Bonjour mesdames et messieurs,

j'ai vu des tutos au long des dernières années sur les sauvegardes, avec les diverses stratégies.

 Disons pour une TPE ou une PME d'une demi-douzaine de personnes avec autant d'ordinateurs et un serveur, que considéreriez-vous bien comme stratégie ?
Par exemple que pensez-vous de la méthode dite "incrémentale" ? Sachant que je préfèrere le libre l'open source et l'efficacité (pour sauvegarder, et bien sûr pour être en mesure de restaurer si besoin), quels sont les outils que vous considèreriez les meilleurs ?
Merci de vos éclairages !


 

sécurité informatique #sauvegardes #redondance
3
1

2 réponses

il y a 1 mois par ChristopheFantoni

Il existe deux règles d'or en matière de sauvegarde qui sont le changement de lieu et le changement de support.

Par exemple :

- si votre bureau est incendié/cambriolé, vous perdez tout si vous n'avez pas pris la peine de changer de lieu (ex : le récent incendie dans les datacenters d'OVH).

- si votre société est victime d'un ramsomware, vous perdez tout si vous n'avez pas pris la peine de changer de support (ex : sauvegarde régulière sur du DVD-R / BD-R au lieu du traditionnel disque dur connecté en réseau).

Ensuite, la temporalité pour faire ces sauvegardes peut être assez différente d'une société à une autre. Il est donc assez difficile de fixer une règle immuable.

Personnellement, je recommande toujours de faire d'une pierre, deux coups, c'est-à-dire de ne pas "sauvegarder pour le simple plaisir de sauvegarder", mais de sauvegarder dans le cadre d'une traçabilité juridique de vos travaux. Donc, on doit sauvegarder au minimum en milieu et en fin de projet. Et dès que votre projet évolue, on doit aussi sauvegarder au moins à la fin de cette évolution. 

Après, peu importe les outils que vous utilisez. Tout dépend de ceux avec lesquels vous êtes le plus à l'aise. 

2
il y a 28 jours par ChristopheFantoni

Il y a une troisième règle d'or que je n'ai pas indiqué dans mon précédent message - car elle prête souvent à sourire -, c'est celle de la hauteur. En effet, une sauvegarde ne doit jamais être stockée à la même hauteur que celles de vos fichiers originels.

Par exemple, si vous travaillez au premier étage de votre maison, votre sauvegarde a tout intérêt à être stockée dans votre cave. Vous vous marrez, mais imaginez que vous subissiez un tremblement de terre et que votre maison s'effondre, et bien, en procédant de la sorte, votre sauvegarde est préservée.

Ce principe est appliqué, par exemple, via la solution Iron Mountain dans laquelle les plus grosses boites de la planète (Microsoft, Apple, etc) y stockent les sauvegardes des sources de leurs systèmes d'exploitation.

2
il y a 1 mois par PascalW

Bonjour,
Une stratégie de sauvegarde doit comprendre plusieurs solutions et modes de sauvegarde pour se prémunir au maximum des différents risques (et surtout faute de pouvoir m'offrir une solution "haut de gamme.")
Le rapport au risque  est primordial pour être pertinent (donc efficace) et ne pas exploser le budget (ca chiffre vite). Les  ransomwares ont fait monter les prix.

Pour cela j'ai l'habitude d'avoir plusieurs niveaux de sauvegarde.

Par exemple, actuellement:
- premier niveau: j'ai mis des clichés instantanées sur mon serveur de données pour récupérer à la volet des fichiers modifiés dans la demi journée.
- second niveau: sauvegarde journaliere incrémentale de mes serveurs sur media amovible (actuellement 5 disques USB externes). un disque est connecté le soir, le prend avec moi le disque remplacé, les autres disques sont stockés dans un autre bâtiment à l'autre bout du site

- troisieme niveau: une sauvegarde quotidienne des données dans le cloud

 Depuis peu, j'ai ajouté une copie des data sur un NAS à l'autre bout du site avec un script qui démarre le NAS le temps de la copie et l'arrête quand c'est fini.

Enfin, la multiplication des google Drive, Onedrive, Oodrive et autres font que les utilisateurs font eux meme beaucoup de copie de travail des fichiers. C'est un peu le bazar mais cela reduit encore le risque de la perte de données.
Enfin, et c'est le point le plus importante de toute stratégie de sauvegarde: il faut regulièrement  verifier qu'on peut effectivement restaurer ce qu'on a sauvegardé! Ca peut avoir l'air bête mais beaucoup se contente de regardé si il y a des erreurs. Ce n'est pas suffisant, je me rappelle d'un client qui avait modifer le continue des dossiers de données avec des raccourcis vers un nouvel emplacement. Les sauvegardes ont été beaucoup plus rapides et sans erreur: il était trés content ....jusqu'à un degat des eaux... On a pu remonté tous les raccourcis mais rein de plus.
Je sais que ce que je propose peut faire débat mais j'espére quand même que cela répond à ta question

2
il y a 16 jours par JoyceMarkoll

Un utilisateur qui confond données et raccourci cela existe, c'est un manque basique de formation dans l'usage des outils numériques.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.