Quand vous souhaiter diffuser un ouvrage papier, quelle plateforme d'édition à la demande vous semble la plus adéquate ?

Le principe : je commande (avec paiement) en ligne un ou plusieurs exemplaires qui sont alors édités en numérique.

éditions impression achat en ligne
2
3

1 réponse

il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Ça dépend de plusieurs paramètres. Par exemple, vos livres — je parle de ceux édités en numérique — ont-ils un numéro ISBN ? Dans le cas contraire, Lulu.com peut être une bonne solution, car cette société peut vous permettre d'utiliser, soit vos propres numéros ISBN, soit les leurs. La société agit alors en tant qu’éditeur-imprimeur (ce n’est pas le cas des autres imprimeurs à la demande. Les différentes tâches qui incombent normalement à l’éditeur seront alors à votre charge).

Autre question dans la même veine : vos ouvrages sont-il à destination de la France, de l’Europe, ou du monde entier ? En effet, aux USA, il faut acheter son numéro ISBN auprès d’une base de données américaine (alors qu’il est totalement gratuit en France) pour pouvoir être correctement référencé sur le territoire américain.

115
4
il y a 2 ans par usercentric

Merci bcp ! Bonne question sur l'ISBN, c'est effectivement le 1er choix à discuter...

1
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Vous allez aussi avoir la question du prix à régler. En France, un ouvrage autoédité de 300-400 pages va coûter entre 7-8 € TTC par livre si vous passez par un imprimeur à la demande. Avec un imprimeur traditionnel, en impression numérique ou offset, c'est à dire là où il vous faut un minimum de quantité (et ça peut commencer dès 300 pièces, même si généralement ça tourne plutôt autour de 3000 pièces), le prix tombe à 3-4 € TTC par ouvrage. Oui, 50% de moins. Maintenant, si vous vous débrouillez bien, l'impression à la demande existe également à l'étranger (USA, Chine, etc). Le coût tombe alors à $3-4 pour un ouvrage (par exemple, aujourd'hui Hachette fait imprimer, et en quantité, une grande partie de ses ouvrages en Chine). Si les USA ou la Chine vous semblent beaucoup trop loin, vous pouvez également regarder du côté de l'Espagne, car leurs imprimeurs proposent des petits prix.

2368
5
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Je vais me permettre de rajouter un petit quelque chose à mon précédent propos. En fait, il faut prendre l'impression à la demande pour ce qu'elle est en réalité, à savoir de la vulgaire prestation de services pour le particulier (et non pour l'entreprise). En effet, beaucoup d'auteurs autoédités ont fait des calculs pour savoir combien ils gagneraient par rapport au prix de vente classique d'un livre (soit 17-20 € TTC). Et la réponse, toutes charges déduites, est à peine quelques euros (4-5 €). En fait, lorsque l'on cumule tous les frais inhérents à l'impression à la demande (impression, stockage, transport, etc.), on tombe le plus souvent à un prix global qui tourne aux alentours de 12-13 € (au pire 10-11 € pour les plus débrouillards). Les auteurs les plus courageux ont alors compris que pouvoir vendre leur livre par ce biais là, ils leur fallaient l'adapter à toutes les plateformes d'impression en ligne (Lulu.com, CreateSpace, etc.) ainsi qu'à tous les réseaux de distribution (papier, numérique, etc.). Et même en utilisant tous les moyens à la disposition du particulier, il faut savoir que ce n'est jamais suffisant.
L'autre solution, c'est de faire un vrai travail d'éditeur, en passant par les mêmes imprimeurs qu'eux, et en étant prêt à faire un peu de volume afin de baisser drastiquement les coûts d'impression, de stockage, et d'expédition de votre livre. On s'en sort alors avec des petites quantités, en impression numérique (souvenez-vous, les 300 pièces évoquées dans ma précédente intervention), et on arrive — avec les bons fournisseurs — à faire tomber le prix global à 3-4 € TTC. Mais tout cela nécessite de l’énergie et surtout beaucoup de temps…

2339
2
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Vous pouvez, effectivement, vendre votre livre à votre famille, à vos amis, à vos relations professionnelles, mais sans numéro ISBN vous ne pourrez jamais pénétrer le monde de l'édition. Donc, pas de distribution, pas de ventes en ligne, pas de ventes en librairies, etc.

625
1
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Je l'expliquais un peu plus haut : Lulu.com utilise ses propres numéros ISBN et les appose sur votre livre. En clair : il vous donne un de leur numéro. De plus, je rappelle que vous pouvez vous-même en faire la demander auprès de l'organisme qui les distribue gratuitement en France, en l'occurrence AFNIL. Il sera alors à votre nom et non plus au nom de Lulu.com. Par la suite, si votre livre est distribué aux USA dans sa version française, vous pourrez parfaitement garder votre ISBN français, mais votre livre ne sera jamais prioritaire par rapport à un livre portant un ISBN américain. L’ISBN reste avant tout une obligation internationale qui permet la traçabilité de votre livre, puisqu'on trouve des structures identiques à l'AFNIL dans le monde entier.

Avec Amazon, c'est complètement différent puisqu'il utilise surtout l'ASIN, leur propre numéro d'identification, dans le référencement de la majorité des produits dont ils ont en charge la distribution. Vous pouvez donc parfaitement avoir un livre sans numéro ISBN, distribué à l’international sur Amazon… mais celui-ci ne pourra en aucune manière sortir de ce réseau de distribution.

Pour finir,  les imprimeurs français, surtout lorsqu’ils impriment des livres destinés à être distribués, ont pour obligation légale de vérifier la présence de certaines informations (numéro ISBN, date du dépôt légal à la BNF, lieu d’impression, etc.) que l’on trouve le plus souvent sur la toute dernière page de l’ouvrage. Si ces informations ne sont pas présentes, il devra lui-même les rajouter en utilisant pour cela celles que vous lui aurez communiquées. Mais sans elles, l’imprimeur français peut parfaitement refuser d’imprimer votre ouvrage. Pour contourner le problème, il faudra alors chercher des imprimeurs en Espagne, en Angleterre, aux USA, voire même en Chine, qui sont beaucoup moins « regardant » au niveau de l’aspect légal.

632
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.