La belle présentation de FranckMen à la Skiller Night :-D m'a fait penser à l'art du questionnement...
Un pti't Ted intéressant qui peut aider à nous poser les bonnes questions sur des problématiques pro et perso :-)
questiologie.fr/

questions reflexion problematique
9
2

8 réponses

il y a 2 ans par Jean_Philippe_RYO
Tedx très intéressant, en effet !
La référence à la maïeutique de Socrate et à l'Art d'accoucher les esprits m'a rappelé beaucoup de souvenirs de philo :) Merci encore pour ce partage @AmelMiaoulis
Dans le questionnement d'un besoin (de formation par ex.), on alterne les questions fermées (informatives, alternatives, à choix multiples) qui permettent de valider des informations en délimitant le champs des réponses et les questions ouvertes (Que pensez-vous de …) qui donnent à réfléchir et obligent l’interlocuteur à s’engager, à en dire plus.
Les questions miroirs (Pensez-vous que ce soit le seul choix ? Le seul choix ?) permettent d'approfondir le dialogue en retournant sur l'interlocuteur une partie de son propre énoncé.
Les questions relais (Quel risque prenez vous à essayer cette solution ? Echec. Qu'est-ce qui vous fait dire que vous allez échouer ? ... ) servent à exploiter les réponses de l'interlocuteur. On rebondit sur les propos énoncés, sur les mots clés.
Enfin, les questions de contrôle (Que devenons nous retenir de … ?) qui permettent de reformuler pour vérifier ce qui a été compris.
L’utilisation du CQQCOQP permet de questionner sur les faits et de bâtir des plans d’action.
S'obliger, sur un projet, à passer par les points clés de ce questionnement est essentiel pour baliser le périmètre.
Le COMMENT touche le PROCESSUS
Le QUAND pour le TEMPS
Le QUI concerne les ACTEURS
Le COMBIEN correspond au NOMBRE
Le OU pour le LIEU
Le QUOI pour les CHOSES
Le POURQUOI pour les CAUSES/JUSTIFICATIONS (sachant qu'il faut parfois réitérer la question pour dépasser les "fausses barbes")
Le POUR QUOI (en 2 mots) concerne les OBJECTIFS
Maintenant, je vais m’entraîner à doper ce questionnement grâce aux suggestions de Frédéric FALISSE !
5
il y a 2 ans par AmelMiaoulis
Merci Jean-Philippe :-) Ton commentaire repousse les frontières de ma réflexion et m'ouvre vers d'autres questions ;-) Moi aussi, je vais aller m’entraîner ! Exercice cognitif pour muscler quelques synapses :-D
3
il y a 2 ans par Jean_Philippe_RYO
Merci pour ce post inspirant @AmelMiaoulis !
Le questionnement fait partie intégrante de mon job mais je dirais que c'est tellement important dans tous les métiers.
Je regarde le lien, je reviens poster un peu plus tard.
4
il y a 2 ans par YasminaAZZOUG
Ca a l'air simple ... mais ça ne l'est tellement pas !
3
il y a 2 ans par Manu31
Face à un problème, je pose toujours ma formule mémo : 3Q o PC ... d'autres orthographes sont possibles :-)
QUI QUOI QUAND
OU
POURQUOI
COMMENT
3
il y a 2 ans par Nora
j ai appris à faire un QQOQCP (qui,quoi,ou, quand, comment, pourquoi) Toujours nécessaire avant de se lancer dans un nouveau projet le diagramme d'Ishikawa et aussi très intéressante et se fixer des objectifs :-)
3
il y a 2 ans par Nora
il faut appliquer ce questionnement quotidiennement c'est important pour avancer et se remettre en question
1
il y a 2 ans par FlorenceRigneau
Je suis contente que Fred (cf TedX) ait trouvé sa voie. Je l'ai formé en PNL il y a qq années et savoir poser des questions y est central. Cela va bien plus loin que le très utile CQQCOQP:
On peut questionner pour clarifier des propos vagues, et du coup, on met à jour des informations, des détails importants.
Mais ce que j'aime surtout, c'est questionner ce qui est sous-entendu, les généralisations, et toutes les autres distorsions de notre langage pour faire évoluer nos représentations mentales et ouvrir de nouvelles perspectives, trouver ses solutions.
Savoir poser des questions permet à son interlocuteur d'aller explorer des endroits ou sous des angles nouveaux. Et il m'arrive régulièrement en posant des questions que la personne trouve ses solutions sans que je ne conseille quoi que ce soit. D'ailleurs, il est plus judicieux de se laisser questionner par quelqu’un plutôt que de se poser les questions soi-même.
Alors oui, je sais poser de bonnes questions à mes clients, mes amis ou à moi-même car j'ai un furieux besoin de comprendre une situation avant de résoudre un problème.
3
il y a 2 ans par SophieJOLY
L'art du questionnement vers autrui devient beaucoup plus accessible lorsque l'on parle avec INTENTION! Exemple: je discute avec un ami, il me parle de quelque chose qu'il n'arrive pas à mener à bien (un projet pro, arrêter de fumer, un problème avec son manager...). Plein de réactions sont possibles: je lui donne des conseils, je le moralise, je lui donne raison (ça doit être trop dur), je cherche un fautif..... mais alors que je m'apprête à lui répondre, il suffit que je me dise "quelle est mon intention en disant cela" pour automatiquement revoir ma réaction ou ma question.
3
il y a 2 ans par MissSkiller
Très bonne question Chère Amel ;)
2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.