Bonjour à tous, 

Je souhaite rencontrer et échanger avec des confrères entrepreneurs, et je me dis que rejoindre une organisation patronale peut être une bonne idée (je n'ai pas envie de tester les clubs d'entrepreneurs orienté commerce).Mais entre le Medef et la CPME, lequel rejoindre ? Je n'aime pas l'image que renvoie le Medef national, mais à part cela, je ne connais n'y l'un ni l'autre.

Certains sont-ils adhérents et peuvent-ils me dire ce qu'ils y trouvent ? Lequel rejoindre ?

Merci pour vos avis

cpme rencontre medef
5
4

6 réponses

il y a 1 an par EtienneZulauf

Bonjour,

Merci @ArnaudLemoine de m'avoir mentionné et bravo à @FredericLibaud pour la description exhaustive des syndicats patronaux et de leurs mécanismes.

La CPME se définit comme l'organisation ("syndicat" est un abus de langage) patronale qui représente les chefs d'entreprise propriétaires de leur(s) société(s). Statistiquement donc plutôt les TPE/PME. Il est évident que dans ce contexte les objectifs recherchés sont largement différents voire opposés à ceux du MEDEF. En caricaturant, le MEDEF va plutôt chercher à assouplir le code du travail (flexibilité, contrats, licenciements) alors que les PME veulent moins de charges et de la simplification administrative.

Le premier levier lorsqu'on adhère à l'une de ces organisations est de lui donner du poids dans les négociations avec les différentes représentations de l'état, locales à nationales, il faut donc bien en être conscient car une bonne partie des adhérents du MEDEF qui sont des PME et n'y sont que pour frayer avec les gros, ne sont même pas conscients qu'ils donnent du poids à des gens qui militent pour des mesures qui les déservent... Mais cela impacte de fait les gens qu'on y rencontre pour revenir sur le sujet de ta question.

Mon adhésion à la CPME a été guidé par ce besoin précis : sortir de mon isolement, rencontrer des gens qui avaient des problématiques similaires, échanger (donner et recevoir). Avec 3 soirées chaque mois, je suis comblé à la CPME31. Je n'y fais pas des affaires, j'échange sur des sujets que peu de gens peuvent comprendre autour de moi par ailleurs.

Ensuite j'y ai découvert la partie entraide qui m'a beaucoup touché. Une fois dans le réseau (venir régulièrement, s'impliquer, créer des liens), c'est toute une panoplie de conseils et services qu'on peut solliciter, et particulièrement dans les situations critiques. Je trouve que c'est une bonne assurance !

Reste à savoir quelle est l'ambiance et combien d'adhérents participent régulièrement aux événements dans ton département, et il n'y a qu'eux qui pourront te le dire.

7
il y a 1 an par FredericLibaud

Bonjour,

Quelle est l'intérêt de rejoindre un syndicat patronal de branche où pas ? Voilà la vraie question...

Le MEDEF a plutôt une image de défense des grandes entreprises (CAC) alors, que la CPME est plutôt axé sur la défense des petites et moyennes. Il faut toutefois bien comprendre que les deux mais, ils ne sont pas les seules vous avez l'UNAPL ou bien d'autres structures plus ou moins reconnues par les pouvoirs publics.

Il s'agit avant tout d'une question d'appréciation et surtout une histoire d'homme... En effet, dans un syndicat qu'il soit salarié ou patronale les membres (adhérents) sont tous bénévoles. A part le fait que pour les salariés il y a le temps de délégation. Il faut aussi comprendre qu'il y a l'adhérent simple qui ne s'implique pas et l'élu, qui porte éventuellement un mandat.

Le paritarisme, base sur lesquels fonctionne le syndicalisme en France et donc les fondements de tous les échanges qui se font matière de convention collective, négociations salariales, ..., est extrêmement important. Il n'oppose pas syndicats salariés et patronaux, bien au contraire.

Naturellement le rôle d'un syndicat patronal va au-delà du paritarisme puisqu'il assure la défense des entreprises, de leurs économies, de l'emploi pour ce qui les concerne.

Il faut comprendre également que des structures comme la CPME ou le MEDEF fédèrent de nombreux syndicats de branches. Ce sont très souvent des fédérations d'ailleurs. Généralement vous en trouverez pour le même secteur aussi bien au MEDEF, qu'à la CPME.

Naturellement, je n'ai pas une position forcément neutre en tant qu'élue d'un syndicat sectoriel, CINOV-IT, syndicat des entrepreneurs du numérique. Structure qui fait partie de la fédération CINOV qui elle-même est membre de la CPME. Porteur d'un mandat paritaire, puisque je suis vice-président de la Commission Paritaire Régionale pour l'Emploi et la Formation Professionnelle (CPREFP) pour la branche du conseil, de l'ingénierie et du numérique.

Je ne peu cependant que constater et cela aussi bien du côté salarié, qu'entreprises la faible implication dans les structures syndicales, alors que des réformes comme celle de la formation professionnelle vont renforcer leurs rôles. Puisque les OPCA qui vont devenir des OPCO (Opérateurs de Compétences) vont avoir un rôle encore plus important dans l'accompagnement des salariés en matière de formation continue.

Pour ma part, depuis plus de dix ans je participe à diverses actions et travaux, qui m'ont enrichie, m'ont permis de rencontrer énormément de gens d'apprendre, de mieux comprendre... Alors, j'invite ceux qui le souhaitent à s'impliquer même à minima dans ce type d'actions, car ils en tireront toujours une expérience intéressante. Cela étant généralement profitable au développement de leurs réseaux professionnels.

Il n'y a pas non plus d'opposition entre club d'entreprises et syndicalisme, bien au contraire, je pense que les deux sont complémentaires.

4
il y a 1 an par malika

pourquoi ne pas essayer le CJD? 

4
il y a 1 an par HoferPO

Le CJD, j'ai essayé il y a 1 an mais je ne dois pas les intéresser, je n'ai jamais eu de retours : appels dans le vide, pas de réponses courriels.

1
il y a 1 an par malika

étrange, vous êtes dans et près de quelle ville? ici en Région parisienne, c'est très dynamique, solidaire, constructif et bienveillant. Dommage pour cette expérience malheureuse mais j'ai les mêmes a priori que vous pour le MEDEF qui a essayé de me recruter et la CGPME quine m'a pas séduit non plus ;)

1
il y a 1 an par olivierChaillot

MEDEF : organisation patronale défendant les patrons salariés ... et leurs actionnaires ... agis pour la concentration des acteurs et une mondialisation heureuse ...

CPME : organisation patronale regroupant des patrons propriétaires ... agis pour faciliter le boulot de ceux qui risquent leur patrimoine ...

il existe aussi des organisations patronales de branche (SYNTEC, SYNFIE, FRSCOP BTP, ...) qui sont par ailleurs majoritairement adhérentes au MEDEF ... et dans une moindre mesure à la CPME ... rarement indépendante.

Dans tous les cas, il n'y a aucun "retour" sans une implication forte ... il faut donner pour recevoir et non l'inverse.

4
il y a 1 an par ArnaudLemoine

J'ai tenté la cpme.. et n'y ai pas trouvé grand intérêt car pas assez démocratique à mon gout.. certains ici y son adminstrateur en  région et pourront plus facilement vous en parler ...comme @EtienneZulauf 

A++

3
il y a 1 an par EURLLSCONSULTING

Ha les syndicats ou "pseudo" syndicats !!!!!!  Il y a bien longtemps que je ne crois plus au Père Noêl !

Le syndicalisme à la Française ne cherche que sa représentativité et son positionnement vis à vis des autres dans la sphère politico/médiatique : Plus j'ai de syndiqués, plus je fait du bruit...(il faut être présent là où il y a de l'image)....question de pouvoir en quelque sorte....

Le MEDEF et la CGPME n'échappent pas à la règle.

Alors j'ai une règle : "Aide toi toi même, le ciel t'aidera"

2
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Je ne peux qu'acquiescer à vos propos avec lesquels je suis complètement d'accord.

1
il y a 1 an par olivierChaillot

Pouvoir échanger avec ses pairs est pourtant souvent riche ... de nos différences

3
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Disons qu'à chaque fois que j'ai voulu échanger avec mes pairs, c'est souvent moi qui venais à la rescousse des autres. Et quand j'ai eu, à mon tour, besoin d'un petit coup de main, on me répondait systématiquement : « ah, désolé, on ne sait pas faire » (ma famille pourrait témoigner à ce sujet). Finalement, les seuls échanges fructueux que j’ai pu avoir, je les partage avec des chefs d’entreprises américaines ou chinoises.

Chez les Américains, il y a cette idée très tenace « de ne rien devoir à personne ». Donc quand vous donnez un conseil à une boite US et que ce conseil s’avère payant, vous savez qu’il y aura automatiquement un retour : la dette ne restera pas impayée.   

Chez les Chinois, c’est un peu particulier : on est dans une démarche « gagnant-gagnant ». Donc, quand vous aidez le patron d’une boite asiatique à régler certains petits problèmes, celui-ci aura tendance à pousser ses remises à l’extrême pour vous remercier.

1
il y a 1 an par EURLLSCONSULTING

Mon vécu de confrontations avec la pratique syndicale a été assez épique !

Tout d'abord, un salarié a souhaité être aidé par un syndicat pour un pb de rémunération non conforme avec la CCN, réponse du représentant syndical : "OK, je t'aides mais tu adhères d'abord..."

Quant au deuxième cas : Le même représentant syndical déboule en furie dans mon bureau car l'employer payait un de ses salariés une dizaine de francs à l'époque ; sauf que ce même salarié était entré dans l'entreprise le dernier jour du mois.....

Voilà qui ne me fait pas rire du tout...

1
il y a 1 an par HoferPO

Il ne s'agit pas de chercher de l'aide mais de pouvoir rencontrer d'autres personnes, et discuter sur nos problématiques communes

3
il y a 1 an par olivierChaillot

@EURLLSCONSULTING dans la question, il est question d'organisation patronale et non de syndicat ouvrier ...

De plus, quoi de choquant au fait d'adhérer pour bénéficier des services rendus par une organisation quelle qu'elle soit ? syndicat, entreprise, association, ...?

2
il y a 1 an par EURLLSCONSULTING

Oui, effectivement @olivierChaillot, ça ne change pas mon point de vue. Mon seul contact (à l'époque) avec la CGPME n'a été que pour l'adhésion, et pour des réponses à des problematiques professionnelles, ils ont toujours été aux abonnés absents... 

1
il y a 1 an par EtienneZulauf

Dommage de répondre en général pour un vécu spécifique. A la CPME31 il y a beaucoup d'entraide.

Etonnant de s'attendre à être aidé sans adhérer. 60 millions de consommateurs ou autre c'est pareil. Et ce n'est pas les 200 € par an qui vont faire un trou dans le budget de l'entreprise ! (pour un indépendant). Ou bien il est trop tard pour obtenir de l'aide. Et pour recevoir il faut d'abord donner, et pas qu'une cotisation.

D'autre part je t'encourage à te renseigner sur les actions menées par la CPME avant de dire que ça ne sert à rien. Dernière belle victoire en date : la dépénalisation (!!!) en cas de manquement de confidentialité (même indirect) sur les taux de prélèvement à la source des salariés (voir Google). Voila avant cela chaque patron pouvait aller en prison si le comptable se faisait pirater son ordinateur par exemple... A Toulouse nous avons limité la hausse de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères... Nous sommes en train de créer un dispositif pour aider les entreprises à savoir si elles paient le bon montant de CFE, le truc qui double chaque année depuis 4 ans...

Tout cela bénévolement, avec des cotisations ridicules face à tous les autres réseaux pro, cela mérite un tant soit peu de respect et à priori d'information.

Quant à préférer "rester seul", c'est votre choix. Rappelons que vous êtes indépendants donc avec moins de problématiques que d'autres. Mais que faites-vous là si ce n'est pour aider les autres ??? La beauté de l'entreprenariat c'est les rencontres non ? Tous les gens qui ont réussi parlent de la nécessite d'être bien entouré, ça me choque cet état d'esprit individualiste...

@HoferPO souhaite rencontrer d'autres chefs d'entreprise, et pouvoir discuter des problématiques communes. Vous avez des suggestions constructives ?

2
il y a 1 an par EURLLSCONSULTING

Si vous lisez bien, j'ai adhéré mais je n'ai jamais été aidé....il est vrai que cette seule expérience ne date pas d'hier...ça a certainement changé depuis...

Je n'ai jamais écrit que ça ne servait à rien, mais juste que ça avait aussi des visées de représentativité, ce qui n'est pas la même chose (tous syndicats confondus).

1
il y a 1 an par olivierChaillot

Nous touchons bien là le fond de la question : quel est la vocation d'une organisation patronale dans une société capitaliste ? et la première partie de la réponse recouvre nécessairement la représentativité qui permet de siéger dans des institutions tripartites (état, syndicats ouvriers et patronaux) pour défendre les intérêts de ses membres ... mais dès la seconde partie de la réponse vous trouverez bien la nécessaire organisation de la remontée des intérêts des membres ... élément qui intègre forcément le développement d'un service aux adhérents et l'organisation de débats et autres échanges entre lesdits membres pour connaitre les besoins ...

3

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.