Les éléments incontournables qui entrent dans la conception d'un logo ==>Code couleur, lettrage, taille, etc... Merci de vos apports de réflexion.

logo
2
3

5 réponses

il y a 5 jours par Coquelicom
  1. faire un brief client
  2. Faire une étude de marché
  3. Tirer une direction artistique
  4. en fonction de la Direction artistique réfléchir à des pistes concepts
  5. faire des allers-retours de correction
    ou
     
  • faire appel à un pro qui mettra sa formation, son expérience, sa culture graphique, sa créativité au service d'un projet


j'ai créé une dataviz pour aider au choix du prestataire, mais je trouve difficile de rendre 12 ans d'expérience, des années de formation continue, pour rendre ce qu'est la conception d'un logo...
De plus un logo c'est un concept, un idée, une transcription d'un projet, de valeurs, de sens en forme visuelle...
Alors oui on utilise la typographie pour dire quelque chose, on utilise le symbole, la couleur, les formes etc...  Mais tout ça se trouve sur le web, symbolique des formes, symbolique des couleurs...
L'apport du graphiste ou Directeur artistique c'est de formaliser la matière en forme.
Et s'il m'a fallut des années pour être professionnelle dans mon domaine, il me faudra du temps pour transmettre, correctement mon savoir.
Bonne création ;)
 

6
il y a 5 jours par olivierChaillot

Donc, faire appel à carré noir (coup minimum quelques centaines de milliers d'euros) ou un pro comme toi qui est plus abordable tant d'un point de vue culturel que financier ;)

2
il y a 5 jours par olivierChaillot

Faire appel à une super professionnelle ... Voilà une question pour @Coquelicom !

N'oubliez pas de formaliser une charte graphique !

4
il y a 5 jours par Coquelicom

Réponse faite ;) Alors ça éclaire tu trouves ? :)

3
il y a 5 jours par olivierChaillot

pas mal :)

1
il y a 4 jours par LaurentPapot

Merci à vous pour la qualité de vos réponses. Je chemine et m'achemine vers un professionnel avec un discours cohérent et construit ayant identifié les différents processus et usages du métier.

Cordialement

Laurent

3
il y a 4 jours par olivierChaillot

Qui est l'heureuse élue ?

1
il y a 4 jours par LaurentPapot

Bonjour,

Je source et je rencontre dans ma ville et la clé est aussi la rencontre ;-) Choix à venir....

3
il y a 1 jour par VeroniqueFritiere

Laurent, vous devrez aussi tenir du compte du fait que le choix des glyphes est plus souvent lié au slogan, le logo étant parfois juste une image. Quant il s'agit du droit d'auteur, sachez qu'il faut distinguer les types de licences, du copyright au copyleft en passant par les Creatives Commons... J'en passe et j'en oublie :-)

2
il y a 5 jours par VeroniqueFritiere

Bonjour,

quand je crée un logo et une charte graphique, je pose des questions au client : ses goûts, ses envies, les logos existants qui lui plaisent, je regarde ce qui existe dans son secteur d'activité.

Pour résumer les codes couleur, voici un exemple avec les primaires :

  • Rouge : Luxe, mode, charme, sport, médias, humanitaire,  gastronomie
  • Jaune : Tourisme, agro-alimentaire, assurance et crédit, musique, information
  • Bleu : Entreprise, aéronautique, informatique et nouvelles technologies, voyage, environnement, croyances...

Je compose toujours une version en noir et blanc en complément.

Pour la taille, il est possible de concevoir différentes moutures en fonction du support (papier à entête, kakemono, affiche 4x3, Web, etc.)

Enfin, concernant les glyphes, tout dépend du rendu désiré et du public visé. Je privilégie toujours celles sans licence privatrice et dans la mesure du possible, accessible aux personnes malvoyantes :-)

Salutations ensoleillées,

2
il y a 5 jours par olivierChaillot

et pas d'information sur le marché ou les cibles, le positionnement visé, la concurrence ... ?

2
il y a 5 jours par Coquelicom

Là c'est intéressant car si vous êtes graphiste et formée au graphisme, déjà nous ne travaillons pas du tout de la même façon.
Personnellement, si c'est pour transcrire l'envie et les goût d'un client c'est pas le même travail que créer un univers pour lui et en direction de sa clientèle cible.
Heureusement que je n'ai pas écouté mon client qui voulait un style gothique pour un petit camping de yourtes et pod au pied d'un plus beau village de France, là ou à l'ombre des arbres coule une rivière (ouai ouai un peu de teasing... histoire de comprendre qu'une ambiance buccolique est plus approprié que du gothique, pour vendre des séjour en camping).
En ce qui me concerne quand je parle de symbolique des couleurs, je parle de ce qu'elle évoque par elle même et non pas d'un secteur attribué à une couleur... ça vient d'où cette information?
Pour les police dites glyphe par exemple, je priviligie clairement celles sous licence parce qu'en général c'est un sacré beau boulot, des polices équilibrées et travaillées au millimètre (approches, équilibre de pleins et de déliés etc...) ce sont des polices de grands typographes dont on ne cache plus le talent... Alors que les polices gratuites (attention j'en ai déjà utilisé pour le web entre autre, mais c'est parce qu'elles sont compatibles avec les navigateurs) tout le monde les utilise, et c'est vu et revu... sans parler des caractères manquants etc...
Un même produit final : le logo
et deux visions opposées de notre métier et notre méthode de travail pour y arriver...
Et sûrement que le client qui a déjà son idée choisira un profil comme Véronique.
Moi je pars du principe qu'on me paye pour créer... en fonction d'un concept, d'un marché, d'un positionnement, d'un ou plusieurs objectifs, et du récepteur final : le client cible.


 

3
il y a 5 jours par VeroniqueFritiere

Olivier, vous avez raison, il faut tenir compte du marché, des cibles, de la concurrence. Ma réponse :

je regarde ce qui existe dans son secteur d'activité

englobait ces aspects sans donner le détail requis.

Pour coquelicom, j'apprécie vos exemples. Si je dois payer pour des glyphes, je fais travailler les amis libristes de préférence, parce que libre : ce n'est pas gratuit.

3
il y a 5 jours par ChristopheFantoni

Oui, libre, ce n'est pas gratuit, puisque le droit d'auteur est inaliénable (on ne peut pas vous le retirer, quoi que vous décidiez de faire avec).

     
1
il y a 4 jours par ChristopheFantoni

Votre question sur les règles pour créer un logo reste tout de même très bague.
Donc si vous cherchez les règles juridiques régissants ce type de création, hésitez surtout pas à revenir vers moi.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.