A l'heure de la bienveillance et du bonheur au travail, j'ai eu un choc ce matin. J'ai appris qu'un membre de ma famille a vu son contrat s'achever en lui laissant un goût amer, ses heures supplémentaires n'ont pas été payées et il y en avait beaucoup. 

Il ne croit pas davantage au prud'hommes où une procédure prendrait beaucoup trop de temps, avec de surcroît la crainte de ne pas retrouver un emploi suite à celle-ci (à cause du mauvais bouche à oreille).

Pour précision, il est cuisinier.

J'ajouterais qu'il était motivé, travailleur et un élément moteur de son équipe, il a perdu aujourd'hui toute confiance.

Merci de vos retours et réponses.

emploi motivation travail fin de contrat
5
3

7 réponses

il y a 2 ans par EtienneZulauf

S'il est en mesure de prouver ses heures supp, il a toutes les chances de gagner. Moi si on me dit, tu vas prendre 15.000 € mais dans 2 ans, je prends ! Y a moyen de s'arranger avec l'avocat pour qu'il se paie en partie sur l'argent récupéré, avec finalement peu à avancer. C'est un tribunal généralement très en faveur des salariés, les patrons gagnent rarement.

Quant à sa réputation, mieux vaut faire du mal aux patrons voyous que de s'écraser. Ces pratiques doivent disparaître.

Sinon je ne vois pas trop comment combler cette rage et cette déception. En montant son restaurant ? Ah mais faut une mise de fond.... dans 2 ans ? :-)

4
il y a 2 ans par jmassy

A-t-il un décompte précis de ces h suppl ? Quelle somme cela peut-il représenter ? A-t-il un moyen de prouver qu'il les a bien effectuées ?
Si oui, je préconise :

1 - de recontacter son ancien employeur et de réclamer son du, preuves à l'appui : LRAR pour commencer

2 - Contacter l'inspection du travail dont dépend son ancien employeur

3 - Lancer un dossier aux prud'hommes et tenter une conciliation

Si besoin d'autres conseils en MP : juliette@avecplaisir-conciergerie.com (pour info : 20 ans d'expérience dans les RH, si ça peut aider ...)

Bon courage et bonne journée.

Juliette

3
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Décider de passer par la justice pour régler une affaire, peu importe laquelle, c'est très clairement s'engager dans une procédure longue et coûteuse dont l'issue finale est toujours incertaine. Alors, question : le jeu en vaut-il réellement la chandelle ?

2
il y a 2 ans par PascalW

Bonjour,

C'est délicat et je comprend l'amertume de ton proche. En termes de recours, il n'y a  pas beaucoup hors procedure aux prud'hommes.

A l'heure où les candidats annoncés aux différentes primaires et election présidentielle, je déplore qu'aucun 'entre eux n'envisage la violence de la perte d'emploi pour beaucoup. Je pense qu'il existe autant de patrons malhonnêtes de chômeurs fraudeurs. Ce n'est pas normal que ces employeurs ne soient jamais inquiétés par le système.

Je comprend donc qu'il ressente le besoin de ne pas son ancien employeur s'en tirer comme ça et qu'il veuille récupérer ce qui lui est dû. Pourtant, il faut qu'il réalise que son meilleur atout est de rebondir, de retrouver un emploi pour reprendre confiance en lui. Il faut qu'il trace un trait sur ce qui s'est passé pour mieux se reconstruire.... Et je suis très bien placé pour savoir que ce n'est pas facile.

Il peut toujours prendre conseil auprès d'un avocat et tenté une conciliation (parfois un simple courrier à l'entête d'un avocat peut débloquer des paiements).

S'il souhaite poursuivre en justice, il faut qu'il sache qu'il aura les éléments suivants à gérer:

- l'issue d'une procedure en justice n'est pas toujours très juste! Ce n'est jamais gagnant d'avance.

- C'est onéreux

- Son ancien employeur a tout intérêt à laisser trainer

- Il risque d'y avoir une mauvaise publicité autour de lui qui va nuire à sa recherche d'un nouveau poste (je pense que c'est moins vrai dans les grandes métropoles mais ailleurs c'est la règle)

- Il va garder la blessure ouverte longtemps.

Je l'ai dit, c'est une expérience que je connais et je suis certain que regarder vers l'avenir est la meilleure des choses à faire et tirer une vrai revanche sur son ancien patron. 

Ce n'est pas naturel pour moi de dire celui. je fais parti de ces gens qui pense que dan sun état de droit c'est au citoyen de saisir la justice pour réclamer l'application de la loi mais parfois il faut savoir se protéger avant tout. Personnellement, j'ai aujourd'hui une grande satisfaction de voir que certaines entreprises ont fermé.

2
il y a 2 ans par SylvieClergerie

Ce type de conflit peut se gérer assez facilement aux Prud'hommes sans avocat dès la conciliation. Je lui conseillerais donc d'aller aux Prud'hommes, ce qui lui permettra de reprendre confiance en lui et en la justice. Concernant sa crainte de ne pas trouver un autre emploi, elle est probablement infondée car dans ce secteur d'activité, les postes sont nombreux et les employeurs ont souvent du mal à recruter.

1
il y a 2 ans par Coquelicom

Accord transactionnel ou prudhommes. Y a pas 50 solutions.

1
il y a 2 ans par EURLLSCONSULTING

Bonjour !

Si la défense est blindée (justifications des heures supplémentaires signées par le salarié et contresignées par l'employeurs), c'est jouable.

A savoir si leur quantification existe, si elle existe, émane t-elle d'un tableur excel (aucune valeur) ou d'un logiciel de paye ?

Il n'y a pas de remord à faire valoir ses droits !

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.