Assez tentée par cette formation depuis sa création, j'aimerais avoir votre avis, vos conseils. Le cadre universitaire ne risque t-il pas de figer une discipline par essence en mouvement ?

formation intelligence collective
2
2

6 réponses

il y a 3 ans par SauzetFrederic
Oui, je fais partie de la toute première promotion !
Je dirais que cette 1ère édition était un beau "minimum viable product" (un bon prototype, quoi !). La 2ème promo, qui vient de démarrer, bénéficiera des enseignements des cobayes.

Mon bilan : enthousiasme mitigé. Pour moi, c'était trop orienté "développement personnel". Ou plutôt, c'était dev. personnel de façon "passive", pas assez organisé / assumé dans le dispositif pédagogique.
Finalement, on a peu abordé l'intelligence collective. Plus exactement, on l'a fait à travers 3 grandes disciplines : agilité, coaching de groupe, facilitation. Et l'intelligence collective, en tant que discipline devrait également être abordée.
Des excellents conférenciers en tous cas, qui décoiffent et donnent un aperçu très concret et très innovant. Ça, c'était vraiment génial.
Et des intervenants en design thinking, lean start-up au top !
En tous cas, une formation en grand potentiel, dont l'évolution est à surveiller car c'est sûr, elle va cartonner !!
4
il y a 3 ans par FlorenceRigneau
Merci pour ton retour, j'étais aussi intriguée de connaître ce que cette formation donnait. Les premières promo essuie souvent un peu les plâtres.

Quand tu dis "passive" "pas assez assumé", tu peux donner des exemples que je comprenne ce que tu veux dire, ou au moins dire ce que tu aurais aimé pour que ce soit "actif"?
1
il y a 3 ans par SauzetFrederic
et bien, disons qu'une formation, c'est différent d'une conférence. A la fin d'un formation, on espère que les objectifs ont été atteints (et c'est le rôle du prof de s'en assurer, contrairement au conférencier qui peut se contenter de saluer et de prendre un verre). En gros, est-ce que les capacités ("compétences") ont été intégrées par les participants ?
Si des choses arrivent spontanément (du fait des participants, des échanges, ...). c'est super bien sûr. Et la formation doit le permettre et l'encourager.
Mais tout cette matière doit être reprise dans le cadre des objectifs pédagogiques. Si ce n'est pas repris, alors ça tombe.... on passe à un autre sujet... comme dans une discussion entre amis.

On peut, bien sûr, se dire que la formation doit permettre l'émergence, l'improvisation et que la richesse viendra des échanges et des participants. OK, mais dans ce cas, il faut l'assumer, c'est à dire 1) le décrire dans la brochure en amont ET 2) co-construire le programme AVEC les participants.
3
il y a 3 ans par FlorenceRigneau
ok, je comprends bien mieux! J'aime beaucoup ton exigence dans l'apprentissage.
2
il y a 3 ans par SauzetFrederic
peut-être trop exigeant !
Difficile de satisfaire tous les participants, tout le temps. Toute formation est un exercice de haute voltige ...
2
il y a 3 ans par IsabellePruvot
Merci @innovecteur, ton feedback correspond à celui que j'avais reçu de Kirsten. Je souhaitais effectivement avoir ton avis sur la qualité des intervenants, c'est chose faite ;)
J'aime beaucoup ton idée de co-construction du programme avec les participants, je pense que le chaos, le désordre peut être une matière infiniment riche et propice à l'émergence, à condition, effectivement comme tu l'écris de l'assumer. Je n'imagine pas ce genre de formation dans un programme trop rôdé, trop figé, celui-ci doit pouvoir se renouveler à chaque nouvelle promotion en fonction de l'énergie et de la dynamique du groupe. Et oui, s'il est difficile de pouvoir satisfaire tous les participants, la frustration et les conflits sont également source d'apprentissage sur soi et son rapport au groupe...
1
il y a 3 ans par FlorenceRigneau
Je n'ai pas fait cette formation, ni d'ailleurs discuté de cette formation, mais je connais Jean-Philippe Poupard, Roberta Faulhaber, Nancy Bragard dans l'équipe pédagogique et Alexandre Gérard dans les conférenciers. Je prendrai cette formation comme un joli panel de diverses pratiques et d'expériences en intelligence collective à découvrir.

Une formation ne vaut pas grand chose si on ne met pas en pratique certains aspects (soyons réalistes) et si on ne s'approprie pas un certain état d'esprit, surtout sur ce sujet de l'intelligence collective. j'irai donc plutôt voir les "services" qu'il y aurait autour de cette formation: existe-t-il des groupes de pratique qui se montent après, des outils pour échanger entre pairs, des pistes pour approfondir une approche en particulier etc...et puis côté programme, y a t-il des évolutions depuis la première promo? Enfin, je ferais cette formation avec une intention annoncée (un projet, une idée en tête) et donc prête à l'action, ce qui évite l'écueil lorsqu'on est exposé à beaucoup d'informations nouvelles, le : "c'est super sympa, mais j'en fais quoi?" "on a vu plein de choses géniales...mais je commence par quoi?".
3
il y a 2 ans par AnneDeMorais
Binjour, je viens de découvrir Skiller et je fais partie de la promo 2 du DUIC de Cergy, actuellement en cours. Je confirme que nous avons bénéficié des enseignements de la promo "prototype" :-)
Pour le reste, en ce qui me concerne, la formation atteint totalement les objectifs que je m'étais fixés en venant : découvrir des modalités de mobilisation de l'intelligence collective au delà de la facilitation (que je pratique déjà régulièrement). C'est une formation continue avec un rythme de 3 jours par mois, il n'est donc pas réaliste de penser qu'après chaque session le concept abordé est totalement maîtrisé. Je le vois plutôt comme une ouverture sur un certain nombre de pistes qu'il ne tient qu'à nous d'approfondir à côté de la formation. La richesse vient également du groupe de participants et des rencontres faites dans ce cadre, et enfin de la qualité des intervenants. Pour le moment (4 sessions), nous avons eu la crème de la crème dans chaque domaine : JP Poupard sur la facilitation (responsable IAF France), Michel Moral et Florence Lamy sur le coaching d'équipes, Roberta Faulhaber sur la facilitation graphique (une de 10 meilleures mondiales, disciple de Sibbet, l'inventeur du concept), et des conférenciers incroyables (Alexandre Gerard sur les entreprises libérées par exemple).
Bref, je ne peux que vous la conseiller !
3
il y a 2 ans par IsabellePruvot
Merci Anne pour ce retour qui donne envie... Penses-tu que cette formation saura développer un réseau et une renommée importante auprès des entreprises ?
1
il y a 2 ans par AnneDeMorais
C'est un des axes sur lesquels nous allons travailler en journées d'expérimentation : comment faire de ce groupe un réseau, une communauté pendant et après la formation ? Nous y réfléchirons... En intelligence collective !!
2
il y a 3 ans par ACTIBIZZ
Pas de contact, désolé mais une piste via un réseau confrère Viadeo :
www.viadeo.com/fr/trombinoscope/trombinoscope/?...

Poses leur la question, essaies d'obtenir leurs retours ?

Bons choix !
2
il y a 3 ans par IsabellePruvot
Merci @ACTIBIZZ et @FlorenceRigneau, une première promotion de sortie et la seconde qui vient de démarrer. J'imagine que le programme est encore en rodage surtout en matière d'afterworks, groupes de pratique...etc. L'idée d'une telle formation et des ambitions qu'elle affiche est bien entendu l'intégration de la philosophie de l'IC et sa mise en pratique derrière dans le cadre d'un projet précis. Aujourd'hui je suis plus en recherche de "apprendre à penser autrement" que de savoirs, même si l'aspect boite à outils peut également être utile.
2
il y a 3 ans par FlorenceRigneau
c'est différent si ta demande est "apprendre à penser autrement". Pour moi cela passe par une démarche plutôt individuelle au départ pour développer ses compétences "mentales" (je n'aime pas bien ce terme trop restrictif!).

Comment:
-identifier ses cadres de références, croyances, présupposés (désolée pour le jargon PNL), les faire bouger (à travers le vécu d'expériences, de processus de changement de PNL par ex)
- savoir entrer en empathie avec une autre personne (réelle ou fictive) pour ressentir, voir, entendre, penser comme elle.
- savoir se projeter dans d'autres "espaces-temps": par ex; un futur proche ou lointain, précisé ou vague, pour avoir des éclairs de compréhension
- développer ses sens pour redescendre l'intelligence de la tête , à l'intelligence du corps.
3
il y a 3 ans par FlorenceRigneau
je rajoute, quand on s'est un peu développés au niveau individuel, il y a des manières de penser différemment dans un groupe :

Eviter les réponses à la problématique de quelqu'un du type "téléchargement d'informations déjà connues" que je plaque sur un nouveau contexte.
C'est possible quand on développe son écoute profonde de l'autre et que l'on est en contact avec ses ressentis/émotions, et représentations internes (notre cinéma intérieur).
voir les coaching circles la théorie du U, ou les processus génératifs de la PNL (essentiellement de Robert Dilts).
3
il y a 3 ans par IsabellePruvot
Merci @FlorenceRigneau, J'ai entrepris ce travail individuel il y a quelques années déjà : thérapie (brève, énergétique, analytique) , développement personnel et spirituel (Ennéagramme, méditation, tantrisme) , coaching (PNL, AT, CNV, cohérence cardiaque) , supervision individuelle et collective, formation à des outils de facilitation tels que le Clean Process (émergence cognitive et modélisation symbolique) et le codévelopppement. Je crois également à l'alignement nécessaire des intelligences du coeur, de la tête et du corps . Je reformule donc : je souhaite apprendre aux autres à penser/être/travailler autrement, considérant que les méthodes agiles peuvent être un moyen d'atteindre un public professionnel non ouvert au coaching ou au développement personnel même si l'alliance des 2 me semble essentielle pour une pleine réussite des projets de transformation.
1
il y a 3 ans par FlorenceRigneau
Bon, si tu as fait pas mal de développement personnel, alors je vais poser une question un peu provocatrice: C'est ton souhait d'apprendre aux autres (notamment le public non ouvert au développement perso) à penser/être/travailler autrement. La première question que je me poserais: est-ce là leur besoin? et pour aller plus loin, quels sont leur besoins. Et là, on sort la panoplie du design thinker.
2
il y a 3 ans par IsabellePruvot
Belle piste de questionnement et de réflexion...
1
il y a 3 ans par ClaireBouteyre
Bonjour Isabelle, ce sont mes premiers pas sur skiller aussi merci par avance pour votre bienveillance :). Je ne sais pas précisément ce qui vous intéressait dans le DU IC Cergy...je peux toutefois vous recommander sans réserve les formations en facilitation de Lan Levy (Co-Activ), ainsi que l'IAF que vous connaissez dejà peut être. IAF France se retrouve une fois par mois environ à Paris pour échanger entre pairs autour d'un sujet animé en mode collaboratif. Lan fait partie avec JP Poupard cité dans les commentaires des co-fondateurs d'IAF France.
2
il y a 3 ans par IsabellePruvot
Merci @ClaireBouteyre, je ne connaissais pas l'IAF France, l'occasion pour moi désormais de les découvrir :)
1
il y a 3 ans par FlorenceRigneau
On a travaillé ensemble avec Lan.
Oui, je confirme, c'est quelqu'un que j'apprécie beaucoup!
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.