4 réponses

il y a 1 an par ChristopheFantoni

La traduction est l'un de mes nombreux métiers. Et même si je parle 8 langues, je suis amené — comme tous mes confrères — à utiliser des logiciels de traduction automatique. D'ailleurs, tous les professionnels exploitent ces outils pour au moins 30% de leur travail (c'est à dire pour dégrossir le texte à traduire). L'outil le plus utilisé par les professionnels du monde entier, c'est PROMT ( voir ici : www.promt.fr/ ). Il s'agit d'un logiciel commercial, d'origine russe, capable de traduire dans n'importe quelle langue. Sur son site existe également la possibilité de traduire gratuitement des textes/pages via une petite interface web. Très pratique pour tester la puissance du logiciel. Toutefois, un petit malin a eu l'intelligence de développer un logiciel Windows permettant d'utiliser le moteur de PROMT, présent sur le site web officiel, au travers de son application freeware : il s'agit de Qtranslate ( voir ici : quest-app.appspot.com/ ).

Voilà. Équipé d'au moins l'une de ces deux solutions, vous devriez être capable de commencer à traduire dans des conditions proches de celles des professionnelles. ;)  

4
il y a 1 an par AsmaeMes

Merci beaucoup  monsieur 

1
il y a 1 an par GabrielleTrebesses

Merci Christophe de partager ainsi tes outils ! J'utilise principalement des outils grands publics comme Linguee (qui a ma préférence) ou google translate, mais on touche vite aux limites...

1
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Les outils évoqués plus haut sont, eux aussi, des outils destinés — à la base — au grand public. En fait, si PROMT a rapidement su séduire les professionnels, c'est surtout en raison de ses nombreux dictionnaires techniques, bien que commerciaux, qui permettent de traduire correctement certains termes (les dictionnaires se trouvent en vente dans leur boutique en ligne).

Qtranslate propose, lui aussi, de nombreux dictionnaires additionnels — en open source cette fois-ci — que j'invite l'utilisateur à installer au grès de ses besoins.  

Ensuite, choisir le bon logiciel de traduction, implique d’abord connaître l’usage que l’on souhaite en faire.
Par exemple, pour traduire l’interface d’un logiciel, Google Translate est largement suffisant. Par contre, dès qu’il est question de traduire le manuel de ce même logiciel, on s’aperçoit rapidement des limites de ce traducteur. Il faut alors passer par un logiciel commercial comme PROMT, et l’associer au dictionnaire technique correspondant, pour avoir une traduction de qualité. Cela permet ensuite au traducteur que je suis d’y apporter certaines corrections propres à la langue ciblée.

1
il y a 1 an par GabrielleTrebesses

Question annexe, est-ce ces deux outils fonctionnent sous mac ?

1
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Malheureusement, non. Ces deux outils sont pour Windows.

2
il y a 1 an par FredericLibaud

Google propose une solution de traduction en ligne... jugée trop littéraire par certains professionnels de la traduction.

Des solutions comme Reverso.net sont performante mais, on leurs limites. Là aussi une question d'être peu dans le sens, le sens du contenu bien sûre.

Les traducteurs en fonction des cas utilisent des outils numériques, mais les classiques restent quand même les traitements de texte.

2
il y a 1 an par AsmaeMes

Merci

1
il y a 1 an par PascalW

Bonjour,

J'ai beaucoup utilisé Reverso, Babylone et Google Translate dans des contextes industrielles et IT (projets en collaboration avec des constructeurs européens, projets et support pour les 50 filiales d'une multinationale)

La difficulté a été sur les expressions idiomatiques et sur les éléments techniques. Mais en croisant au  moins 2 des 3 (en plus de sa propre connaissance de la langue et du vocabulaire spécifique) cela fonctionne très bien.

Bref, tout va dépendre de ce qu'on cherche: les besoins de traduction pour une documentation technique (volume) ne seront pas les memes que pour des réponses lors d'échanges (réactivité).

2
il y a 1 an par AsmaeMes

Merci beaucoup  pour la réponse 

1
il y a 10 mois par SABRINA76

"Trados" est le logiciel professionnel de référence dans le milieu de la traduction.

As-tu 1 formation aux outils TAO ? 

Oublie les logiciels de traduction automatique recommandés ici, tu ne seras pas pris au sérieux dans la profession, sinon...

1
il y a 10 mois par ChristopheFantoni

Je vous invite à regarder sur le site du logiciel PROMT évoqué plus haut pour y découvrir les nombreuses sociétés industrielles qui l'utilisent quotidiennement. À la base, cet outil est utilisé pour traduire les interfaces des logiciels, celle des systèmes électroniques embarqués, voire des manuels d'utilisation. Par contre, il faut le coupler aux dictionnaires techniques pour qu'il donne le meilleur de lui-même.

Toutefois, n'espérez pas l'utiliser pour traduire correctement des nouvelles/des romans, puisqu'il n'a pas été conçu pour cela (dixit les auteurs du logiciel avec lesquels je suis en contact).  

1
il y a 10 mois par SABRINA76

Oui, OK.
Mais, les traducteurs professionnels disposent de leurs propres logiciels de traduction, différents de ceux qu'utilisent les professionnels des autres secteurs.

Je recommande plutôt : OmegaT, Trados, Wordfast, Memsource, DejaVu, Transit, Across, Multitrans, Systran, Similis, Metatexis, Fluency, Wordbee, CafeTran, TradoolT,  Linguee, Multiterm, Logiterm, Termex, Concordance, etc.

 Dictionnaires, correcteurs, bases de données terminologiques spécialisés.

1
il y a 10 mois par ChristopheFantoni

Cela dépend aussi de votre secteur d'activité.

Par exemple, personnellement, je m’occupe de la traduction des interfaces de logiciels (Windows, Mac), des logiciels embarqués (lecteurs de DVD, lecteurs de Bluray, tablettes, smartphones, GPS, etc.), des guides de démarrage rapide, et parfois même des manuels de service (pour la maintenance technique). Et la plupart de mes clients internationaux — essentiellement Chinois et Américains — recherchent avant tout des traducteurs techniques. Et PROMT, pour ce type de traduction, est vraiment très bien.

Comme je le disais précédemment, PROMT n’est absolument pas adapté à la traduction littéraire (de nouvelles, de romans, etc.) où d’autres outils existent. Sans doute ceux que vous recommandez.

1
il y a 10 mois par SABRINA76

Les logiciels cités sont adaptés pour tous domaines, y compris technique et littéraire.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.