Tout d'abord félicitations pour le passage du cap des 1000 inscrits. Et aussi pour simplicité et la convivialité des échanges. Sur ce plan, Skiller est une vraie réussite et c'est un plaisir d'échanger sur ce réseau. Je n'ai pas vu un seul échange "déplacé" à ce jour.
Bravo aux créateurs à et tous les membres.

Je suis en train pour ma part, modestement, de développer une plateforme sociale lié à l'entrepreneuriat et à l'innovation. Certains skillers m'ont déjà manifesté leur souhait de participer à la beta dans quelques semaines et ce sera avec grand plaisir.

Sur cette plateforme, les membres pourront, entre autres, déposer des idées/projets et recevoir des feed-backs écrits avec une appréciation étoilée, sur 5 à 8 critères, et présentée ensuite, j'imagine, sous forme de graphe "radar".
L'idée étant de permettre au créateurs de valider idées et projets, en développant des contacts utiles.

MA QUESTION DONC : pour vous, quels sont les 5 à 8 critères, qui peuvent permettre de bien démarquer les projets ?

Je pense au potentiel, à l'originalité du projet, au dev international, à l'intérêt sociétal ...

D'autres idées ? :)

innovation réseau busines réseau social
9
10

6 réponses

il y a 3 ans par olivierChaillot
en matière de facteur clé de succès pour un projet de création (innovant ou non d'ailleurs) sont de plusieurs types (la hiérarchie est l'ordre dans lequel les items me viennent et non du fait de leur importance ... quoiqu'il puisse y avoir peut être une corrélation) :

- L'Humain d'abord (le porteur, l'équipe, les compétences, l'expertise, la capacité à convaincre, ...) et la volonté de réussir
- La vision : capacité à expliquer simplement comment le secteur va évoluer sans le lancement du projet et en quoi l'apparition du nouvel acteur va modifier les rapports de forces en sa faveur ... en gros répondre à la question : pourquoi les clients vont m'acheter à moi plutôt que continuer à acheter à leur fournisseur actuel ... ?
- la connaissance su secteur, des facteurs moteurs et de ses acteurs sous la forme : Le réseau et la capacité à le mobiliser et le faire évoluer pour appuyer le projet ...
- Savoir évaluer le délai de réaction du secteur pour se doter de la capacité à coordonner le développement du projet avec la capacité du secteur à "suivre" la mutation induite ...
- Corrolaire à cette maîtrise du temps = avoir les moyens de tenir le délai !


En fait, je m'aperçois en rédigeant le réponse que nous sommes proche de la maîtrise des 4 (quatre) ressources de la stratégie (là pour le coup dans cet ordre d'importance) :
1- les hommes
2- l'information
3- le temps
4- l'argent

J'avais d'ailleurs "pondu" un truc là dessus : dubitare.fr/pages/strategie
5
il y a 3 ans par GeraldGontier
Très proche de ma propre expérience des outils de la Performance&Innovation

1/ Vision claire
2/ Environnement appréhendé
3/ Collectif préparé

Avec un petit NB : l'innovation n'est pas synonyme de technologie. C'est une idée (vision) porté par des hommes (collectifs) qui s'impose sur un marché (environnement)

Pour le graphe de la question initiale on peut décliner les 3 items en sous-catégories
ex : pour collectif :
- motivation
- le pilotage
- l'expertise
- processus décisionnel
- ....
2
il y a 3 ans par Hervemary
Tout à, fait d'accord sur le facteur humain. C'est bien souvent le point focal. En revanche, c'est le plus dur à analyser, à décortiquer; même quand on connaît les créateurs.
Alors je m'interroge, comment des internautes, mêmes experts, vont ils à partir d'une simple fiche en ligne, pouvoir visualiser et colorer toutes ces nuances de gris ? :)
Je pose la question, car je n'ai pas de réponse. Et très certainement, c'est le point majeur.
1
il y a 3 ans par MartialSirieix
J'apprécie ta vision des choses, qui fait écho à mon propre positionnement. J'ai lu avec intérêt ton article sur la stratégie.
1
il y a 3 ans par gmaison
@HerveMARY parmi les critères je pense, forcément, à ceux définis par Nicolas Colin et Henri Verdier :
- plateforme de services
- raccordement à la "multitude"

il faudrait définir une métrique pour pondérer ces deux critères. Ensuite, ils ne sont pas, selon moi, restreints aux startups. Je pense qu'il s'agit de critères universels, même pour des industries.

si je trouve d'autres critères, je reviens :)

Merci pour l'initiative en tout cas :)
3
il y a 3 ans par Hervemary
Merci. je ne connaissais pas ces concepts. je les trouve très pertinents.
1
il y a 3 ans par MartialSirieix
J'ai animé une session auprès de professionnels de l'agro-alimentaire sur le thème "Management de l'innovation". Après cette session, j'ai publié une synthèse sur mon blog, intitulée "7 clés de management pour favoriser l'innovation" (Publié le 9 Juin 2015). Tu peux la lire à l'adresse www.sirieix.fr rubrique Blog.
3
il y a 3 ans par Hervemary
Merci Martial,
je suis d'accord avec les conclusions de ton article. J'ai bien aimé aussi sur un autre sujet, la métaphore des billes de verre ie les sphères personnelles vs la balle professionnelle qui rebondit...
2
il y a 3 ans par MartialSirieix
La place des femmes et des hommes dans le projet, le rôle qu'ils ont, la manière dont leur engagement a été acquis.
1
il y a 3 ans par laetitia
Quid de l'évaluation de la réponse à un besoin identifié (ou pas) chez les futurs clients ?
1
il y a 3 ans par IsabellePruvot
En complément de ce qui a déjà été cité, on peut se poser les questions suivantes qui permettront de qualifier ou de disqualifier les idées/projets :
1) Quelle est la proposition de valeur par rapport à l'utilisateur ?
2) Comment s'insère t-elle dans l'écosystème global ?
3) Qui porte le projet ? (Individu/équipe ? indicateurs de motivation/détermination)
4) A quel stade est le projet ? (conception/prototypage etc.)
5) Quelles sont les compétences humaines nécessaires et disponibles pour le projet ?
6) Quelles sont les ressources financières ? Si aucune, quelles actions ont été menées/vont être menées pour trouver un financement ?

J'ajoute les critères de sélection des projets "Création/développement" de BPI France (issus de leur cahier des charges) qui viennent compléter/nuancer ma liste de questions :
- caractère innovant de la technologie et preuve du concept établie ;
- viabilité économique du projet et maîtrise du business model ;
- potentiel significatif de développement et de création de valeur, y compris à
l’international ;
- motivation, disponibilité et capacité du candidat/futur dirigeant à créer et à développer
une entreprise, à diriger une équipe et à nouer des partenariats ;
- qualité et complémentarité de l’équipe ;
- maîtrise de la propriété intellectuelle et des droits de tiers (notamment liberté
d’exploitation)
1
il y a 3 ans par Hervemary
Oui merci. Je me rend compte, que les critères ne manquent pas...et tous ceux que tu cites me semblent pertinents. En précisant peut être que le caractère innovant d'un projet n'est pas lié à la technologie. Mais ensuite, c'est exact, sans techno, et donc produit brevetable, on peut se poser la question de la barrière à l'entrée et du caractère innovant dans la durée. On retombe donc sur la capacité à réaliser : l'équipe et les sous...
Si j'ai une super idée, qui va marcher, qui commence à marcher mais je ne sais pas la protéger et je ne vais pas assez vite dans mon dév... Guess what ! D'autres le feront plus vite avec plus de moyens...
2
il y a 3 ans par GeraldGontier
Attention à ne pas confondre invention et Innovation.
Je vous donne un exemple que je développe en atelier, après avoir questionné le groupe sur "Quel est la chaise la plus innovante ? ".
Puis je développe l'exemple de la chaise type des salles des fêtes, structure métallique simple, assise plastique basique.
L'innovation : elle est empilable ! Aucune technologie sensationnelle aucune invention et pourtant nous nous sommes tous assis dessus !
Une vision : fabriquer une chaise de masse.
Un environnement appréhendé : analyse du marché et des besoins.
Un collectif : résolument tourné vers l'objectif.

Un petit chiffre pour finir, J'ai en tête une conclusion d'une étude dont je vous redonnerai la référence qui indique que 80% des brevets ne sont que des adaptations de solutions existantes dans un nouveau contexte.

A méditer...
2
il y a 3 ans par olivierChaillot
Pour compléter la richesse de tous les apports : un élément pour le moins différenciateur quand on lance une activité .... surtout innovante ? :
la capacité à mettre en œuvre et à faire vivre une cellule de veille (au moins concurrentielle ...) pour anticiper et contrer la réaction des concurrents (directs et indirects) au lancement de l'activité nouvelle ... et je ne dis pas ça seulement pour prêcher pour ma paroisse ! la conscience qu'un bon concurrent est un concurrent mort (principe fondamental d'une société capitaliste) doit se traduire par (a minima) la capacité à neutraliser les concurrents en place !
bien sur, il est toujours possible de faire croire que l'on compense son incapacité à comprendre, anticiper et contrer la capacité de nuisance des concurrents en mettant en place des méthodes "agile" (très utile et pertinent pour les développements produits ! mais pas ici) ... solution qui tend à se répandre pour masquer sa capacité à anticiper ? mais c'est une autre question...
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.