Dans le premier groupe, celles qui sont surveillées contre leur volonté par un dispositif de localisation attaché à la cheville suite à une ordonnance du tribunal. Dans le second groupe, toutes les autres ...

Vous pensez que c'est exagéré ? Alors suivez le lien : framablog.org/2017/03/28/google-nouvel-avatar-... et allez jusqu'au bout de l'article avant de réagir :)

comprendre cybersécurité innovation philosophie veille
3
2

1 réponse

il y a 1 an par EdouardBarkhausen

Bonjour. 

Concernant la surveillance "policière", je pense que, n'ayant rien à me reprocher, c'est pour notre sécurité. Et donc je suis POUR (vidéo, écoutes...) si les données sont sécurisées. 

Concernant l'enregistrement de nos faits et gestes, a des fins commerciales (par les GAFA...), cela a un avantage de proposer des publicités ciblées adaptées à mes centres d'intérêt. Mais le revers de la médaille est la perte d'initiative individuelle, en cataloguant les gens dans des cluster. Et cela peut diminuer l'esprit critique et le libre arbitre. 

Et pour les pros, pouvoir pousser de l'info directement à ces cibles est plus impactant. Enregistrer les achats sur une carte de fidélité permet de répondre de manière individualisée aux besoins des clients. 

Donc un ying et yang

1
il y a 1 an par olivierChaillot

La problématique me semble plus complexe que je suis "pour" ou "contre". Elle relève de choix politiques (au sens de l'organisation de la vie dans la cité) qui devraient, me semble-t-il, être collectifs et faits démocratiquement ...

Les notions de liberté individuelles et de libertés publiques me semblent largement bafouées en l'occurrence dans les 2 cas et ouvrir la porte à des dérives qui ne me paraissent pas souhaitable ...

Sans vouloir jouer au mauvais augure, le niveau des débats démocratiques actuels et les comportements de repli, de crispation, d'exclusion de l'étranger, de peur de l'autre, ... pourraient bien être un signe du bien fondé de la question ...

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.