en communs sont très parsemés. Donc obligés de prendre la voiture pour aller bosser... Donc pas possible de se passer de la voiture. Mais le jour où je pourrais commander ma voiture autonome pour aller au boulot le matin et le soir, je revends ma voiture sur le champs.

2
il y a 3 ans par BUROPOLESERVICESLABEGE

Il faut développer les transports en commun efficaces. Pour Paris, çà existe , donc tout va bien.

Parfois, on a pas d'autres choix que d'utiliser son véhicule (enfants à transporter à différents endroits pas désservis par les transports en commun, plus de rapidité en voiture)

Quand celui ci est ancien, on a peut être non plus pas d'autres choix que de le conserver (acheter une voiture coûte cher, et tout le monde ne peux pas en acheter une ). Quand on possède une voiture neuve, c'est  qu'on a les moyens de la payer.

C'est un problème pas simple à résoudre....

2
il y a 3 ans par FredericLibaud

Bonsoir,

Pour les Parisiens... vivant à Paris, travaillant à Paris, ayant leurs activités et couvrant leurs besoins dans Paris... cela ne posera aucun problèmes bien au contraire.

La question se pose par contre pour les banlieusards qui eux auront toutes les difficultés du monde à se déplacer et le phénomène n'est pas typiquement Parisien mais, couvre l'ensemble des grandes agglomération en France et ailleurs d'ailleurs.

Il faut repenser la stratégie de développement économique et donc au passage la stratégie de développement des transports, en permettant le multi-modal (la mixité). Et ce si possible pour un coût raisonnable.

La décision de la ville de Paris ne tiens pas compte du fait que de nombreux habitants de banlieues traverses Paris pour allez au travaille ne serait-ce que cela. Sans compter les nombreux collaborateurs de la ville et des administrations de l'état ou de collectivités qui ont besoins de leurs voitures pour cela. Certes ce n'est pas bien, ce n'est pas bon pour l'environnement... et le sujet n'est pas simple et ne resolvera pas en moins d'une décennie.

J'ajouterais également que cette décision n'a probablement pas été prise après une concertation avec les parties prenantes (communes environnantes, associations d'usagers, ...).

On pourrais débattre du sujet pendant des heures, des jours, ... je comprend parfaitement la problématique des personnes ayant un intérêt fort pour la préservation de l'environnement et j'en fais partie. Mais il faut se garder de décisions hâtives, à l'emporte pièce... qui auront des incidences sur les populations les plus fragiles entre autres.

Et c'est un ex-banlieusard et parisien qui l'écrit !

Il est donc plus urgent de développer des alternatives réduisant les déplacements, comme le co-working ou le télé-travail, qui même si il est en développement reste encore marginale. C'est bon pour la productivité, donc l'économie... mais, aussi l'environnement. Et cela peu se faire pour de nombreuses activités.

1
il y a 3 ans par FredericLibaud

Pour compléter : youtu.be/QsqgrB37-_U.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.