déstabilisantes, inventives, drôles, inquiétantes, absurdes, constructives... peu importe pourvu qu'elles soient surprenantes et décalées d'avec les questions conventionnelles.

entretien d'embauche question recrutement
5
2

11 réponses

il y a 2 ans par Hervemary
Pour ma part la voici, c'était une sorte de "colle" en Anglais. Mais je vous la fait en Frenchie : "une poule et demie pond un oeuf et demi sur un jour et demi. Combien donc dans ce cas, une poule pond-elle d'oeuf par jour ? " Alors ? :)
5
il y a 2 ans par Cherif
Si une poule et demie pondent un oeuf et demi en un jour et demi, alors une poule et demie pondent un oeuf en un jour. Donc une poule pond 2/3 d'oeuf en un jour. Le poste est encore libre ?
2
il y a 2 ans par Hervemary
Oui Cherif, c'est bien cela...
Poste basé à DUBLIN. Ils recherchent toujours. C'est d'ailleurs leur "moteur" à proprement dit :)
2
il y a 2 ans par PascalW
Bonjour j'en ai eu des tas:
- de la part d'une DRH avec une haleine un peu chargée et les cheveux en bataille:" Si je vous engueule vous le prendrez comment?" (pour un poste d'administrateur réseau)
- de la part d'un patron d'une PMe qui avait lu beaucoup visiblement: "comment qualifieriez vous votre démarche? de grands pas lents? de petits pas rapides?"(pour un poste de technicien)
- du même, "vous pouvez me faire une copie de vos 6 derniers bulletins de salaire?"
- de la part d'un revendeur IBM: "vous avez gardé des contacts à la Gendarmerie? " (il m'a sorti une pile de contraventions en me posant la question)
- de la part du patron d'un intégrateur de service local:" vous avez vraiment fait tout ce qu'il y a sur votre CV? "(j'y suis allé parce que pôle emploi avait considéré que c'était une offre "raisonnable" d'emploi)
- de la part d'un petit éditeur disparu:" vous êtes éligible au RMI"?
- de la part d'un autre éditeur qui aurait dû disparaître " quel est l'IRQ d'une souris?"
- d'une grande compagnie d'assurance "accepteriez vous de travaillez dans une équipe composée exclusivement de femmes?"
- de la part d'un distributeur Apple, c'était plus un chantage qu'une question :" si vous voulez le poste soyez là dans 1 heure"

Apres je passe les entretiens avec des chargées de recrutements qui sont un peu loin du métier ou qui réalisent après 10 minutes d'entretien téléphonique que je ne suis pas dans leurs critères (pas Bac+5, plus de 35 ans).

Le plus ennuyeux est que souvent en tant que candidat, je suis tenté de répondre pour pas hypothéquer mes chances mais en prenant de l'âge, je préfère couper court poliment quand c'est possible. Je me suis rendu compte en particulier sur la fameuse offre "raisonnable" que être à la recherche d'emploi ce n'est pas être à la recherche d'un asservissement et que si on est face un futur employeur qui nous fait mauvaise impression lors de la phase d'embauche, on aura du mal à y rester.
C'est d'ailleurs un reproche que je fais souvent à la société actuelle. Tout est fait pour laisser croire que les demandeurs d'emploi on toutes les cartes en main. S'ils ne trouvent pas de travail c'est parce qu'il s'y prennent mal (ou pire ...)
On ne compte plus les coachs, méthodes, livres et autres ateliers pour les demandeurs d'emploi. Je trouve dommage que la réciproque ne soit pas vrai. je n'ai pas encore trouver de méthodes type "créer un emploi", le "recrutement pour les nuls", "comment faire pour embaucher plus et mieux"....
5
il y a 2 ans par Aurelie
On serait pas un peu désabusé ? :) mais je comprends pourquoi ! Je suis d'accord pour la première partie qui dit qu'on véhicule l'idée saugrenue que les demandeurs d'emploi ont toutes les clés en main pour trouver un emploi et que leurs échecs sont de leur seule et unique faute... Par contre je ne suis pas d'accord avec la partie qui dit que les recruteurs ne se posent pas de questions sur comment recruter mieux ! Néanmoins il se pourrait bien que les recruteurs soient confrontés aux mêmes problématiques que les demandeurs d'emploi.... Ce sont rarement les chargés de recrutement qui décident des critères d'embauche :)
Ceci étant dit, les questions auxquelles tu as eu droit sont comiques pour certaines tant elles sont pathétiques et délirantes pour d'autres.
Heureusement que certains recruteurs font leur métier par amour de la nature humaine !!
1
il y a 2 ans par PascalW
Je ne suis pas désabusé mais un rien agacé.
Ceci étant, il me semble necessaire de développer un peu ma seconde partie.
Malheureusement les recruteurs ne sont pas un corps homogène: on y trouve de tout. Et même s'il existe des gens qui ont une spécialité dans le recrutement, on croise aussi des chefs d'entreprise qui font ça parce que c'est leur entreprise ou des chefs de projet qui s'y collent parce qu'ils ont besoin de monde pour leurs activités. J'ai d'ailleurs fait parti de ces derniers. Pour seule aide et méthode, je n'ai eu que ma propre expérience de chercheur d'emploi.
Aujourd'hui, je sais que parfois on reçoit des candidats sans qu'il ne sachent jamais vraiment pourquoi ni même ce qu'on cherche vraiment.
Pourquoi ? Parce que ce n'est pas toujours très reluisant et le plus souvent parce que on fait ça entre 2 réunions avec le client, sous pression et que finalement on n'est même pas certains de savoir nous même ce qu'on cherche vraiment. Que les RH de l'entreprise, pour des raisons qui dépassent les gens sur le terrain (souvent des tensions entre directions) donnent le sentiment de se défausser en ne donnant que rarement une position claire. En fait, de notre fenêtre, ils servent à rien. C'est un peu dommage que cette incompréhension soit entretenue.
Je m'étais promis de ne pas faire comme les autres et de prendre le temps de rappeler les candidats pour leurs expliquer notre choix et les donner leurs points forts et les points à travailler. Je n'y suis pas vraiment arrivé et je n'ai pu en parler qu'avec un seul candidat des mois plus tard dans un contexte différent (En plus, j'ai bien vu que l'explication l'avait déstabilisé)
Bref, j'ai bien vu la difficulté des recrutements.
1
il y a 2 ans par Aurelie
J'entends tellement souvent que les RH ne servent à rien que ça finit par me faire sourire :) j'ai un moment pensé la même chose des chefs de projets ....Et puis je me dis qu'il faut de tout pour faire un monde et que les fonctions techniques ne comprennent pas toujours les concepts abstraits des ressources humaines.....Moi je bosse avec eux (les consultants et chefs de projets) et je ne me sens pas inutile :)
Parfois les raisons de l'écart d'une candidature sont très difficiles à définir. On nous reproche d'envoyer des mails préfabriqués, on nous reproche de ne pas rappeler tous nos candidats.... On nous fait parfois aussi payer inconsciemment une frustration accumulée de ne pas trouver de job. Je comprends tout ça, j'ai été en recherche d'emploi plus d'une fois dans ma vie, j'ai été découragée parfois, j'ai reçu des tas de mails de refus préfabriqués alors que sur le papier j'avais le bon profil...Mais je n'ai jamais pensé que c'était injuste ou pas gentil... Je sais comment ça marche et c'est le jeu.... Je crois qu'il ne faut pas tout prendre pour soi, ça évite d'etre en colère pour rien et de se donner encore moins de chance de trouver un emploi à sa dimension :)
2
il y a 2 ans par PascalW
Je me rend compte que ma remarque :"En fait, de notre fenêtre, ils servent à rien" peut être mal interprétée.
Nous sommes d'accord, il s'agit d'un sentiment à chaud que l'on peut avoir sur le terrain. Ce n'est pas une affirmation ni une accusation. C'est tout au plus le constat que la communication entre RH et opérationnel n'est pas bonne.
2
il y a 2 ans par CarineVerdet
donner l'origine du nom de la rue de son domicile :)
3
il y a 2 ans par LucieGarrido
- Demain, vous virez 10 000 personnes, comment faites vous?
- Combien de balles de tennis rentrent dans un bus?

Oui, j'ai pas souvent de chances en entretien. haha
3
il y a 2 ans par Aurelie
wouaw ah oui pas mal ! virer 10 000 personnes... faut se faire aider la ;)
1
il y a 2 ans par Nora
bonjour Aurélie
quel est votre signe astrologique ?
bonne soirée
Nora
2
il y a 2 ans par Aurelie
Excellent :) on me l'a posé aussi celle là en entretien... Haha
2
il y a 2 ans par sebBENARD
Un jeune chasseur de tete parisien pour 1 poste de VRP dans le Gers qui a essayer de m'expliquer "la cible "de la de clientele que je cotoyai tous les jours au fin fond des chemins!
Ou bien un grand cabinet DRH qui me demanda pourquoi je n'avais pas mis de cravate pour l'entretien ?(en vidéo conférence au Mercure),j'ai répondu qu'ils ne m'avaient pas serrer la main non plus
2
il y a 2 ans par ACTIBIZZ
Bonjour AurelieBonnet
En tant que postulant comme directeur adjoint dans une pépinière d'entreprises innovantes,
le directeur me demande lors du 1er RDV :
"Postulez-vous pour prendre ma place ?" (avec une haleine convenable :D cc PascalW)
Assez déroutant ; je lui ai répondu qu'il fallait déjà qu'il m'embauche, que "je fasse l'affaire" et qu'il me la cède au moment qu il aura choisi :D
2
il y a 2 ans par Aurelie
Ah oui je te crois !!!! C'est le fondateur de Facebook qui dit qu'il ne recrute que des personnes pour qui il voudrait travailler lui même :) (enfin même si je doute qu'aujourd'hui il recrute directement qui que ce soit :))
1
il y a 2 ans par JoyceMarkoll
> je n'ai pas encore trouver de méthodes type "créer un emploi", le "recrutement pour les nuls", "comment faire pour embaucher plus et mieux"....

@PascalW : que dirais-tu de rédiger une RFC ? :p
Ou encore de reprendre et s'inspirer des modèles de la prose de E.Raymond ("how to ask questions the smart way" et "how to answer questions the smart way" ?) :D
2
il y a 2 ans par Aurelie
Oui oui ça se saurait si il y avait une méthode miracle qui éviterait tous les mécontentements :) peut être que si les chargés de recrutement étaient plus nombreux ils auraient plus de temps pour répondre au cas par cas :) peut être qu'il faut aussi que certains candidats cessent de médire sur une fonction qu'ils ne connaissent finalement pas et qu'ils arrêtent pour certains de se dire que comme ils ne comprennent pas les recruteurs et qu'ils sont parfois très blessés de s'etre entendu poser une queqtion dérangeante ou très agacés d'être contactés pour rien ou très blasés de n'être qu'un numéro dans une SSII....Ils n'ont d'autre solution que de critiquer négativement pour se soulager :) ça me fait beaucoup penser à la guerre éternelle entre service commercial et service comptabilité.... Ou mieux encore patrons et salariés haha
On a tous une tête de turc :)

D'ailleurs ma question n'était pas de trouver une méthode pour recruter mieux mais quelles sont les questions farfelues que vous avez peut-être entendu en entretien d'embauche ! Je ne demandais pas si vous pensez que les recruteurs sont des incompétents notoires :)
1
il y a 2 ans par SylvainPERRET
En 1993, au Credit Lyonnais, j'avais du faire une disserte sur "histoire d'une gomme". J'avais adoré, j'ai eu le job.
2
il y a 2 ans par Aurelie
excellent ! au bon endroit au bon moment donc :)
1
il y a 2 ans par QuentinDeslandres
de la part d'une DRH avec un serpent enroulé autour d'un doigt en guise de bague, plutôt sévère et de cuir noir vêtue : "êtes vous en couple?". wtf.
2
il y a 2 ans par FredericLibaud
Bonjour,

Bonne question...

Dans les services IT, passé un entretien est quelque chose de très courant... on se retrouve régulièrement à devoir changer de job, en tout cas à une époque s'était souvent le cas.

Pour en revenir à la question, des questions il y en à eu. Des farfelues, heureusement fort peu mais, j'ai vu une fois être reçu par une chargée de recrutement qui m'avait fait venir alors, qu'elle savait pertinemment que mon profil était sur qualifié et qu'elle ne me recruterait pas. Sans m'en avoir parlé au moment de fixer le rendez-vous bien sûr.
Ça réaction fut intéressante quand je le lui fit remarquer...

Frédéric Libaud, Expert en Numérique
www.libaudfrederic.fr | blog.libaudfrederic.fr
1
il y a 2 ans par Aurelie
Hehe je n'avais pas pensé que ma question engendrerait tant de commentaires de mécontentements concernant les recruteurs :) ça arrive qu'on se rende compte que la personne soit sur dimensionnée mais nous paraisse tout de même intéressante...parfois les gens souhaitent changer de cap...je l'ai déjà vu. Donc ça peut arriver sur un cas bien précis. Ça arrive qu'on se trompe aussi. Nous ne sommes que des êtres humains après tout. Je ne crois pas qu'il faille crucifier tous les recruteurs pour autant. Si je pensais comme ça je détesterais tous mes candidats et tous les êtres humains sur Terre avec par analogie non ? Haha
2
il y a 2 ans par FredericLibaud
Bonjour,

Bien sur que les recruteurs peuvent se tromper, l'homme n'est pas infaillible... c'est pour cela que les logiciels contiennent des "bugs".

Disons plutôt que dans certains domaines, il y a une sorte de méconnaissance technique alors que c'est un préalable nécessaire. Dans les domaines du numérique sont représentatif du phénomène. Les chargés de recrutement ne sont pas formés au métiers tout comme les commerciaux, chargé d'affaires... d’où l'inadéquation entre offre et demandes, présentation de collaborateurs inadaptées... bon bref.

Ayant expérimenté pas mal de choses et ayant été moi-même en charge de faire du recrutement à une époque, je ne connais pas trop le sujet...

Par contre, quand vous tomber sur le/la chargée de recrutement dans une boîte IT, une ESN (Entreprise de Service Numérique) ex. SSII pour être précis qui n'a pas le vernis nécessaire pour comprendre de quoi on parle d'un point de vu compétence, c'est là que "le bas blesse".

D'où un "turn over" très important dans ce type de structure...
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.