Bonjour, les logiciels de veille présentent toute une série de fonctionnalités afin d'optimiser la recherche d'informations stratégiques. Toutefois nombre de ces fonctionnalités ne trouvent pas preneur/utilisateur. Je cherche donc à savoir quelles sont les fonctionnalités essentielles.

gestion de l'information information innovation logiciel veille
7
5

4 réponses

il y a 1 an par olivierChaillot

Question qui mérite de s'y arrêter un peu. En préalable et pour ne pas se priver de la richesse de SKILLER, une petite relecture des précédentes questions ou réponses qui traitent du sujet :

Aussi une vidéo : www.youtube.com/watch?v=2XPtzAQxMPw&index=...

Aussi un article à lire pour replacer dans le contexte de l'information stratégique : blog.dubitare.fr/lire/renseignement-economique (Lecture que je conseille fortement !)

A partir de ces ressources, il me semble que la réponse n'est pas dans les fonctionnalités ni dans les "outils" mais bien dans la capacité d'exploitation des informations, dans l'analyse pour nommer les choses avec le terme technique utilisé dans les métiers du renseignement ...

Alors, quelque soit les fonctionnalités ... c'est ailleurs qu'est la valeur ajoutée !

6
il y a 1 an par Jonathan

Tout d'abord merci pour la réponse. Comme je le disais plus haut l'analyse humaine est la vraie valeur ajoutée de la veille, toutefois proposer un outil d'accompagnement dans la recherche d'information permet d'accéder à une plus grande quantité de sources et d'accumuler plus d'informations à croiser pour lancer l'analyse. Je vais lire les liens attentivement pour essayer de comprendre... grâce à ma valeur ajoutée :)

2
il y a 1 an par JeanPaulCAVALIER

Bonjour,

Je ne suis nullement spécialiste de la veille mais j’ai discuté récemment avec une personne en charge de la veille concurrentielle chez nous. Son problème principal n’était pas de collecter et de « nettoyer » l’information mais surtout de la partager efficacement. Elle passe beaucoup de temps pour créer une « newsletter » avec son analyse qu'elle partage par e.mail et elle reçoit peu de retour sur son travail.

Les fonctionnalités que nous avons imaginé en nous lâchant lors d’un brainstorming rapide :

L’outil serait capable de proposer des « méta données » automatiquement en « lisant » la source (scan ou web), avec en plus un titre adaptée à notre entreprise, un résumé et une photo d’illustration. Le « veilleur » aurait la possibilité de corriger la proposition de l’outil.

Les « méta données » pourrait être organisées suivant de multiples dimensions : clients, produits, source, personnes, concurrents, date, données quantitatives … L’outil serait capable de proposer une note de pertinence par dimension en fonction de la « densité » et de l’intérêt supposé de l’article, cette note pourrait également être agrémenter par une évaluation de l’impact de l’article (reprise dans la presse, les réseaux sociaux). Le « veilleur » aurait la possibilité de corriger les notes proposées par l’outil et ajouter sa propre analyse.

L’outil scannerait le web pour :

  • ramener des mises à jour éventuelle sur des données déjà stockées
  • indiquer des sources non disponibles sur le web (source papier ou sur un abonnement non détenu) à explorer
  • faire des recherches complémentaires sur les données « prioritaires » pour le veilleur ou pour les clients du veilleur

Les collaborateurs intéressés par la veille pourraient y accéder :

  • en direct accès par recherche textuelle, par nuage de mots, par dimension
  • par une « newsletter » créé automatiquement pour eux en utilisant leurs paramètres de centre d’intérêt
  • « newsletter » délivré à la demande ou régulièrement (hebdomadaire, mensuelle)

Les collaborateurs pourraient indiquer un sujet d’intérêt à creuser pour le veilleur et pour l’outil. Ils pourraient noter eux-mêmes la pertinence des éléments mis à leur disposition

Le veilleur pourrait :

  • forcer les abonnements à certaines personnes
  • consulter les consultations, être alerter d'une pointe d'intérêt sur un sujet particulier
  • recueillir des feedbacks sur la qualité
3
il y a 1 an par Jonathan

Merci pour cette réponse très complète !

1
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Faire de la veille, c'est pour moi plus le travail d'une personne que d'un logiciel X ou Y. Toutefois, à une époque, je m'étais développé un petit programme dans lequel j'avais enregistré des liens, des fichiers, voire des textes, que j'utilisais le plus dans mon activité. Le logiciel s'évertuait alors à vérifier que le contenu de ma base de données était toujours à jour en vérifiant leur présence — à l'identique — sur la toile, c'est à dire à l'endroit même où je les avais téléchargés. J'étais alors simplement notifié de la présence de mises à jour des éléments présents dans ma base de données. Plutôt pratique.

675
2
il y a 1 an par Jonathan

L'analyse d'une veille est avant tout un travail humain subjectif c'est une conviction que je partage. L'objectif d'un logiciel de veille est d'accompagner la recherche d'information permettant de conduire à la dite analyse. Toutefois nombre d'entre eux multiplient les fonctionnalités sans vraiment s'intéresser aux besoins. C'est ceux-ci que je recherche en priorité.
En tout cas merci pour la réponse, si je comprends bien le besoin se trouve avant tout dans la capacité à identifier et à signaler le changement ?

1
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Pour moi, oui. A l'époque, mon objectif était surtout d'être à jour. Je n'en demandais pas plus.
Mais aujourd'hui, les choses ont un peu changé en raison de la porosité existant entre différents domaines d'activité qui était différent dans le passé et qui sont totalement complémentaires aujourd'hui (ex : ordinateur et smartphone). En clair, cela veut dire que faire de la veille technologique nécessite de plus en plus de transversalité pour être réellement efficace. 

485
2
il y a 1 an par LydieT

Publié sur Twitter

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.