Lundi 14 décembre se déroulait la 15ème Nuit des Réseaux 2015 à Toulouse. L'occasion annuelle pour les réseaux professionnels de se retrouver lors d'une soirée conviviale. A l'heure du numérique et du virtuel, plus de 1000 pros étaient réunis au Stage Toulousain...

J'y ai croisé beaucoup de Skilleuses et de Skilleurs visiblement très heureux de participer à l'aventure virtuelle de Skiller. C'est toujours un plaisir de rencontrer "en vrai" quelqu'un avec qui on échange sur le net ! Les réseaux pros "physiques" seraient-il renforcés par les réseaux virtuels ? A moins que ce soit l'inverse ?

numerisation prospective reseaux professionnels
7
4

8 réponses

il y a 3 ans par pcouzon
Oui... aux deux, à mon avis !

1. Le réseau physique se renforce parce que déjà plein d'infos sont passées dans le numérique, donc on peut se concentrer sur l'essentiel : ce qui va créer de l'émotion, la convivialité.
2. Le réseau numérique se renforce par l'expérience physique parce qu'on est alors plus à même de comprendre ou voir le contexte de telle ou telle phrase. L'absence de smileys (ou le trop plein) ne permettent pas toujours de comprendre si une phrase ou sérieuse, par exemple.
7
il y a 3 ans par olivierChaillot
si je comprend votre avis :
Le réseau physique serait plus orienté "échanges"
alors que
le réseau numérique serait plutôt orienté "notoriété" ou "réputation"
?
1
il y a 3 ans par pcouzon
Pas tout à fait. Le numérique permet aussi des échanges. Le réseau physique permet de contextualiser, créer de la "culture" (plus facilement que le numérique).
1
il y a 3 ans par DamienHuyghe
Voir le très bon bouquin de Stéfana Broadbent "l'intimité au travail" qui évoque entre autres les études faites sur les réseaux sociaux et le virtuel.
ça répond pas directement à ta question, mais ci dessous mon résumé perso. ça montre que :

- l’augmentation de nos amis et contacts ne se vérifient pas avec les réseaux sociaux : nous continuons à entretenir des liens suivis avec un petit nombre de personnes. entre 7 et 20 proches, entre 20 et 40 réguliers, rarement plus

- par contre les réseaux sociaux augmentent la fréquence du lien avec ces proches avec qui nous conversons beaucoup plus souvent
-l'intensification des contacts avec le/la conjoint(e) et les enfants est plus que décuplé et constitue la base de nos plus grand nombre de contacts
-l'intensification de nos contacts avec notre réseau élargi se traduit par une corrélation de plus en plus forte d'une mixité temporelle de plus en plus forte entre pro/perso : on contacte de plus en plus les gens indifféremment sur les horaires privés et pro grâce aux réseaux sociaux, ce qui crée des perméabilités et des attentes fortes sur cet aspect (pourvoir textotter à ses enfants et son/sa conjoint(e) devient une demande sociale au travail, qui si elle n'est pas accordée sera contournée)

- de plus en plus de mix virtuel/physique : c'est le résultat de l'intensification des contacts. ceux qu'on a choisi de mettre dans notre sphère proche reçoivent plus de messages que les autres. en ce sens, ça renforce la perméabilité entre monde physique et virtuel : si on a choisi de se relier à quelqu'un dans le virtuel et de lui écrire souvent, on aura plus tendance et plus de faciliter à la rencontrer qu'avant.
6
il y a 3 ans par olivierChaillot
L'analyse que tu fais pose une question importante sur l'incidence (ou les inter-actions) de l'individualisation sur les comportements et sur le rôle joué par les outils numériques dans la diffusion de ces comportements. Sans tomber dans la questionnement du qui de la poule ou de l'oeuf, il est important de noter, comme tu le fais, que la numérisation est un amplificateur d'évolution.
2
il y a 3 ans par HGAD_Consulting
l’interaction entre le réel et le virtuel est indispensable et nous devons garder un minimum notre dimension de "mammifère", avec des échanges sociaux "physiques", dans l'attente que les pro de l'IA pourront développer les algorithmes qui régissent la confiance, les affinités de travail, la connivence, l'émotion, .... Par contre, le numérique apporte une ouverture illimitée vers des partenaires, contacts, clients grâce aux réseaux sociaux dont Skiller et dans une immédiateté évidente. Je confirme l'esprit d'@OlivierChaillot de rester critique (positif) sur tous les aspects du numérique et d'en retirer que le meilleur.
6
il y a 3 ans par olivierChaillot
dans cette synergie entre 2 mondes, c'est en effet une question de survie que de ne pas se laisser fasciner par l'outil et de garder toute sa capacité à penser par soi-même !
2
il y a 3 ans par SylvieClergerie
Le réseau virtuel permet d'apporter des réponses rapides , de partager des connaissances, de gommer les distances, de gagner du temps, et il est devenu presque indispensable au quotidien. Il a révolutionné notre façon de travailler. Mais il limite les vrais relations humaines, même s'il peut les amorcer.
Le réseau virtuel amorce les relations mais le réseau physique reste à mon avis indispensable pour mieux se connaître, pour bâtir un partenariat, pour créer de la confiance... On ne boit pas un verre en discutant d'autres choses que le travail sur un réseau virtuel.
Les deux formes de réseaux sont complémentaires et continueront à cohabiter longtemps, je pense.
5
il y a 3 ans par olivierChaillot
apporter une réponse rapide ou partager des connaissances via des sources "virtuelles" que l'on n'a pas encore (ou mal) qualifiées, dont on ne connait pas la fiabilité ... est-ce vraiment une réelle rapidité ? Les informations provenant de ces médias numériques doivent être évaluées, recoupées, vérifiées, ... et les sources qualifiées ... gain de temps par rapport à une source "physique" que l'on connait et qui est déjà qualifiée ?
A voir ...
1
il y a 3 ans par gmaison
Pour moi, les réseaux professionnels numérique sont un complément aux réseaux professionnels IRL. Et vice-versa.

L'intérêt du numérique est son absence de dimensions spatiales (on peut converser avec des pros "à l'autre bout du monde" comme juste à côté) et temporelles (les outils de ces réseaux pros numériques sont principalement asynchrones, pouvant se transformer en synchrones et surtout historisent). Mais, après tout, nous sommes aussi des êtres physiques et, en france à tout le moins, culturellement, nous sommes plutôt câblés sur la relation en situation conviviale, gastronomique, apéritive, ...

Il y a donc une extension de l'un par l'autre. Le numérique n'est qu'un moyen pour amplifier l'effet de réseau, pro comme pas pro, d'ailleurs.
4
il y a 3 ans par FredericLibaud
Tout a été dit, je n'ai même plus besoin de répondre...
3
il y a 3 ans par AmelMiaoulis
Idem ;-) Et si bien dit :-)
1
il y a 3 ans par AurelienClauzel
Totalement d'accord avec @pcouzon !
Pour moi l'un va AVEC l'autre et pas SANS l'autre, les 2 réseaux sont complémentaires.
C'était également un plaisir de rencontrer tout ce monde (dont @oimoci) et l'édition 2015 de la #NDR_XV était tout particulièrement réussie je trouve.
2
il y a 3 ans par olivierChaillot
Si numérique et réalité peuvent se compléter au bénéfice réciproque des deux univers, ce ne sera possible que si le rapport au monde (qu'il soit virtuel ou physique) est raisonner, raisonnable et empreint d'esprit critique et de conscience politique.
En effet, il faut noter que la relation à l'information (en particulier depuis l'émergence et le développement des outils numériques) pose aujourd'hui de véritables problèmes (absence d'un Kit de survie de l'homo-économicus-numéricus comprenant a minima des outils permettant de valider, recouper, vérifier ... l'information) qui, une fois surmontés, permettront la "professionnalisation" des échanges ...
Mais un pré-requis incontournable à l'apparition des synergies est bien le développement généralisé de l'esprit critique et la capacité de comprendre les enjeux politiques portés par l'évolution numérique ... en prenant bien sûr le mot "politique" dans son sens premier : vivre ensemble dans la cité ...
2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.