Bonjour à tous,

Je travaille actuellement à l’élaboration d’une toute nouvelle génération de composants électroniques dotée d’intelligence artificielle et destinée à faciliter grandement le « faites-le vous-même » (ou « Do It Yourself »).

Ces composants sont le fruit de 20 ans d’expérience professionnelle dans le monde merveilleux du traitement numérique du signal et permettraient au commun des mortels de fabriquer assez facilement tout ce qui tourne autour du son, de l’image et des télécommunications.

J’aimerais donc savoir si vous seriez prêt à fabriquer vous-même votre téléphone portable, votre tablette, votre téléviseur, votre amplificateur audio/vidéo, votre lecteur de DVD/Bluray, etc., si l’assemblage de leurs pièces principales étaient aussi simple que le montage d’un meuble en kit.

D’avance merci pour vos multiples réponses.

Cordialement,

Christophe Fantoni

avis diy électronique nouvelle technologie
4
4

5 réponses

il y a 7 mois par EtienneZulauf

Bonjour Christophe,

J'ai suivi avec attention le projet Google Ara (racheté à une startup) qui permettait de proposer un téléphone portable modulaire. Malheureusement le projet a été arrêté.

Depuis il y a le projet FairPhone qui semble intéressant. Mais le coût est bien plus élevé à performances égales. On atteint les limites de l'effort que le consommateur est prêt à faire pour acheter plus "juste".

Il faut être en mesure de proposer toute la partie support / échange de pièces / évolution des pièces et le tout à coût compétitif et ça me semble bien plus compliqué que le produit modulaire initial, pour faire naître la confiance chez l'acheteur.

Je pense qu'il faut que la démarche soit portée par un gros acteur ou une grande marque, sans quoi cela n'intéressera que les passionnés sans donc générer un marché suffisamment rentable, quand on sait que les composants de base se négocient par millions pour atteindre des coûts d'achats raisonnables.

En tout cas belle démarche !

5
il y a 7 mois par ChristopheFantoni

C'est aussi le sentiment que j'ai lorsque j'écoute les professionnels que je rencontre et qui me disent être intéressés par le projet. En clair, on me demande de m'occuper du développement de tous les composants électroniques (étant donné que ces derniers nécessitent un très haut niveau d’intégration) et de laisser ensuite faire un industriel connu pour la commercialisation / le support des produits en kit.

2
il y a 7 mois par PascalW

Bonjour

Apres réflexion, personnellement j'associe le DIY à autre chose que les TIC. Il y a, me semble t il, un monde entre fabriquer une table basse en palette et construire sa tablette ou son PC. Le DIY que je connais passe par la récupération plus que par l'achat d'éléments.

Même si l'idée me séduit beaucoup, j'ai quelques doutes sur l'existence d'un public suffisant pour en faire une offre viable commercialement. Les gens aujourd'hui sont dans un mode de consommation passif sur les TIC.

3
il y a 7 mois par ChristopheFantoni

En fait, ce qui m'étonne le plus, c'est la réaction des professionnels. En résumé, ils me disent qu'ils sont prêts à acheter l’intégralité de mon futur stock et que je dois simplement me contenter de mettre à leur disposition la fiche technique de chacun de mes produits. Et que je peux, si je le désire, rajouter sur mon site web des notes application pour aider les futurs acheteurs à voir comme développer leurs propres produits. Bref, on me demande de faire exactement la même chose que tous les autres fabricants. Ni plus. Ni moins.  

Alors, dois-je partir du principe que le développement d’un produit en kit ce n’est finalement qu’une simple application pratique de ce que l’on peut faire avec mes composants électroniques ou dois-je plutôt suivre la voie de la licence permettant à un constructeur directement signé d’avoir accès à une bibliothèque de schémas de produits à monter soi-même ? C’est la question que je me pose en ce moment… (et c'est le genre de réflexion qui devrait faire plaisir à @olivierChaillot)

Remarque : En électronique, de nombreuses technologies ne sont disponibles qu’après la signature d’un contrat de licence auprès du fabricant qui en est à l’origine (ou qui est à l’origine d’un composant qui l’exploite). Exemple : Dolby Digital, DTS, MPEG-4, DivX, etc.

2
il y a 7 mois par ArnaudLemoine

SI simple, moins cher et de qualité.. pourquoi pas !

2
il y a 7 mois par ChristopheFantoni

Oui, puisque le principal but sera de réduire drastiquement le coût de tous les produits électroniques, tout en permettant de lutter contre la pollution et l'obsolescence programmée (qui disparaitra de facto puisque ces produits en kit pourront évoluer à l'infini).

2
il y a 7 mois par Stephane31

Bonjour,

Pour une offre grand public je ne suis pas vraiment convaincu (j'attendrai de voir un poc). Par contre si la promesse est competitive en B2B ou  pour des maker/passione/startup/etc..  c'est tres interressant ( voir arduino, raspberry, etc...).

Desole pour les accents je suis sur un clavier qwerty.

2
il y a 7 mois par ChristopheFantoni

En fait, les seuls qui sont pour l'instant intéressés par mes produits, ce sont les distributeurs de composants électroniques qui fonctionnent essentiellement en B2B (ex. : Digikey, Mouser, etc). Ces derniers sont même prêts à acheter l'intégralité de mon futur stock (étant donné qu'ils cherchent activement à référencer le plus de fabricants possible). 

Par contre, ça ne sera pas la même chose avec les circuits de démonstration, c'est-à-dire qui ceux exploitent mes composants, où les stocks se limitent le plus souvent à quelques pièces.

Tout cela m'invite donc à continuer l'intégration de mes composants électroniques afin que ces derniers puissent se suffirent à eux-mêmes.

Votre message ne fait donc que me confirmer la tendance actuelle.

1
il y a 7 mois par EURLLSCONSULTING

Oui, bien sûr à condition que la documentation de montage soit compréhensible à des novices comme moi !

2
il y a 7 mois par ChristopheFantoni

C’est précisément ce que je mets en avant dans mon executive summary ou encore dans mon business plan. En effet, cela fait des années que je fais de la vulgarisation/démystification technique ou que je rédige des manuels d’utilisation. J’ai donc une certaine habitude la pédagogie à avoir quand on doit rédiger un document technique destiné à monsieur Tout-le-Monde.

En tout cas, merci à vous de me rappeler l’importance d’un tel document. Une piqure de rappel ne fait jamais de mal. ;)

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.