Je co-crée des mises en situation pour un assessment cadres de Direction PME.
Il s'agit d'évaluer les savoirs faire et savoir être dans un contexte professionnel en se rapprochant au plus près de la réalité vécue par les cadres dirigeant et de mesurer les écarts avec les attentes de la mission susceptible d' être confié.
Quelles sont les problématiques sur lesquelles il vous semble utile de tester le candidat inscrit dans le process d'assesment Cadre de Direction?
Quels sont les savoir faire et savoir être les plus utiles selon vous à valider par ce cas pratique?
Quels sont les comportements et habiletés indispensables à la fonction de cadre dirigeant?
Quels savoir faire et savoir être avez vous mis en place pour résoudre les problématiques rencontrées?

assessment étude de cas comportement professionnel mobilité interne gestion des risques
4
6

4 réponses

il y a 3 ans par Gerald
Pour ma part, annoncer un licenciement est toujours l'expérience la plus éprouvante pour un cadre dirigeant (surtout pour des raisons économiques, de restructuration), à moins d'être complètement dénué de toute empathie, toute humanité... sauf que ça fait partie du job...
5
il y a 3 ans par gmaison
+1 pour la réponse de @Gerald.

un aspect très éprouvant également, c'est la trésorerie et le BFR... Si une partie de l'activité est constituée de négoce, l'effet ciseau peut être très important, surtout si la vente du matériel est couplée à de la prestation et que la prestation se passe mal (pour quelque raison que ce soit). Et là, devoir négocier avec le banquier, devoir négocier avec le client, de se poser la question des fins de mois pour les salariés et de jouer sur la rémunération de gérant pour pouvoir tout payer...

Et enfin, avoir tout bien calé en termes de planning pour tout ce qui est obligations sociales, taxes et impôts... Ca aussi, il y a parfois des effets boomerangs, notamment en cas d'augmentation de l'activité, si on n'anticipe pas la TVA ou bien qu'on embauche rapidement, idem pour les cotis...

Ca, c'est pour la gestion du quotidien...

Ensuite, c'est en permanence de se demander si la trajectoire que l'on prend, la stratégie que l'on met au point est la bonne ou pas... et en fait de rapidement "pivoter"...

Enfin, de bien savoir gérer les hauts et les bas, avec parfois un certain "détachement" salutaire...
5
il y a 3 ans par gmaison
@SandrineBARBOTIN à ta disposition pour en parler plus en détail et si tu le souhaites pour t'aider dans ton projet :) guillaume.maison@nexial.fr
2
il y a 3 ans par IsabellePruvot
Pour ma part, les plus gros challenges en tant que dirigeante d'entreprise ont été :
- d'apprendre à gérer l'incertitude et notamment le manque de visibilité en terme de trésorerie
- d'apprendre à gérer le poids de la responsabilité des décisions et de l'isolement psychologique que cela induit
- d'optimiser la répartition de mon temps : ne pas passer trop de temps sur ce que l'on AIME faire en négligeant ce que l'on DOIT faire (comptabilité, administration, développement commercial etc.)
- de savoir déléguer et m'entourer suffisamment tôt pour anticiper les pics d'activité et répartir les missions de façon optimale
- de pouvoir ajuster ma stratégie rapidement en cas d'évolution de l'environnement interne ou externe

Personnellement, le poids et la pression subies en tant que dirigeante ont eu pour conséquence d'inhiber parfois ma créativité (qui a besoin d'un cadre plus sécurisant pour se déployer ;) ).
La situation aurait sans doute été différente si nommée à la tête d'une entreprise et non pas gérante/présidente de mon propre cabinet.

Selon moi les savoir-être essentiels pour un tel poste sont :
- Une bonne résistance au stress (pour gérer l'incertitude, les conflits et les responsabilités inhérentes à la fonction)
- Un esprit d'ouverture (pour rester en veille et faire évoluer ses pratiques si nécessaire)
- Une forte capacité d'adaptation (pour mieux anticiper et vivre les changements subis ou souhaités)
- De solides capacités d'analyse et d'observation (pour la prise de recul )
- Des qualités relationnelles élevées : intuition, communication inter-personnelle (pour le management d'équipe)
et plus spécifiquement vis-à vis de ses collaborateurs : écoute, empathie et capacité à identifier et développer les talents

Et si je devais résumer son rôle en une phrase :
"Savoir insuffler et transmettre une vision (une raison d'être) afin de guider ses collaborateurs vers une performance collective et durable dans l'entreprise".
5
il y a 3 ans par SandrineBARBOTIN
Merci à tous pour vos réponses! Je constate de plus en plus la force du collectif. Merci Skiller!
1
il y a 3 ans par gmaison
Skiller power ! ;)
2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.