Le rôle de tout dirigeant est d'envisager la construction de demain à partir des informations dont il dispose. En période de mutation (comme actuellement) il faut urgemment abandonner toute véléité d'utiliser les outils de type "prévision" pour adopter des approches dites "prospectives", c'est à dire basée sur des approches systémiques, l'identification de facteurs et d'acteurs dits "moteurs" (capable par leur seule action d'influencer la construction de demain) et d'identifier les scénarii les plus probables d'évolution de l'environnement étudié.
Quand on réalise ce travail sur notre "civilisation" (terme générique) il ressort un scénario qui a été identifié déjà en 1970 par l'équipe du professeur MEADOW (MIT) à la demande du club de Rome.
Confirmé depuis comme un scénario hautement probable par différents travaux ... deux questions :
1- connaissez-vous ce scénario ?
2- l'anticipez-vous ?
pour ceux qui ne connaissent pas, un premier lien pour découvrir : www.bastamag.net/L-effondrement-qui-vient

stratégie veille prospective intelligence economique
8
1

6 réponses

il y a 3 ans par vivianekerboeuf
Hello, passionnant vos échanges !
J'accompagne le développement économique dans mon boulot, et je ne peux que constater la réelle difficulté à organiser des politiques publiques dans une telle période de transition , pour faire court, le cadre juridique, fiscal et idéologique pousse à défendre l'ancienne économie, l'exploration d'alternatives est juridiquement considérée comme de la distorsion de concurrence ou du rêve de bisounours...
Je ne peux que vous inciter à exprimer des points de vue dans les débats politiques qui vont s'ouvrir (?) avec les élections régionales (les régions sont en charge de l'accompagnement économique) ...et participer aux manifestations du 29 nov d'avant Cop 21.... Bref, laisser des traces de vos dynamiques /réflexions individuelles dans des mouvements collectifs, tenter de faire contre poids sans pour autant forcément adhérer à des organisations alter quelque chose...qui sont aussi bien souvent construite sur l'ancien modèle. Il faut qu'une autre intelligence collective émerge !
3
il y a 3 ans par Stephane31
Bonjour Olivier,
Je ne connaissais pas le scénario directement. Mais je pense que comme beaucoup j'en ai l' "intuition" ,sans vraiment réellement prendre conscience de la dimension, et peut-être sceptique sur notre pouvoir d'action et d'influence.

En tout cas ce type d'article (quand il est lu) met de la perspective et permet de réfléchir professionnellement, mais aussi (et surtout) aux implications personnelles.

Merci d'avoir partagé, et plus généralement de prendre le temps de nous faire part de tes réflexions que je trouve toujours intéressantes et pertinentes.


A bientôt,
2
il y a 3 ans par olivierChaillot
merci du compliment (c'est comme ça que je prend ta réponse ;)), cela fait parti des sujets que nous abordons méthodiquement lors des séminaires de prospectives que j'organise (plutôt en intra qu'en inter d'ailleurs, il semble que les responsables de structures soient peu enclins à mettre en commun !), ce qui permet de construire des plans d'actions intégrants des alternatives et surtout d'ajuster les cellules de veille pour être attentifs aux déclenchements (signaux faibles) de ces scénarii peu médiatisés ...
En effet, au delà de la sémantique et du discours autour de la stratégie et de l'Intelligence Économique qui semblent simple à s'approprier, il y a des méthodes, techniques et outils qui demandent un peu de temps et beaucoup d'expérience pour les maitrisés ... voilà sans doute pourquoi j'aime bien partager ... et faire découvrir un métier traditionnellement dans l'ombre ;)
2
il y a 3 ans par Stephane31
Oui c'est un compliment !
Je ne suis pas expert des sujets abordés et ma perception est surement incomplète, mais pour rebondir je ne suis pas certain qu'il soit facile d'accepter de tels changements de paradigmes et surtout de les intégrer dans des stratégies d'entreprise de long terme.
Est-ce que le scénario ne va à l'opposer de la raison d'être de l'entreprise qui est de faire du chiffre et de la croissance ? Pas évident d'imaginer son adaptation dans un monde en décroissance, alors que notre civilisation est guidée par la croissance à tout prix.
1
il y a 3 ans par SpaceTimeContinuum
une video TED qui va dans le même sens...
Notre conception du monde nous interdit le monde de demain: Yannick Roudaut at TEDxNantes | @scoopit sco.lt/8oH7c9
2
il y a 3 ans par olivierChaillot
En préparant le flux d'informations pour nos abonnés, je viens de trouver un article qui semble donner un point de vue autorisé sur ce scénario, je vous le soumet : www.chaos-controle.com/archives/2015/11/18/3294...
bonne lecture
2
il y a 3 ans par Stephane31
Quand on perd de vue certains fondements ou qu'on ne les comprend plus, il faut s'interroger !

En tout cas, l'actualité récente et le sujet m'ont plusieurs fois fait écho.
1
il y a 3 ans par olivierChaillot
@Stephane31 l'avantage de ces réflexions qui explorent l'avenir de façon très structurées et méthodiques, c'est qu'elles permettent de mettre à jour d'autres fonctionnements, d'autre façon de penser, de s'organiser, de construire, ... bref de trouver de nouvelles solutions ... la notion de scénario n'est pas une prévision, c'est un futur possible qui, pour se réaliser demande des circonstances identifiées, un enchainement particulier d'évènements, ... etc ... l'exercice permet de remettre en cause (principe du doute scientifique) ses certitudes pour en construire de nouvelles ... comme par exemple s'interroger si la raison d'être de l'entreprise est de faire du chiffre et de la croissance ? de façon intangible ? cela a toujours été ainsi ? et le sera toujours ? Si ce n'est pas évident d'imaginer son adaptation dans un monde en décroissance, alors que notre civilisation est guidée par la croissance à tout prix, faut il ne pas faire l'exercice ? surtout quand le scénario de l'effondrement atteints une probabilité forte ? Ne vaut-il pas s'interroger avant plutôt qu'être surpris ?
D'aucun disent que mes approches sont philosophiques ou politiques ... n'est pas l'essence de la stratégie d'entreprise que d'être politique ? sinon pourquoi se grouper pour influencer la décision politique comme le font les syndicats patronaux ? et la philosophie n'est-elle pas l'essence de la quête humaine depuis qu'il a compris qu'il est mortelle eet qu'il tente de répondre à la question qui nous taraude : c'est quoi une vie de mortelle réussie ... Ulysse s'y employait déjà, non ?
1
il y a 3 ans par Stephane31
Bonjour @olivierChaillot je suis d'accord qu'il faut s'interroger pour mieux anticiper.
Mais peut-on vraiment anticiper et s'armer contre un risque systémique ? Pas évident surtout quand on est PME ! N'est-ce pas finalement se réinventer ? Et jusqu’où une entreprise peut-elle aller et investir ? Surtout quand les investissements se tarissent et se raréfient souvent du fait d'un avenir incertain.

Pour revenir sur : L'essence de la stratégie de l'entreprise est philosophique ou politique ? Pas sur (ou pas convaincu). À moins que tu ne l'appelles marketing :) !

Mais personnellement je pense que notre société manque cruellement de renouveau philosophique. Franchement l'épanouissement de l'homme par la consommation...

En tout j'aurai plaisir d'échanger avec toi si l'occasion se présente ( dans la vraie vie ) sur les entreprises que tu as accompagnées et sur les méthodes et outils que tu utilises !
1
il y a 3 ans par SpaceTimeContinuum
Une action inspirante de type "hacking" qui a été lancée aux US pour prendre en compte les "grosses ruptures" de type "Cygne Noir"!

www.mixprize.org/hack/doomsday-challenges?chall...
Companies want to change. However, they usually do it in front of severe crises and when it’s too late. Hence, why not "create" in advance those crises by ourselves?
This hack proposes a new adventure for you: to nudge your organization forward by immersing it in a serious-role-playing game based on a corporate earthquake, an unthinkable critical scenario that will abruptly change your organization.
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.