Bonjour à tous,

La question du jour concerne les motivations de ceux et celles, et notamment les cadres en CDI, qui décident de changer d'entreprise.

Ils ne seraient environ que 7% chaque année à changer d'entreprise sur une année et, selon l'APEC, leurs principales raisons seraient une incapacité à évoluer dans leur entreprise, le souhait de découvrir de nouveaux horizons, une évolution salariale, ou des opportunités... Bref, les frustrations semblent prendre plus de place que les motivations !

Je fais donc appel à vos témoignages et vos convictions pour répondre à la question ! Merci beaucoup pour vos réponses !

Jérôme 

cadres carrière emploi mobilite recrutement
5
4

7 réponses

il y a 1 an par gmaison

@oimoci je vais te faire deux réponses :

Lorsque j'étais salarié, je changeais d'entreprise (et encore, je n'ai pas beaucoup changé) parce que les promesses (type de travail, ambiance, contexte, etc.) allaient me permettre d'évoluer, de changer, de voir quelque chose de neuf. Je n'ai jamais vraiment fait attention au management (encore que) puisqu'a priori, j'avais à faire à des bons. Encore que je les ai souvent poussé dans leurs retranchements tant j'étais plutôt un "explorateur" de nouveautés (dans les environnements respectifs de ces boulots) et donc à faire bouger les lignes et règles intérieures. Mais ils étaient bienveillants et j'apportais réellement de la valeur, donc...

En tant qu'entrepreneur, j'en suis à ma 6ème entreprise. Eh bien ... pour les mêmes raisons. Plutôt créatif, plutôt à la recherche de l'incertitude et donc des découvertes qui vont avec, lorsque je crois suffisamment à quelque chose de business, j'y vais, je fais, avec ou sans personne, peu importe (même si je préfère avec des gens). Donc, j'ai eu 6 boîtes, et je vais en ouvrir une palanquée d'autres, avec l'hypothèse qu'elles ne sont que des chemins, parmi d'autres, et que ces chemins seront ce que j'en ferai (donc soit des cul-de-sac soit des chemins que d'autres pourront emprunter :) )

Je m'ennuie dans la routine. Je pense être câblé pour m'orienter en incertitude et amorcer la transposition d'idées depuis le chaos vers les premières actions ordonnées pour les incarner. Donc dès que j'ai passé les premiers moments de réalisation, je m'ennuie. Et ... je change d'entreprise !!! :)

7
il y a 1 an par oimoci

Merci Guillaume. Ton profil semble plutôt rare dans ce monde gaulois ;)

2
il y a 1 an par gmaison

De manière plus ... psychologique, on part d'une entreprise en raison de deux moteurs différents :

  • On fuit quelque chose (contexte social, économique, une ou plusieurs personnes, une inadéquation entre soi et l'entreprise sur quelque dimension qui possède une valorisation intérieure importante, ...). Le risque c'est de se tromper de cause et de retrouver la même cause ailleurs (on peut d'ailleurs être soi même la cause, en fait ;) )
  • On veut aller vers quelque chose (c'est plus constructif et témoigne d'une réelle volonté intérieure de changement).
3
il y a 1 an par olivierChaillot

Réponse perso :

j'ai quitté une entreprise chaque fois que je ne partageais plus la vision stratégique du chef, quand les valeurs ne constituaient plus une référence non négociable, quand l'humain n'était plus au centre du management ... quand ma famille avait besoin de moi !

je suis resté quand les défis à relever étaient stimulant, quand le chef était admirable, ...

je n'ai jamais attendu d'avoir trouvé autre chose pour quitter une boite...

6
il y a 1 an par LydieT

Bonjour,

Un changement de job quand :

- il n'y a plus de partage de valeurs lors des prises de décisions

- il n'y a plus d'apprentissage possible

- il y a stagnation de salaire

- le style de management ne me convient pas. absence d'ouverture, de transparence, confiance.

5
il y a 1 an par StephaneChateau

Bonjour,

18 ans dans une ESN, avec évolutions, mais non salariales, puis bore-out. 

Reprise des études en part-time pour changer ou améliorer (Sup de Co'), puis rupture conventionnelle à l'obtention des diplômes.

Puis recherche d'emploi, et rapidement propositions d'emploi à un poste plus élevé, avec un meilleur salaire.

C'est là que j'ai eu une prise de conscience  : Est-ce que c'est vraiment ce que je veux faire ?

Et bien non. 

Donc création d'entreprise conjuguant mes besoins de temps libre pour la famille, des trajets boulot-dodo proche du néant, et des finances qui vont pas trop mal. 

En résumé, je ne regrette pas.

5
il y a 1 an par LudovicLhuissier

Je réponds à l'inverse : pourquoi je ne souhaite pas changer d'entreprise...

- Job passionnant et stimulant, à réinventer chaque jour, qui me fait me sentir utile à mes collègues, aux territoires, à la société...

- Conditions de vie très agréables : petite ville sans bouchons, climat super, enfants qui grandissent et doivent déjà gérer les changements d'école...

- Terrain de jeu exceptionnel pour mes sorties à vélo (les Pyrénées centrales)

Et donc dans l'adage "on sait ce qu'on perd..." je trouve un tas de raisons pour rester ;)

4
il y a 1 an par Pjo

Bonjour,

décisions de changement et passage à l’acte ... : incapacité à évoluer / envie d’évoluer + découvrir + gagner plus +  attractivité de l’opportunité ...

+ vu, vécu... Être plus proche de ses racines d’origine, rapprochement familial, réduire le nombre de déplacements (limiter la fatigue venant aveć l’âge), besoin d’apprendre encore par rapport sentiment de routine, goût de l’aventure, du changement

? : une stratégie de carrière volontaire / partir avant d’être mis sur la touche / vouloir être en accord avec ses valeurs 

met voilà ma p’tite contribution 

bel été

pascale 

3
il y a 1 an par oimoci

Merci Pascale :)

2
il y a 1 an par EURLLSCONSULTING

Pour l'acquisition de nouvelles compétences, une augmentation de sa rémunération, un poste plus intérressant, plus ambitieux !!!...ou simplement une opportunité à saisir

il y a aussi ceux qui pensent avoir fait le tour chez des employeurs et qui partent à l'aventure tout seul !!!!!, ce qui est mon cas !

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.