Bonjour à tous,

Bien évidemment, il ne s’agit pas de proposer un langage de programmation dont le manuel d’utilisation aurait simplement été rédigé en français, mais d’un langage de programmation dont les mots clés seraient dans la langue de Molière. Fini donc les IF… THEN… ELSE et vive les SI… ALORS… SINON. ;)  

L’objectif que je poursuis est double.

Dans un premier temps, permettre à nos chères têtes blondes de s’initier réellement à la programmation électronicienne en se focalisant notamment sur la logique et non sur l’apprentissage de la langue de Shakespeare.

Ensuite, permettre à ceux qui sont étrangers à la programmation de s’y mettre facilement et sans perte de temps inutile. Je pense notamment tous ceux qui pourraient être intéressés par mes produits électroniques en kit et qui aimeraient bien en mélanger plusieurs pour en faire un nouveau.  

Pour finir, si le prototype de langage/de microcontrôleur que je termine actuellement de développer fonctionne tout aussi bien que maintenant, il est possible que ce langage soit proposé dans d’autres langues (espagnol, allemand, etc.) et qu’une petite moulinette, c'est-à-dire un programme de conversion, soit gratuitement mise à disposition des internautes pour convertir les versions françaises du code en version anglaise, allemande, espagnole, etc.

D’avance merci pour vos réponses.

Cordialement,

Christophe Fantoni

apprentissage électronique français langage programmation
5
6

5 réponses

il y a 2 mois par usercentric

Est-ce que cela inclurait aussi un compilateur en langue française ?

3
il y a 2 mois par ChristopheFantoni

Oui, tout sera en français : le langage, le manuel, le compilateur, etc.

À ce sujet, il s'agira davantage d'un interpréteur puisque le langage en question sera un super/hyper/ultra BASIC (super/hyper/ultra ayant la même signification, à savoir « au-dessus de »).

Il est basé sur les travaux initiaux de John Kemeny et Thomas Kurtz publié en 1964 au collège de Dartmouth (ces derniers étant considérés comme les pères du BASIC), tout en reprenant les modifications qui ont été apportées par le Dr Li-Chen Wang  à Palo Alto en 1976 avec sa version dénommée Tiny Basic. Ce n’est qu’après cette date que sont nées les premières versions commerciales du BASIC avec notamment le fameux Microsoft Basic en 1978. J’ai repris le développement à ce stade.

Pour l'instant, j'ai prévu d'en faire un langage résident (puisque directement intégré au sein du microcontrôleur). Il n’y aura donc besoin de rien pour le lancer ou l’installer. Il faudra simplement que le microcontrôleur soit relié en série/USB sous Windows/Linux/MacOS (et même Android) pour voir un accès direct à l’interpréteur.

Une version autonome est également prévue permettant de relier le microcontrôleur directement à un clavier (USB/PS2) et à un écran HDMI. Il n’y aura donc pas besoin de plus pour le faire fonctionner (à part  une alimentation électrique de 5V, bien évidemment)

Éthiquement, le projet se place dans la même veine initiale que celle de David Braben et son Raspberry Pi, à savoir la programmation pour tous, et ce, à moindres frais.

2
il y a 2 mois par tonyfrebault

A mes début je travaillais sur le système d'exploitation, système de base de données et langages de programmation Pick.
Pick comportait notamment un langage de requête très puissant, en langage naturel.

3
il y a 2 mois par ChristopheFantoni

Effectivement. Le langage que je développe actuellement, même s'il reste très similaire au BASIC dans sa conception, sera très proche du langage naturel.

2
il y a 2 mois par olivierChaillot

Béotien que je suis ! je pensais que ça existait déjà ! il n'y a pas eu (dans l'histoire) un tel langage ? ou au moins des bribes ?

2
il y a 2 mois par ChristopheFantoni

Ce qui se rapproche le plus de mon projet (car j'ai bien évidemment fait une étude de marché au préalable), c'est le Basic Stamp de la société américaine Parallax.

Il s’agit d’un Basic embarqué sur un microcontrôleur, ou pour être plus exacte sur un petit circuit électronique de la taille d’un microcontrôleur (d’où le stamp du nom, signifiant timbre dans la langue de Shakespeare). Et celui-ci est, bien évidemment, en anglais.

Ce produit est, encore aujourd’hui, un succès commercial, étant donné qu’il est surtout utilisé en robotique ludique ainsi que dans la conception de véhicules radioguidés. Mais pour le reste, il n’est malheureusement pas assez puissant.

Les BASIC existent aujourd’hui en très grand nombre. Mais aucun n’est en français. Aucun ne propose également une approche auto-évolutive où des modules électroniques compatibles connectés directement au BASIC permettront de venir lui rajouter de nouvelles fonctionnalités permettant ainsi de doper sa puissance. D'où la facilité déconcertante que permettra sa programmation...

2
il y a 48 minutes par erosaz

> et non sur l’apprentissage de la langue de Shakespeare.

A mon avis ce n'est plus vrai de nos jours. Nous parlons mieux anglais que nos parents et nos enfants parleront mieux que nous. D'autant que l'anglais de programmation est très limité et s'apprend très vite.

> permettre à ceux qui sont étrangers à la programmation de s’y mettre

Ca me fait penser à LEGO. J'imagine que vous avez regardé comment est fait Mindstorms NXT. La programmation graphique est peut-être l'avenir...

2
il y a 26 minutes par ChristopheFantoni

Oui, j'ai bien regardé du côté Lego en faisant — il faut bien l'avouer — de la rétro-ingénierie sur leur technologie Mindstorm. En effet, je souhaitais, techniquement, partir dans une direction radicalement différente. Et pour l'instant, c'est le cas.

L'autre grosse idée qu'il y a derrière ce projet, c'est aussi le développement d'un capteur neuronal (il s'agit en réalité d'un lecteur d'encéphalogramme ultra-simplifié) permettant de « penser son code », dans sa propre langue, et de le voir s'écrire sur l'écran. Mon intérêt pour le langage naturel — en plus de la facilité qu’il permet dans l’apprentissage de la programmation — vient surtout de là.

1
il y a 2 mois par gmaison

@ChristopheFantoni as-tu regardé du côté de Windev (www.windev.fr)  ?

Leur langage de programmation est disponible soit entièrement en français soit entièrement en anglais.

il propose également de "compiler" le programme vers du java, du php, etc...

1
il y a 2 mois par ChristopheFantoni

Oui, je connais bien WinDev. Le problème, c'est que ce langage ne s'adresse pas aux microcontrôleurs. Alors, que mon p’tit BASIC, oui. ;)

Par ailleurs, je souhaite en finir avec l'idée de « compiler » qui est très symptomatique de la programmation actuelle, notamment en langage intermédiaire (qui est le grand truc à la mode), pour permettre, par exemple, à un compilateur C/Pascal de sortir du Java, du Javascript, voire de l’Électron.

Tout cela ne fait finalement que complexifier au maximum quelque chose que je souhaite rendre beaucoup plus simple.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.