Tous les jours, une nouvelle étude nous annonce que le big data ou l'intelligence artificielle sont les préoccupations majeurs des directions des ressources humaines en France...

Mon sentiment est que la capacité à attirer et retenir les compétences, réduire les conflits, encourager la collaboration, favoriser l'engagement... sont plus au coeur de leurs sujets.

Je voudrais vos avis de professionnelles et professionnels sur cette question.

Merci à tous, cela devrait m'aider à structurer mon nouveau site.

drh management ressources humaines
5
4

5 réponses

il y a 1 an par IsabellePruvot

Bonjour @oimoci ,

J'anime un module RH auprès de jeunes étudiants, et lorsque s'est posée la question de résumer les enjeux clefs de la fonction RH aujourd'hui, en me basant à la fois sur mon expérience personnelle et sur l'abondante littérature sur le sujet voilà ce qui m'a semblait être le plus crucial : 

- Développement des compétences et des soft-skills :  la fonction RH doit porter l'accompagnement et le déploiement des talents, et notamment renforcer l'acquisition et le développement des softskills. C'est une condition essentielle à la mise en place réussie d'une organisation collaborative/coopérative, c'est un facteur de différentiation majeur.

- Engagement des salariés : fidéliser et susciter l'engagement ainsi que la satisfaction des collaborateurs. Cela passe au préalable par la réalisation d'un diagnostic global de leur entreprise (valeurs, organisation formelle et informelle) , une observation fine des comportements et relations d'influence, enfin une compréhension des leviers de motivation individuels et collectifs. Trop souvent les entreprises cherchent à appliquer des recettes "toutes faites" qui ont fonctionné ailleurs, c'est voué à l'échec.

- Préparation des équipes à la "transformation numérique" et à ses impacts sur les modes de travail : sortir d'une vision souvent trop binaire, encourager l'esprit critique et le débat face aux enjeux que soulève cette transformation, mettre en place des cercles de discussion ou ateliers de co-développement afin de limiter les blocages et favoriser l'appropriation de nouveaux comportements.

4
il y a 1 an par oimoci

Merci Isabelle :blush:

1
il y a 1 an par PascalW

Bonjour,

Sans être un professionnel de la RH, je suis régulièrement exprimé ici sur la question.

Ce qui suit est un peu dur donc âmes sensibles s'abstenir...

J’ignore si le big data, le smart data, et transformation numérique va changer fondamentalement le fonctionnement des RH, mais, à mon sens leurs problématiques principales devraient être les suivantes :

  • Plus de transparence : en dehors des embauches et licenciements, personne dans l’entreprise ne sait à quoi ils servent vraiment.
  • Plus d’humilité : c’est un peu mon credo, mais une entreprise est une équipe où chacun doit tenir son rôle pour que cela fonction normalement, efficacement. Les RH sont donc des collaborateurs comme les autres. Ils doivent cesser de ne regarder que vers le haut de l’organigramme. Ils ne sont pas plus importants que la finance, la production, la logistique ou toute autre entité.
  • Plus d’humanité : c’est un peu la conséquence du point précédent. En plus de 20 ans de carrières dans une douzaine d’entreprises, je n’ai jamais entendu une RH reconnaitre spontanément avoir commis une erreur (pourtant on en fait tous, non ?). A chaque fois, il m’a fallu « secouer le cocotier » avec beaucoup de force pour obtenir un aveu du bout des lèvres. En revanche, jamais, je n’ai réussi à obtenir de leur part, qu’ils acceptent de corriger leurs erreurs… comme des êtres divins, ils sont infaillibles et intouchables.
  • Plus de confiance : Finalement, tout le monde se méfie d’eux. Les collaborateurs globalement les évitent, les managers préfèrent souvent  masquer les difficultés que devoir leur fournir des explications.

En résumé, ils doivent travailler sur proximité. Chacun devrait sentir qu'il peut s'appuyer sur sa RH et non les identifier comme une source supplémentaire de soucis.

Il y a une dizaine d’années, j’ai choisi de quitter au pied levé un grand groupe suite à une "incompatibilité d’humeur" avec leur RH (et au grand damn de mon responsable opérationnel). Au moment de partir, la responsable RH m’a demandé ce que je comptais faire, je lui ai répondu : 

« je fais voir pour suivre une formation RH »

Elle a souris avec étonnement, et j’ai ajouté

« C’est le seul métier que je connaisse où quand on est nul, c’est quelqu’un d’autre qui perd son travail »

J’aimerai vraiment que les RH s’appliquent à me donner tord dans les faits mais je commence à perdre un peu espoir.

Il ne faut pas s'y tromper, le numérique et les nouvelles technologies ne sont que des moyens bien incapable de faire évoluer malgré lui quoique ce soit.
J'ai écris cela en toute sincérité, sans volonté de blesser qui que ce soit. Inutile de me tomber dessus rageusement !

Ce n'est que mon constat après mon passage dans une douzaine d'entreprises .

Peut être que je n'ai simplement pas eu de chance ...

2
il y a 3 mois par JeanArtaud

Les nouvelles conditions de travail éliminent peu à peu les travaux les plus pénibles physiquement, les plus répétitifs, les situations sans aucune initiative du type de celles qui prévalaient jusqu'au milieu du XXème siècle.
Et pourtant, paradoxalement, l'insatisfaction voire la souffrance au travail est un élément très souvent évoqué par des travailleurs de plus en plus nombreux.
Effet lié à la plus grande banalisation du thème du stress, du harcèlement au travail, ou aux nouvelles formes de travail ? La satisfaction au travail est fonction de nombreux facteurs sur lesquels la gestion des ressources humaines peut agir : dans un contexte entrepreneurial de plus en plus concurrentiel, avec des critères de rentabilité de plus en plus exigeants, la prise en compte de la satisfaction au travail dans la pratique managériale devient essentielle dans des systèmes organisationnels qui se complexifient et demandent une grande réactivité, pour améliorer la motivation et la fidélisation des salariés : voir " Conditions de travail et satisfaction au travail " : www.officiel-prevention.com/formation/formation...

2
il y a 3 mois par Pjo

Hello , ce que’ je vois, lis, constate en rencontrant des RH...  L’enjeu de la digitalisation de l’entreprise, de leur service, les datas  si pas fait // marque employeur qui regroupe l’attractivite, fidélisation ... // transformation manageriale : personnaliser en bugne à bugne et jouer collectif // RH fonction support 

il me semble’ avoir vu passer une étude sur le sujet Opinion Way ? Ou andrh ? 

A suivre....

2
il y a 1 an par jeromedelon

bonjour

je ne suis pas du secteur de la DRH mais je crois que l'un des soucis est le nombres énormes de loi sur le travail est le cursus du personnel. Je crois que avec ceux ci il ya aussi l'image que les employés se font de la DRH.

1
il y a 1 an par oimoci

Merci Jérôme.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.