L'annonce du piratage en 2016 du 57 millions de comptes chez UBER me semble intéressant par bien des aspects.

Jusque là je sentais que le modèle Uber est une source de fantasme pour beaucoup de start-ups, y  compris françaises, qui voulaient "Uberiser" notre société et nos vies quotidiennes.

Ici, nous constatons que :

- le développement d'Uber s'est construit sans se posé la question de la sécurité et de la protection des données personnelles

- la publication du piratage a lieu un an après les fait sans qu'on ne sache vraiment comment expliquer ce retard

- les mesures prises sont obscures et on ignore quand elles ont été prises (le fait qu'Uber affirme avoir obtenu la garantie des pirates que les données volées ont été supprimées est pour le moins amusant)

Finalement, selon vous, est-ce le coup d'arrêt de notre Uberisation tout azimuth? ou pensez vous que cela ne change rien? (l'opinion publique préfère se faire voler des données personnelles mais garder un service pas cher...)

donnees personnelles sécurité informatique uber
3
4

4 réponses

il y a 1 an par olivierChaillot

Cher @PascalW,

je trouve que tu poses des question très subversives ! Ou pour le moins pas politiquement correctes ! En effet, comment oser remettre en cause ce modèle que tout le monde s'arrache et souhaite reproduire, dénoncer que la martingale auto-proclamée et acceptée par les utilisateurs fait de toi un agitateur ! tu n'as pas hontes d'oser t'interroger publiquement sur le bien fondé de ce monde numérique qui nous ouvre tant de perspectives pour une vie meilleure, entièrement décidée par des intelligences bien supérieures aux notres, pôvres mortels !!!

Et les questions similaires proposées par notre site préféré ne sont pas là pour me contredire !

provocateur !

5
il y a 1 an par JoyceMarkoll

MDR !

2
il y a 1 an par FredericLibaud

- 1ère leçon : le modèle économique et donc technique s'est mis en place sans prendre en considération le respect de la vie privé (des données personnelles) des clients ;

- 2ème leçon : personne n'est à l'abri, nous sommes tous concernés par la cybersécurité ;

- 3ème leçon : ne pas faire confiance à un tiers pour la gestion de ses données personnelles ;

- 4ème leçon : il y a un gros travail à faire pour faire comprendre que l'on ne construit pas une offre, sans tenir compte de la sécurité ;

- 5ème leçon : le RGPD va permettre de faire un peu le ménager, car les sanctions vont tomber ;

- ...

Pour conclure, je pense cette affaire va avoir de plus grandes conséquences et ce sur la confiance, remettant en cause sont succès entre autre. Cela pourra avoir une incidence favorable pour les plates-formes européenne et en particulier françaises. Compte tenu justement des contraintes légales sur la protection des données personnelles.

4
il y a 1 an par IsabelBornet

Le RGPD va surtout imposer un mode de fonctionnement différent à toutes organisations, sur la manière dont elles collectent les données, les exploitent et les conservent par exemple... et la CNIL a prévenu la non conformité va se payer cher.. très cher.. Personnellement, je prends plus conscience de faire parfois trop confiance comme signer les conditions d'un service ou d'une application sans lire... 

2
il y a 1 an par gmaison

@PascalW , cela ne va rien changer.

Cela va juste servir de benchmark pour les autres qui se diront : "ah ben en fait ça n'arrivera jamais chez nous"... Et en fait si...

Ta question c'est comme de suggérer l'arrêt du développement des banques sous réserve qu'elles peuvent être braquées...

Par contre, ça met bien en évidence le sujet de la cybersécurité et que ce sujet doit être partie intégrante de tout business aujourd'hui.

Et le RGPD ne changera rien à l'affaire... Mais c'est un autre débat...

2
il y a 1 an par JoyceMarkoll

La sécurité par l'obcurité a fait long feu. Que l'on fasse la lumière sur cette affaire ! ^^

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.