11 réponses

il y a 4 ans par gmaison
en premier lieu, la définir. J'aime à dire qu'il est impératif de détacher les métiers de l'entreprise. Puis de se dire, comment je peux faire évoluer mes métiers *par le numérique* pour pérenniser l'entreprise. Le numérique s'insinue partout : dans les chaines de productions comme dans les produits ou services. il est un vecteur de transformation de business models. Ce qui revient à dire que la transformation digitale est avant tout une transition vers une autre entreprise où le numérique sera au coeur des métiers de l'entreprise.

Le numérique a cette force de pouvoir tout changer en très peu de temps. Il est donc important que les entreprises soient agiles. Cette agilité ne s'obtient que par la collaboration et la coopération de l'ensemble des salariés (cadres et non cadres :) ). Aujourd'hui, avec la montée de l'individualisme (pas l'égoïsme hein ?!) et du libéralisme chez les gens, cela passe par une nécessaire refonte (innovation?) du management de l'entreprise, avec comme exemples les fameuses entreprises libérées (Poult, Favi, Gore-tex, ...). L'état d'esprit aujourd'hui est plus dans la réconciliation de l'individu qui demande à exister ET du groupe car il sait que tout seul il ne pourra pas se développer.

Et puis aussi que l'entreprise ne pourra pas effectuer elle même sa transition numérique, qu'elle devra se faire accompagner, qu'elle devra soutenir de petites entreprises qui apporteront ce changement et qu'elle pourra soit intégrer par la suite soit être un partenaire solide et pérenne.

Il me semble pour moi important de comprendre que cette transition numérique n'est pas (nécessairement) quelque chose de mieux, mais quelque chose de différent de ce que l'on a connu jusqu'à présent et qu'elle est nécessaire pour continuer à exister dans l'extrême variabilité du contexte actuel. Si elle n'est pas embrassée, alors tout peut arriver, en premier lieu la fin d'une entreprise. Mais si elle est embrassée, alors le nombre de possibles devient très important et tout est alors à créer.

Enfin, il n'y a pas de recette ou de meilleures pratiques. C'est avant tout un changement interne à une entreprise, dans et de la culture de l'entreprise, qu'il faudra très certainement transformer également.
9
il y a 4 ans par PhilippeCHANEZ
Il faut effectivement qu'il y ait une véritable volonté et en très hauts lieux dans l'entreprise et que cette volonté "irrigue" l'ensemble des couches plus ou moins épaisses de la société et c'est déjà une forme de gageure !!
Ensuite, il me semble de plus en plus clair que, comme on a (parfois) tendance à partir des outils et non des besoins des utilisateurs, on peut commettre l'impair de voir le digital comme une fin en soi alors qu'il n'est qu'un moyen !!! Un moyen de rendre les choses possibles pour l'utilisateur en les lui facilitant (la fameuse fausse tarte à la crème de l'UX, qui, au final, a une vraie valeur bien qu'on l'aie fortement malmenée en la mettant à toutes les sauces!!!!!).
Sur le sujet lire : internetactu.blog.lemonde.fr/2015/02/28/gov-uk-... par le designer RUSSELL DAVIES
Concernant Banque Populaire Occitane, l'exemple de l'appropriation de la Signature Electronique à distance par les clients et les agences est flagrant. Le process est banalisé dans toutes les banques ou presque mais pour son appropriation du chemin reste à parcourir ! L'utilisation de la SE a véritablement décollé chez nous quand on a arrêté de prêcher pour son utilisation et que l'on ajouté ce qu'il manquait le plus : le SENS, montrer aux clients et aux collaborateurs ce qu'elle rendait possible, en toute simplicité !
10
il y a 4 ans par fcauchi
La question et le sujet sont extrêmement larges.
A mon avis, il y a plusieurs éléments importants pour bien traiter le sujet :
- ne pas laisser le chantier à la DSI seule MAIS ne pas essayer de mener sans la DSI (du style chantier mené par le marketing ou la Dircom)
- l'implication au plus haut niveau du CODIR (si on n'est pas dans une entreprise libérée sans CODIR of course :-))
- associer les salariés / partenaires à la réflexion puis au projet
- analyser en quoi la transformation digitale casse / transforme le modèle de son secteur / entreprise
- la transformation digitale est avant tout une transformation organisationnelle et de modèle de pensée
- s'assurer de définir ce qu'on entend par transformation digitale : productivité / efficacité interne, collaboration, nouveaux business models, nouveaux produits et services, nouveaux modes de vente, nouveaux modes omnicanal, usine du futur, magasin connecté ...
- construire une roadmap simple et partagé, prioriser (faire des choix) car tout adresser d'un coup est illusoire
- ne pas tout essayer de tout faire en interne / ne pas réinventer la roue

Dans les exemples qui sont très intéressants à regarder : General Electric, Pernod Ricard... (mais évidemment que je n'ai pas vécu)

Je peux témoigner sur l'activité de conseil agile d'Ayeba, intéressant bien que limité (petite société) sur la manière de changer les modes de travail / collaboration / partage
6
il y a 4 ans par disk_91
Ne pas numeriser l'existant mais se pecher sur la reorietation numerique de l'entreprise. Comme on batit un business plan : l'entreprise a un nouveau canal : le numerique. Quels sont alors ses clients, quels sont les produits adapté a ces clients, est ce qu'il n'y a pas de nouveaux produits ou services a proposer sur ce canal ?
Ensuite orienter toute l'entreprise dans cette direction pour s'assurer d'une entrée coherente de ts les services dans le monde numérique mais surtout ne pas oublier les canaux classiques pour autant !
6
il y a 4 ans par gmaison
J'irai au delà d'un nouveau canal. Pour moi, la révolution numérique d'une entreprise se situe à deux niveaux (l'un OU l'autre comme l'un ET l'autre) :
- tout d'abord dans les outils de production (outils matériels comme immatériels). Il s'agit de mettre le numérique au coeur des chaines de production de l'entreprise. Et les canaux des interfaces entre l'entreprise et le reste du monde peuvent être nouveaux et numériques. :)
- ensuite dans les produits et services proposés par l'entreprise : comment puis-je introduire le numérique dans mes produits. Ce n'est pas si anodin et TOUS les produits et services peuvent accueillir du numérique.

Cela oblige, oui, à des changements profonds, qui nécessitent parfois de correctement définir la ou les finalités de l'entreprise. Mais aussi à envisager un mode de management bien différent de celui actuellement pratiqué (cf. les Entreprises Libérées)

C'est pour cela que je parle bien de dissocier les métiers de l'entreprise de l'entreprise elle même. à cet égard, cette vidéo est assez parlante de ce qui pour moi constitue une révolution numérique permanente réussie : goo.gl/3S1IGL
3
il y a 4 ans par disk_91
Gmaisob assez d'accord avec ton approche, cependant la numerisation de la chaine de production est un mouvement entamé dans les années 80 avec les ERP et PLM, il est imperatif de la mettre en oeuvre mais je ne parlerait pas d'une nouvelle transformation car deja bien mature. La numerisation du produits est par contre encore un futur qu'il est necessaire de preparrer a condition de ne pas se precipiter et faire l'importe quoi. Trop d'ivjets connectés n'ont a ce jour aucun interet ou une portée bien trop limité. Voyons utilité et innovation / nouveau service plutot que connection d'un existant sans valeur ajoutée.
2
il y a 4 ans par AlainPatoux
Voici quelque éléments qui me paraissent nécessaires .
1. La transformation digitale doit faire partie de la stratégie de l'entreprise.
2. Les systèmes informatiques de l'entreprise doivent être à la hauteur (débit, logiciels ...)
3. Les collaborateurs doivent être préparés et formés à l'utilisation des nouvelles technologies.
4.Privilégier la digitalisation des process opérationnels et performants.
5
il y a 4 ans par LaurenceGaillard
Bonjour Pierre-Philippe, plusieurs convictions non exhaustives :
En premier ne pas oublier les hommes, le changement de posture et la conduite du changement au delà de la pertinence de la stratégie et des actions déployées, notamment dans les grands groupes que je connais bien.
En second accepter de challenger la façon de faire, les process, les services afin d'optimiser l'impact du digital et de ne pas le réduire à des outils complémentaires ou de substitution,
Penser agilité, test, POC... et accepter l'essai, l'erreur et l'ajustement,
Enfin et bien sûr non limitatif, agir simultanément top down avec un sponsor puissant voire un Codir, qui exprime une vision et bottom up afin d'impliquer les équipes dans la transformation et ainsi de pérenniser le changement.
5
il y a 4 ans par Julien_
Il faut faire appel à @PhilippeKalousdian !
3
il y a 4 ans par PhilippeKalousdian
Merci Julien :)
2
il y a 4 ans par PhilippeKalousdian
écouter et comprendre les besoins,
connaitre les capacités offertes par les nouvelles technos arrivées à maturité et déjà largement diffusées
3
il y a 3 ans par AmelieCollinet
Pour moi la communication avant/pendant/après projet est primordiale !!
Il est indispensable d'accompagner toutes les parties prenantes par le biais d'un accompagnement personnalisé selon les profils (formation coaching, explication, ...)
Il faut aussi essayer d'inclure le plus de personnes dans la mise en place du projet afin de les rendre acteur !
3
il y a 3 ans par gmaison
Oui, le numérique a cette particularité de permettre une plus grande inclusivité, de par sa transversalité. Ce qui induit de grands changements dans le flux d'information de l'entreprise, le "désilotage" des "départements/services" de l'entreprise et forcément une désintermédiation entre les producteurs et consommateurs de l'information. Ca me fait penser furieusement à une forme de "libération" de l'entreprise, ça. La libération d'un carcan devenu trop lourd et inhumain.
2
il y a 4 ans par MickaelGUERIN
Pour ma part, au delà d'une prise de conscience réelle di board, ne pas oublier les utilisateurs finaux: quels outils, quelles démarches, quels apports au quotidien dans leurs activités? Donc s'appuyer sur les derniers maillons de la chaîne: les opérateurs sur une ligne de prod, les commerciaux pour leurs face à face clients... Chercher parmis eux les prescripteurs car certains utilisent déjà des solutions numériques propres (tablette, smartphone, appli grand public détournées pour usage pro...). Et impliquer fortement le middle management qui sera sans doute amené à porter les projets et à accompagner les outils sans pour autant les utiliser, voire les connaîtres. On a un peu tendance, surtout dans grosses organisations, à les oublier...
2
il y a 3 ans par vivianekerboeuf
En complément, Voir la "technique des 5 S" sachant que le numérique conforte une stratégie de dèveloppement mais ne la remplace pas . Par contre, une fois installé..le numérique modifiera la stratégie....Mais c'est un second temps et il ne faut pas bruler les étapes !
Donc, d'abord se positionner sur les 5 S : Sell, Speak, Serve, Save, Sizzle et prioriser 2, maxi 3, objectifs pour guider la transformation :
Sell : voulez-vous vendre davantage ?
Speak : voulez vous parler aux clients ? (interaction géolocalisée, générer du contenu...)
Serve : voulez vous offrir de nouveaux services (dématérialisés comme une carte de fidélité, innovants...) ?
Save : voulez vous économiser en réduisant les intermédiaires, gérer en direct la relation client (commande, facture...)
Sizzle : voulez vous vous différencier, créer le buzz, provoquer l'expérience client ?
Une fois la stratégie choisie (les 2 ou 3 S poursuivis), il faut expérimenter simplement : choisir la cible test (un segment client, territoire ou produit) + un outil/méthode simple (sms, Qr Code ?...), et évaluer le retour client/usagers en repérant frein/intérêt usage. Si le push n'apporte rien, alors laisser tomber (c'est pas mûr !)... et tester d'autres entrées
Une autre clef : distinguer la "nouvelle économie" (l'e-économie/business) et la "nouvelle-nouvelle économie" (nouvelle organisation RH/compétences face à l'évolution des comportements des salariés, des fournisseurs et des clients... = agilité organisationnelle)
2
il y a 1 an par JacquesFuchs

Commencer par un alignement organisationnel ( voir : www.jfinsights.com/qu-est-l-alignement-organisa... ) : le déroulé de la transformation suit ensuite très "naturellement" ....

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.