Bonjour à toutes & à tous,

Je suis un jeune et j'aimerai à l'avenir pouvoir créer une entreprise,que cela soit "solo" ou avec des partenaires. 

De ce que j'ai lu, il y a parmi vous des patrons/ex-patron ou autre personnes avec de l'expérience.

J'aimerai savoir quels conseils, les difficultés rencontrés, les choses importantes à vos yeux et quelles aides avez-vous pu avoir (de l'état ou autre) ?

Je n'entend rien de bien sur monter une entreprise en France, trop de charge/taxe qui tueraient les jeunes entreprises avant qu'elles n'aient le temps de ce développer.

Je vous remercie de votre attention

business conseil developpement activite emploi entreprenariat
8
8

7 réponses

il y a 2 ans par EtienneZulauf

Bonsoir,

Quelques conseils :

1) Gérer une boite est une activité supplémentaire à savoir rendre la prestation qu'on veut commercialiser. Il faut donc se former en gestion et comptabilité pour ne pas souffrir de ce que d'autres découvrent faute de s'être documenté (décalage des cotisations RSI, moulte taxes, obligations des conventions collectives et juridiques, etc...). Prévoir également que cela occupe pas mal de temps :-) Accessoirement la partie commerciale (et confiance en soi) est à travailler. Le monde est plein de génies qui ne savent pas convaincre.

2) Ne pas faire l'erreur de se vendre "pas cher" pour percer. J'aime dire "Viser les étoiles pour atteindre la Lune". En effet, il faut viser une rémunération décente, digne des risques et engagements que tu vas prendre. De plus, ton entreprise va avoir besoin de gagner de l'argent pour elle, pour grossir, accuser les mauvais coups, embaucher...Ce n'est pas forcément pour toi :-) En avoir conscience va te permettre de fixer des tarifs réalistes et tenables dans le temps.

3) Le but est de faire du chiffre le plus vite possible avec ton activité cible afin de valider que ton business est bon, plutôt que de maintenir artificiellement la boite par une activité connexe. Il faut préparer son lancement en validant ton hypothèse : ton idée répond bien à un besoin pour suffisamment de personnes prêtes à payer pour cela. En tant qu'entrepreneur, tu as un très grand risque d'échouer, il ne faut pas se voiler la face. Alors plutôt que de faire l'autruche, mieux vaut le plus tôt possible valider les hypothèses unes à unes quitte à se planter....rapidement et avec peu de bobos. Je t'invite à te documenter sur le Lean Startup et particulièrement l'ouvrage "Running Lean".

4) Enfin, mais c'est surement le plus important, entreprendre est une formidable aventure humaine. Tu vas interagir avec des clients, des partenaires, des fournisseurs, des employés et plus ces relations seront agréables et enrichissantes, plus tu auras un deuxième salaire : le plaisir ! Alors sors, le plus souvent possible, aux meetups, à la CGPME et autres réseaux pro, partout où tu pourras t'entourer de gens bienveillants et de bons conseils. Rester enfermé est une impasse.

Quant à ta dernière phrase, qui comporte une coquille empêchant d'en comprendre de façon certaine le sens, si c'est ce que je pense c'est triste de lire ça. Tu cherches des aides de l'état mais sans créer la boite en France ? Se préoccuper des charges et taxes, certes lourdes, avant même d'avoir lancé sa boite, c'est comme choisir ses étapes du tour du monde avant de jouer au loto. L'argent est une préoccupation pour ton entreprise, après si c'est ta motivation personnelle première pour créer une entreprise tu vas être déçu, même du Panama ! La "fortune" vient aux entrepreneurs audacieux, talentueux et chanceux, et aux escrocs. Il sera toujours temps d'optimiser ton imposition quand tu auras des impôts à payer. Pendant ce temps les TPE/PME sont les premiers employeurs de France et quoi qu'on en dise, on peut vivre décemment et contribuer aux bons côtés (c'est ce qu'il faut se dire) de notre chère société Française.

En tout cas bon courage à toi dans tes aventures entreprenariales !

10
il y a 2 ans par Clink

Merci pour ton commentaire;

Ce que je voulais dire dans ma phrase, c'est que j'entend beaucoup plus de "Si tu veux créer une entreprise, va en Angleterre car en France, tu vas souffrir pour rien. Une entreprise a plus de chance de grandir et survivre dans un pays sans la masse de taxe & co qu'il y a en France"

Mais vrai qu'il y a beaucoup de PME/TPE !

1
il y a 2 ans par Charlene

Hello,

Bon, je ne suis pas un super exemple car je suis expatriée.

Mais, pour la France, je dirais que le pire fut pour moi, l'expérience du RSI, et de l'URSSAF.

Après, je dirais qu'il faut très bien préparer son projet, et trouver des clients avant même de créer. C'est une super expérience, j'étais seule, mais pas vraiment non plus, il y a beaucoup d'aide à la création d'entreprises, on trouve des partenaires de confiance (banquier, comptable, avocat, informaticien, etc...). On rencontre d'autres chefs d'entreprise avec qui échanger aussi !

L'échange est super important, on l'oublie parfois, en étant trop la tête dans le guidon au début !

Sinon, ben après c'est un grand saut et ça sera difficile après de redevenir salarié, si l'expérience t'a plu.

Tu gères ton temps, ton travail, tes vacances, tes budgets.

Un peu en vrac, tout ce que je dis, mais bon, une chose importante aussi, je dirais c'est d'avoir un peu de trésorerie au départ car les premiers mois, ce n'est pas évident de te verser un "salaire".

5
il y a 2 ans par Clink

Merci ton commentaire, 

Vrai qu'il faut bien se prépare. Je lis & apprends beaucoup. CEO, Marketing, Etude du marche/Client etc...Mais cela me semble compliqué de faire des clients avant d'avoir une entreprise ? Hormis commence en auto entrepreneur etc...

1
il y a 2 ans par Charlene

En fait, l'idée c'est un peu le même principe qu'une promesse d'embauche, mais c'est un contrat pour ta future boîte.

1
il y a 2 ans par martin

Des tas de conseils disponibles! Mais je dirais que le plus important, c'est de garder un oeil critique sur les finances. Après tout, ce sont les finances qui démontrent si notre aventure marche ou pas. Quels sont les minima? Quels sont les caps à franchir? Comment réagir si on n'arrive pas à la cheville de nos ambitions? Plan B? Plan C? Lancer une entreprise c'est avant tout une aventure, il y a beaucoup de coeur, de tripes, de.. (hmm, c'est quoi le mot que je cherche?). C'est nécessaire! Mais il faut savoir garder la tête froide, prendere un peu de recul et, le cas échéant, savoir s'arrêter avant qu'il ne soit trop tard.

4
il y a 2 ans par Clink

Merci pour le commentaire,

Certes, beaucoup de conseils sont disponibles et beaucoup rentrent en conflit. Pour ça qu'en postant ici, je savais que les personnes qui vont répondre n'ont rien à me vendre ou ne vivent pas d'un blog tierce payer par X pour faire de la pub ;)

Je penses que oui, avoir un oeil critique est important.

Je voulais surtout avoir des "anecdotes" , conseils de terrain etc...De personne qui ont monter une entreprise en France 

1
il y a 2 ans par laetitia

Hello !
Pour m'a part, j'ai opté pour un test de mon activité au sein d'une couveuse d'entreprise. 
J'ai 2 ans devant moi pour développer ma boite, en étant dispensée des corvées administratives et autres tracasseries d'URSSAF et consorts ... c'est provisoire, mais plutôt rassurant avant de sortir du nid et prendre mon envol ;-).

3
il y a 2 ans par Clink

Merci pour ton commentaire,

Pourrais-tu m'en dire plus sur la "couveuse d'entreprise" ? Cela me semble vraiment interressant !

1
il y a 2 ans par laetitia

Ce sont des associations qui peuvent avoir des conventions avec Pôle Emploi (intéressant s tu as des droits). Tu signes un contrat CAPE avec eux pour une durée déterminée (renouvelable).Tes devis et facturations sont faits sous le numéro de SIRET de l'association (pas besoin de t'inscrire dans les chambres consulaires). Tes clients payent tes prestations à la couveuse qui peut soit te reverser des indemnités (frais km, frais de fonctionnement, etc...) ou un "salaire". Dans le premier cas, tu ne déclareras pas les indemnités comme une source de revenus. 
Il t'en coûtera un %age de ton CA (ça dépend de ton contrat) et l'assurance pro. 
www.uniondescouveuses.com/article.php?id_articl...
Renseigne toi pour savoir celle qui est la plus proche de chez toi, c'est une formule qui peut être une bonne solution, en fonction de tes besoins et de ton activité.

1
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Effectivement, sur la toile, les conseils ne manquent pas monter une entreprise. Toutefois, ma réponse sera différente de celle de mes petits camarades : ce qu'il faut avant tout pour monter une entreprise, c'est une idée. Mais avoir une idée, aussi géniale soit-elle, c'est aussi accepter de ne pas faire de CA jusqu'à ce que cette idée — devenue une entreprise — trouve sa clientèle. Du moins, normalement, C'est pour cela qu'une entreprise, pour faire face à ses charges en France, se doit de rechercher, bien avant son véritable lancement, son tout premier client.

2
il y a 2 ans par Charlene

C'est exactement ce que je disais !

"Après, je dirais qu'il faut très bien préparer son projet, et trouver des clients avant même de créer. "

3
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Cette approche de l'entrepreneuriat est surtout typique chez les business angels. Car il s'agit bien là des deux premières questions qu'ils vous posent : Quelle est votre idée ? Et où peut-on la voir mise en oeuvre ? (sous-entendant "quel est votre premier client ?"). Il faut donc les avoir clairement en tête avant de se lancer dans la grande aventure de la création d'entreprise.

2
il y a 2 ans par Clink

Merci pour le commentaire,

Interressant comme point de vue. De vouloir vivre du produit B avant de vivre du produit A.

J'ai toujours pensé que c'était l'inverse. On commence par vendre le produit A et, finit par "arrondir" les fins de mois par le produit B.

Un peu comme les friandises aux caisses des supermarché ;)

Mais comment avez-vous pu réussir à faire des promesses de contrat ? Car, par exemple, dans l'informatique, cela se bouscule pour les contrats entre "gros". A moins de viser d'autre petite entreprise ?

Pour l'instant, si je devais faire une métaphore, je prends mon temps car je suis un bucheron qui veut monter une entreprise de vente de bois mais je ne sais que le couper pour l'instant. J'ai beaucoup à apprendre avant de me lancer !

1
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

En fait, on peut tout à fait démarcher les sociétés clientes avec simplement le prototype du produit sur lequel on travaille. L'objectif, c'est de les voir formuler un avis. Et si possible, que cet avis soit formulé par écrit. À partir de là, on va dans la direction demandée, et on les contacte à nouveau jusqu'à ce que l'avis se transforme en véritable promesse d'achat. C'est à ce moment que l'on peut monter sa boite afin que la vente de ce premier produit se fasse sous l'égide officielle de l'entreprise.

Avec les banques, c'est exactement la même histoire. Si vous devez vous faire financer une machine-outil (par exemple, un laser de découpe), il faut déjà avoir des clients réellement intéressés par l'outil (et donc notifié par écrit) avant même d'aller voir le banquier. Il lui sera alors bien difficile de vous dire non.

L'idée générale à retenir, c'est de rechercher ce dont on a besoin, quand on en a besoin, tout en donnant l'illusion d'être pris entre deux dates. Vous découvriez alors que c'est cette deadline virtuelle qui provoquera la majorité des décisions chez vos partenaires/clients.

2
il y a 2 ans par Charlene

@Clink L'idée c'est de proposer à tes prospects avant de te lancer en "vrai" pour voir si OUI ou NON, ils sont intéressés par ton produit/service.

1
il y a 2 ans par Coquelicom

Mon seul et unique conseil : se faire accompagner pour sa création. Une boîte qui suit un accompagnement a 50% de chance de perdurer dans le temps qu'une structure sans accompagnement.
Selon ton statut actuel, tu as différents dispositifs : Avec l'anpe tu peux déjà demander une EPCE (evaluation préalable à la création d'entreprise). Ensuite tu peux faire un accompagnement avec des structures qui sont souvent financées par l'ANPE (ex à Toulouse : Etymon pour les entreprises solidaires, Egalitère axé sur les femmes entrepreneures, les BGE, les couveuses etc....).
Et si tu es à Toulouse et que tu n'as aucun statut rien n'est perdu? Il y a l'ARCEC qui est une asso d'anciens dirigeants et cadres à la retraite qui accompagnent les créateur en pré et post création (les seuls qui font de la post création).
Contre une adhésion annuelle (une trentaine d'euros) tu peux être accompagné si tu ne rentres dans aucun dispositif existant.
Et enfin, parce qu'il y a du monde à Toulouse, il y a le parcours ADRESS lemouvementassociatif-lrmp.org/ADRESS/presenta...
Après tu as les indépendants mais là je les prendrais plus sur une spécificité que sur un accompagnement global, à moins d'avoir des milliers d'euros à leur donner... Un accompagnement c'est du temps, beaucoup...Et surtout il faut un regard extérieur et objectif afin d'avoir de bons conseils.
Voilà mon seul et unique conseil :D

2
il y a 2 ans par Clink

Merci pour ton commentaire,

Beaucoup d'information utile, je ne prévois pas de créer une entreprise d'ici 1an mais je préfère me prépare au fur et à mesure.

1
il y a 2 ans par Coquelicom

Tu fais bien, tout ce que tu auras fait ne sera plus a faire. Et ainsi tu éviteras aussi la précipitation qu'on certain créateurs... Bonne préparation!

3
il y a 2 ans par samhee

Hello,

je viens de créer ma structure. J'avais testé mon marché en portage salarial. Le tout est d'être patient et évidemment j'ai attendu d'avoir un contrat "long" pour créer ma structure juridique. Attention à bien choisir son comptable, et si en plus il a une personne pour t'aider à choisir et rédiger les statuts c'est encore mieux. Il faut vraiment une relation de confiance. Si tu pars pour créer à plusieurs, il faut également dès le début prévoir le "divorce": comment ça se passe si on ne souhaite plus travailler ensemble. C'est important de toute mettre par écrit.

Et effectivement, prévoir dès la première année un petit matelas pour payer ursaff, rsi, impôts, etc.

Sinon, comme toutes les autres personnes je te conseille vivement de ne pas créer seul dans ton coin mais accompagné, que ce soir par une structure ou par des personnes de ton entourage professionnel qui ont créé leur structure: l'échange collaboratif est à mon avis la meilleure façon de ne pas (trop) se tromper.

Bonne chance!

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.