Nous ne sommes pas chez les bisounours, nous sommes sur Skiller !

Miss Skiller s'interroge sur les expressions spécifiques au travail préférées de la communauté pro...

Pourrait-on y lire quelques tendances sur l'évolution de notre monde du travail ?

L'expression "qui va bien" est "juste" celle avec laquelle vous "êtes à l'aise", voire confortable face à une "deadline" apparemment, mais est-ce que cela "fait vraiment du sens" ?

Miss Skiller vous propose ce petit article qui date un peu pour vous rafraîchir la mémoire et vous aider à "prendre le lead"...

Alors, quelle est VOTRE expression préférée ?

communication expression language
4
5

8 réponses

il y a 2 ans par usercentric

Ah ah en bon français on va parler de celles qui fâchent :-)

Pour piocher dans la liste de l'article : confcall, mutualiser, lead bien sûr !

Il y en a une qui devient un tic véhiculé par tous les "events" du moment "INSPIRANT". C'est dire le fossé philo dans lequel on est "tanké" ;-)

4
il y a 2 ans par GregoryEstrade

"Soft skills"

3
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

La question est vraiment étrange. En l'état, il m'est impossible d'y répondre, sachant que je n'utilise aucune expression « à la mode », simplement pour montrer aux autres que je suis — moi aussi — « à la mode ».

Tout ce que je peux dire, c'est que mon boulot d'auteur d'articles/de livres techniques (et mon amour pour notre si belle langue) m'invite le plus souvent à trouver des traductions françaises à des mots d'origine anglaise. Mes textes techniques en deviennent beaucoup plus compréhensibles et me permettent ainsi de faire de la vulgarisation accessible à tous.

Par exemple, chez moi, frame devient trame, bitrate devient taux de transfert, ou audio matrix devient matriçage audio.

D’ailleurs, l’utilisation systématique de l’anglais ne veut pas forcément dire que vous avez en face de vous un vrai professionnel. C’est souvent tout le contraire. Pour s’en rendre compte, il suffit le plus souvent de les questionner sur des points de détails pour comprendre que beaucoup de professionnels cachent leur ignorance derrière ces expressions anglaises le plus souvent « à la mode ».

Je prends un exemple récent concernant deux gentilles secrétaires d’un célèbre incubateur du Sud de la France :

- Les deux gentilles secrétaires : « vous devriez transférer votre business plan dans l’outil gratuit présent sur notre cloud. »

- Moi : « Et il est où… votre cloud ? »

- Les deux gentilles secrétaires :  « Ben là… dans les nuages »

- Moi : « Donc, si je vous ai bien compris, vous voulez que je transfère des données personnelles et confidentielles dans un endroit dont vous-même ne savez strictement rien. C’est bien cela ? »

Fin de la conversation.

Le soir même, je jouais au pirate en pénétrant le plus simplement du monde leur serveur web et en découvrant ce fameux outil qui n’était même pas sécurisé. Bref, mes craintes étaient plus que fondées...

373
3
il y a 2 ans par JoyceMarkoll

>Miss Skiller s'interroge sur les expressions spécifiques au travail préférées de la communauté pro...

Pourquoi ? Dans quel but ?  :-)

(que nous mijote donc Miss Skiller ? XD )

Dernier mot étrange rencontré : "doscprinter". C'est ce que j'ai fait courant octobre en compagnie de beaucoup d'autres personnes. (Rédiger une documentation sur un atelier lors d'un hackaton. D'ailleurs "hackaton" n'est pas listé sur le site de ton article ?)

2
il y a 2 ans par JoyceMarkoll

Bonsoir, je viens d'en découvrir une autre, qui joue sur la syntaxe. "le T-800". ^^

(je suis sûre que vous connaissiez déjà "le mode yolo").

1
il y a 2 ans par martin

Je dois me faire vieux - je ne connais pas ces expressions du tout! Bilingue, je n'ai aucun soucis de compréhension, mais dans ma tête et dans mon usage linguistiques, l'anglais et le français sont deux belles langues bien distinctes. Il y a souvent - et à juste titre - des emprunts de part et d'autre, par exemple "week-end" en français ou "coup d'état" en anglais. De là à tout importer en vrac en laissant de côté des mots ou des expressions qui sont parfaitement adaptées, il y a un pas que je ne voudrais pas franchir. Capisco?

2
il y a 2 ans par QuentinDeslandres

en la matière, il existe un maître www.youtube.com/watch?v=9XKqlIjZ690 

2
il y a 2 ans par QuentinDeslandres

disrupter, dans sa dernière version passive qui ressemble à une grossièreté : "se faire disrupter"

1
il y a 2 ans par CedricRousseu

Euh Skiller étant tout public... Je vais m'abstenir.
Disons que mes expressions récurentes sont synonymes de choses que je suis en train de faire et où le logiciel fait pas ce que je lui demande... Et qu'elles n'ont rien à envier au syndrome auquel Gilles de la Tourette a donné son nom (en plus je fais ça en plusieurs langues)

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.