Chères et chers pros,

Il y a encore quelques années, une majorité de salariés n'avait pas accès aux réseaux sociaux sur les postes de travail !

Aujourd'hui, il semblerait qu'une grande majorité y accède, au moins à Facebook, Twitter et Linkedin. D'ailleurs, de plus en plus d'entreprises sont présentes et actives sur ces réseaux et d'autres.

Quelle est votre situation à date ? Avez-vous accès aux réseaux sociaux sur votre poste de travail ou utilisez-vous un smartphone ? Et surtout, sur quels réseaux sociaux naviguez-vous pendant votre travail, à part Skiller évidemment

Merci à tous les pros qui partagent leurs bons conseils !

accessibilte réseaux sociaux systemes d information
6
4

12 réponses

il y a 9 mois par PascalW

Bonjour,

Aujourd'hui, l'accès à Facebook est autorisé partout où je suis passé. C'est une sorte de "soupape sociale" tout comme l'accès aux webmails privés.

C'est assez paradoxale dans la mesure où l'explosion des smartphones devrait permettre à l'entreprise de ne plus exposer ainsi son réseau.

Pour motif professionnel,  LinkedIn me semble beaucoup plus utiliser que Viadeo pour le sourcing.  Twitter et les autres réseaux  "grand public" (Facebook Instagram, ...) ne sont souvent utilisés que par les services de communication pour promouvoir la marque et donner une image jeune.

Toutes les tentatives de réseaux internes type Yammer que j'ai vu sont devenu des lieux où les adeptes de "la lèche" montrent leur dynamisme et leur esprit "Corporate" à une direction qui a imposer l'outil  pour montrer qu'elle aussi est jeune et dynamique. Par contre les échanges sont creux, souvent ce ne sont que les liens hypertextes sur des sujets "branchouilles" ou de l'autocongratulation de masse. Les rares questions concretes sont ignorées et rapidement noyées sous des flots de superlatifs nombrilistes. (Bref, les RSE n'apportent rien d'autre qu'une tribune aux flagorneurs)

Je me demande si aujourd'hui, les réseaux sociaux ne sont pas à la recherche d'un second souffle avec plus de contenu et de pertinence.

L'époque pionnière où il fallait y être pour exister est, je l'espère, révolue.

5
il y a 9 mois par davidclech

Pour yammer, il s'agit effectivement d'une solution imposée. Ceci étant, c'est le seul outil que l'on a. Faire de la léche comme vous dites ne fonctionne qu'un temps et pas avec les informaticiens (certains des notres s'étaient codés une routine pour publier automatiquement sur yammer leurs posts linkedin pour satisfaire les chefs sans se fatiguer). En revanche, en créant une communauté thématique, cela peut devenir un excellent outil de reseautage interne qui reste discret. Il peut aussi permettre de faire du sourcing de profils en interne pour identifier des experts cachés sur des sujets émergents.

2
il y a 9 mois par PascalW

Mon expérience de Yammer a été dans une SSI de 10 000 personnes... En fait, les opérationnels l'ont rapidement boudé tant tout ce que l'entreprise comptait comme manager et autre responsable de BU passaient leur temps à publier des liens sur des sujets en vogue pour être bien vu du CODIR. Quand quelqu'un posté un truc sur Yammer, son objectif n''était pas d'être lu mais de montrer qu'il utilisait l'outil.

Sur le terrain, loin de mutualiser les synergies et les compétences, ça a creusé un peu plus le gouffre en siège et région...

Je crains donc que Yammer servira à faire de la lèche tant que la direction sera sensible à la flatterie ou se trouve un nouveau dada... L'utilité que vous indiquez est bien entendu le prétexte mis en avant mais personnellement je ne l'ai jamais vu se concrétiser.... Pour ce qui est du sourcing interne, encore faudrait il que la RH des ESN soit en capacité de faire ce sourcing de façon proactive (je ne l'ai jamais vu !) et de toute façon embaucher un "petit nouveau" est plus rentable pour la marge de l'affaire que de faire appel à un collaborateur confirmé avec de l'ancienneté.

2
il y a 9 mois par malika

Effectivement, les entreprises utilisent les réseaux sociaux mais tout dépend de leur domaine. Pour ma part nous utilisons, instagram depuis peu car sommes dans l'univers du graphisme, image. Nous utilisons linkedin pour le recrutement et le réseautage, twitter pour les actus, suivre nos clients et leurs actus, facebook pour parler de nous et de nos projets. Il est aussi intéressant de suivre nos clients, nos prospects, nos petits camarades, les sites de tendances et aussi les candidats. Après, c'est assez chronophage pour les petites structures qui ne peuvent pas employer de community manager, il faut donc bien les choisir pour les faire vivre.

4
il y a 9 mois par gmaison

Je suis principalement sur facebook(60%), de manière interactive, puis linkedin (30%) puis twitter (10%)

C'est affaire d'outil, de ressenti pour moi...

Etant entrepreneur, je me donne cette liberté. Du point de vue des salariés, pour ma part, je n'ai jamais bloqué mes salariés. Soupape sociale, mais aussi, on reste humain. Je leur ai toujours demandé par contre que cela n'impacte pas le business ou les missions qui leurs sont confiées - autrement dit leur efficacité. Parfois l'efficience a pu s'en ressentir, encore que...

Chez mes clients, c'est variable. Vraiment. Certains "old school" ne comprennent même pas que certains puissent y penser pendant leurs heures de travail. D'autres sont très libres... Mais a priori, linkedin est très fortement marqué pro puis twitter. Quant à facebook, il a cette particularité de se situer à cette limite floue du perso et du pro.

4
il y a 9 mois par PASCALDARDELET

Bonjour,

viadeo, linkedin

3
il y a 9 mois par RobsonRichers

Bonjour,

Je n'utilise que Linkedln mais je sais qu'en France Viadeo a une grande importance.

Par contre j'ai été surpris avec le nombre d'utilisateurs sur Facebook.

Rob

3
il y a 9 mois par davidclech

Pour ma part: linkedin et yammer... slack et trello sont aussi intéressants même si ce ne sont pas véritablement des réseaux sociaux. On y accède via ordinateur et smartphone.

3
il y a 9 mois par ChristopheFantoni

Cela dépend du degré de confidentialité que nécessite votre travail. Par exemple, quand vous bossez dans le spatial ou l'aérospatial militaire (j'y effectue régulièrement quelques missions en informatique embarquée), je peux vous assurer qu'aucun des PC de la société/administration ne peut avoir accès aux réseaux sociaux. Interdit. Il faut donc passer par les téléphones portables quand on y est réellement accro.

3
il y a 9 mois par davidclech

Bonjour,

De façon générale, l'usage et le choix des réseaux sociaux dépend des métiers (communication ou technique, opérationnel ou management, ...), des objectifs recherchés et des contextes; dans l'industrie de défense, les réseaux sociaux externes sont évidemment interdits, d'autant plus que ce sont des sources de fuite d'informations connues; coté militaire, le Ministère des Armées a publié un guide du bon usage des réseaux sociaux pour ses personnels (www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&es... ) dont les civils peuvent aussi s'inspirer. A l'inverse, dans la sécurité civile, les réseaux sociaux sont des outils complémentaires d'alerte et d'information (cf le VISOV, www.visov.org).

Je vous invite à lire pour plus d'information le livre "le guide de l'influence" de Vincent Ducrey, expert en communication de crise, conseiller communication Internet au sein du Gouvernement Sarkozy. Une fiche de lecture est disponible ici: www.guide-influence.com/GI_fiche_de_lecture.pdf...

Vous pouvez également regarder les vidéos des conférences de l'ANAJ-IHEDN:

- Conférence « Les réseaux sociaux sont-ils l’avenir de la gestion de crise ? » www.anaj-ihedn.org/conference-les-reseaux-socia...

- Conférence « Gestion sources ouvertes et communication de crise »; je n'ai pas trouvé la vidéo mais voici un compte-rendu succint: lesveilleurs99.wordpress.com/2011/10/31/gestio...

3
il y a 9 mois par FLORENS

Bonjour

Je dirige l'agence RH Solutions de Toulouse qui est spécialisée dans le portage salarial. Je crée mes contacts principalement sur linkedin et commence sur Facebbok En parallèle d'une utilisation sur un compte à mon nom nous avons également une page entreprise sur les deux réseaux Ces réseaux me permettent de générer de nouveaux contacts et de diffuser de l'actualité sur la profession

Cordialement

Florence Jeulin

3
il y a 9 mois par JeanPaulCAVALIER

Sur mon poste de travail, j’ouvre Chrome et je positionne un onglet actif sur LinkedIn, un onglet actif sur Slack et un onglet actif sur la daube qui sert de RSE dans ma boite. 

Le fil LinkedIn que je consulte assez souvent dans la journée, me fournit souvent des articles intéressants sur mon domaine d’activité. Je suis abonné à quelques Groupes. J’échange parfois par la « messagerie » de LinkedIn. J’utilise « Elevate » de temps en temps pour publier un article qui m’a intéressé vers LinkedIn et Twitter.

Slack me sert sur des projets/sujets précis avec l’extérieur. J’ai essayé de « vendre » Slack dans mon équipe mais cela n’a pas vraiment pris. Nous utilisons plutôt SharePoint pour partager sur les projets. Un site SharePoint pour la vie de l’équipe et un « sous-site » SharePoint par projet.

Le RSE de la boite qui est vraiment une daube me sert pour recevoir la communication interne de l’Entreprise et du Groupe et pour chercher et établir des contacts grâce à l’annuaire ou aux différentes communautés. Les communautés que j’ai voulu créer dans le RSE se sont toutes vautrées dès que je ne les aie plus animées activement.

Je ne regarde ni Facebook, ni Twitter pendant mes heures de travail. J'ai deux comptes Twitter; un pro sur lequel je publie mais je ne consulte pas, un perso sur lequel je consulte mais je ne publie pas.

3
il y a 9 mois par FredericLibaud

Bonjour,

Je pratique les réseaux sociaux depuis une petite dizaine d'années.

En prenant un peu de recul, ce que je constate c'est que les pratiques sont extrêmement variées. Et tout particulièrement, dans le cadre d'un usage professionnel.

Ainsi, les entreprises françaises toutes tailles confondues et ce n'est pas moi qui le dit mais, les études récentes ne sont pas tant présente que cela et leurs dirigeants peu actifs, pour ceux qui y on un compte.

Les pratiques sont plus axés usages individuels ce qui cale avec le fait que les usagers sont globalement mieux équipés en termes de produits et services numériques, que les entreprises là aussi toute tailles confondues.

Il reste encore également de très nombreuses structures ou pour des raisons de sécurité évidente, les accès aux divers sites et services sur la toile sont limités, pour ne pas dire proscrit.

D'où l'explosion de pratiques comme la BYOD ou bien le fort développement de la mobilité (Smartphone, tablette, ...).

La frontière entre réseaux sociaux à usage personnel et professionnel va devenir de plus en plus ténue et avec son la corollaire, la nécessité d'y être et si possible d'être actif. Facebook deviens ainsi progressivement un réseau social mixte, couvrant tout les domaines (personnel, professionnel, business, recrutement, ...). Tandis que Linkedin se spécialise sur le recrutement et la mise en relation entre entreprises et freelances.

En la matière, il y a beaucoup à faire car seul 10 pourcent des comptes sont réellement actifs.

3
il y a 9 mois par MickaelGUERIN

Accès aux divers RS, FB, Twitter, LinkedIn, Skiller , un Rs'interne aussi . Et accès sur portable aux mêmes. 

3

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.