Bonjour,

Quels sont les risques (légaux, financiers) à abandonner son poste pendant la réalisation d'un préavis suite démission ? 

démission risques professionnels abandon de poste risques financiers
3
4

2 réponses

il y a 4 mois par PascalW

Bonjour

Le principal risque est d'abord administratif. Votre ancien employeur peut faire trainer les choses et bloquer ainsi vos droits au chômage (si la démission est légitime) ou votre futur embauche.

Ensuite bien sûr il peut vous poursuivre au prud'homme en particulier si votre départ précipité l'impact économiquement.

Quitte à faire un abandon de poste, restons cohérent, ne démissionnez pas.

Si vous démissionnez négocier le préavis.et partez sans provoquer de conflits: ils vous suivront...

3
il y a 4 mois par AnneDJOMBY

Le point est que j’ai déjà posé ma démission et se faisant ai demandé à pouvoir réduire mon préavis ou à tout le moins pouvoir poser les derniers jours en congés. Or tout m’a été refusé et je subis depuis mon annonce des pressions et des complications (prime devant être versée en janvier repoussée à février, ordinateur avec écran abîmé pas remplacé etc...). Je souhaite rester investie dans mon travail mais les conditions sont de moins en moins propices.

2
il y a 4 mois par PascalW

Quitter un employeur en restant en bon terme n'est pas toujours simple et connait de toute façon des moments de crispation. Vous n'indiquez pas les raisons de votre départ (et elles vous appartiennent) donc dans l'absolu, il est possible que votre employeur vous reproche ce départ et vous le fait payer de façon un peu mesquine mais légale.

Je ne peux donc que faire des suppositions et la première est d'imaginer que votre employeur se sent trahi par votre départ. Cela peut expliquer qu'il repousse le versement de la prime (pourquoi récompenser une personne qui le trahi)

Toujours en restant hors de votre contexte, ne pas remplacer l'ordinateur d'un collaborateur qui s'en va n'est pas totalement délirant, bien au contraire. Personnellement, je ne le remplacerai pas non plus!

Prétendre vouloir rester investie est louable, mais au fond vous devez bien vous doutez que l'entreprise va poursuivre son activité sans vous et dés lors que votre départ est officiel, il n'y a pas lieu de vous impliquer dans les actions futures… pas seulement par peur que vous alliez à la concurrence mais simplement parce que vous ne serai plus là.

Dans ma visions des choses, votre seul objectif actuellement devrait d'obtenir en temps et en heure, les documents de sortie en gardant une certaine distance par rapport aux tracasseries.

Je reconnais que c'est plus facile à dire qu'à faire en particulier si votre départ est la conséquence d'un mal être dans l'entreprise. Il m'est arrivé une fois qu'une fois que ma rupture conventionnelle a été actée, mon futur ancien patron a invité au pied levé tout l'entreprise à déjeuner sauf moi… Je les ai regardé fermés les bureaux et partir, et j'ai attendu jusqu'à 16h30 leur retour assis sur les marches devant la porte.

Ce qui vous arrive, je peux donc le comprendre. Je vous souhaite donc simplement d'avoir déjà un projet en tête et de vous focaliser sur sa réussite.

Si c'est vraiment trop douloureux pour vous, vous pouvez faire appel à un médiateur qui vous accompagnera dans cette période et discutera avec votre employeur pour soit arrondir les angles soit précipiter votre sortie.

Bon courage et tout mon soutien

2
il y a 4 mois par olivierChaillot

Autre question: quel risque pour un employeur d'obliger une démissionnaire a effectuer son préavis ? 

Quelle capacité de nuisances ?

Quelle image envers les clients ? 

Quel message vers les tiers ?

...

Moi je poserait la question ... Souhaitez vous vraiment que j'effectue mon préavis ? Que vont penser les clients ? Les partenaires ?.. .

1
il y a 4 mois par AnneDJOMBY

C’est effectivement intéressant de retourner la table et voir le côté de l’employeur. Disons que j’ai déjà suggéré certaines des questions mais elles ne semblent pas avoir été prises en compte.

2
il y a 4 mois par olivierChaillot

Questions d'autant plus intéressantes que le salarié a une quelconque délégation avec capacité à engager l'entreprise ... Déjà vu : 3 ans de fournitures de bureau ... chantiers commandés à des sous traitant ...

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.