Innovation participative, concours, plate-forme informatique, challenge, système de management des idées, réseau social d'entreprise...
Quels dispositifs connaissez-vous, utilisez-vous pour associer le plus grand nombre de salariés ?
Et avec quel regard critique ?

challenge innovation participative management des idees intelligence collective
10
6

11 réponses

il y a 3 ans par KarineBonnier
Un challenge innovation lancé sur le réseau social d entreprise a pour avantage de toucher largement les collaborateurs, de permettre a chacun d exprimer ses idees mais aussi de liker ou commenter les idees des autres. Cela provoque un effet booster en matiere d innovation et contribue egalement a booster les usages collaboratifs.
4
il y a 3 ans par ReneDEMAREZ
Pour les nouveaux projets le QFD et pour les innovations de fonctionnement Kaizen, le tout en groupe. Les "sortir" de l'environnement de l'entreprise pour analyser le marché, les concurrents, les clients est également un énorme coup de boost à la motivation, à l'implication.
3
il y a 3 ans par vivianekerboeuf
Valoriser le collectif de travail, et organiser la réflexion d'innovation comme un espace temps de travail nécessaire. On peut aussi évoquer une réflexion d'adaptation de l'entreprise, plutôt que le terme d'innovation qui peut renvoyer à un mythe a la mode. Dans l'entreprise, il me semble qu'il faille d'abord partager l'état des lieux et les tendances possibles : donner de la visibilité sur le/s produit/service que l'entreprise propose (innovant? Mature ? Déclin?) et mobiliser chacun pour régénérer là où c'est mature. L'objectif, c'est de casser les postures individuelles justifiées par le fait que rien ne mobilise ou responsabilise le collectif. C'est donc vraiment une question de management, et ce dernier doit être tres impliqué pour se déposséder du rôle d'unique guide responsable, reconnaître la possibilité d'autres leadership....Il y a plusieurs voies à explorer : sur la base du volontariat, des mini groupes de travail peuvent se constituer : ceux qui sont partants pour améliorer les process existants, ceux qui sont partants pour voir ce qu'il est possible de produire d'autres avec les mêmes process et ceux qui sont partants pour voir ce qu'il serait possible de produire de radicalement different avec les compétences de l'entreprise.
Il faut donc clarifier l'objectif de la réflexion collective (quelle voie d'innovation est choisie?) et garantir que les propositions seront prises en compte, au moins pour partie. Accepter l'expérimentation : il en sortira toujours quelque chose et cela crée le mouvement ! Un intéressement salarial semble idéal pour motiver les équipes.
3
il y a 3 ans par Thelmaconseil
Création d'un Lab comme un incubateur au sein de l'entreprise où des volontaires sont appelés à venir réaliser une expérimentation dont ils sont convaincus qu'elle sera bénéfique pour les clients et génératrice de business. Lequel Lab reçoit le soutien permanent de la direction. Dans les règles annoncées : expérimenter leur idée en 3 à 6 mois maxi (pour favoriser les quick win). Le mode expérimental avec le droit à l'erreur : les idées qui auront fait leur preuve seront déployées dans l'entreprise. Les moins bonnes serviront à faire progresser l'entreprise.
Pour participer à ce Lab sont cilbés les mangers intermédiaires qui ont un profil de "précuseurs" (dans la courbe de Moore www.startup-book.com/wp-content/uploads/2011/06... tous les profils de l'entreprise ne sont pas aptes à innover). Un appel à volontariat est lancé employant un langage de précurseurs à précurseurs. Le Lab est animé par une équipe dédiée qui accompagne le pilotage des expérimentations jusqu'à leur bonne fin et se charge d'afficher les résultats au reste de l'entreprise pour convaincre les "pragmatiques" d'adopter la dynamique d'innovation.
A voir également les méthodes de Leanstrartup
3
il y a 3 ans par RomainChambonnier
Les réponses à cette question m'intéresse également :).
2
il y a 3 ans par RemiSalette
Un premier point probablement: 1/ quel est le projet de la direction générale? (cela s'applique également aux administrations), puis: 2/ diffuser cet élan en interne, de façon à ce que: 3/ tous puissent exprimer leur contribution à la vision... pas de projet, pas de sens = pas de motivation, pas d'implication
2
il y a 3 ans par ClementBegin
Weeakt est une plate forme collaborative (www.weeakt.com/home?home_id=8) à l'origine élaborée pour la RSO, mais dont l'utilisation en intranet d'entreprise (demander un devis à Vincent Leyrit, le fondateur/développeur de la plate forme) peut aussi être envisagée (déjà utilisée en intranet chez Axa notamment). La plateforme est orientée ludification, avec mise en concurrence des différents services, ce qui la rend sympatique à l'utilisation. Je ne ferai pas le pitch, mieux vaut contacter directement le fondateur (issue du Camping, l'incubateur toulousain).
2
il y a 3 ans par Thelmaconseil
côté logiciel il y a www.agorize.com/ que je n'ai pas testé. Pour avoir discuté avec eux, je trouve que les fondateurs sont des personnes intéressantes.
2
il y a 3 ans par GeraldGontier
La question n'a pas de bonne réponse. Beaucoup de paramètres entrent en jeu.
Mais de mon expérience et quelque soit la méthode employée, Il faut 3 ingrédients avant toute démarche réelle
- 1 / Une vision - Pour que l'innovation entre dans un schéma directeur clair auquel chacun peut s'identifier
- 2 / Un environnement appréhendé - (temporel, économique, social, technologique,..) les risques sont identifiés et peuvent donc être levés
- 3 / Un collectif préparé - formé et accompagné

SI ces 3 conditions ne sont pas remplies les chances pour que l'innovation rencontre son marché (CA et bénéfice) est quasi nulle.
2
il y a 3 ans par YvanePiolet
Un diagnostic (entretien quali et quanti) auprès de l'ensemble de l'équipe (collaborateurs et direction) qui prenne en compte la conduite du changement puis l'innovation, une démarche centrée sur les collaborateurs et un accompagnement de la direction en parallèle, de la formation en intelligence projective pour que chaque individu se retrouve dans le collectif et vice versa, des ateliers collaboratifs pour échanger sur les sujets qui intéressent vraiment les collaborateurs...Bref un cocktail sur mesure où le collaboratif est omniprésent.
1
il y a 3 ans par Gaetan_M_T
La mise en place d'un réseau social d'entreprise est importante mais ne suffira pas à impliquer l'ensemble des salariés à la dynamique d'innovation. Il faut nécessairement combiner ce RSE avec d'autres modalités comme les learning expédition et/ou la mise en place de LAB innovation/agilité. Ces moyens co-construction visibles, adossés à une communication ad-hoc permettront de lancer une vraie dynamique de changement vers l'innovation. Il faut aussi intégrer que nous ne pouvons pas associer 100% des collaborateurs dans ces démarches innovantes mais parfois difficile à vivre pour certains. Rappelons nous aussi que ces moyens ne produiront pas d'effets si la stratégie de La DG ne s'inscrit pas CLAIREMENT dans cette voie ..... le sponsoring du COMEX est bien évidemment incontournable.
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.