J'aime assez Skiller, ce réseau basé sur un concept simple.
J'aime aussi la langue, base de la culture. Et dans le monde de l'entreprise les anglicismes abondent. L'esthétique générale de Skiller me plait assez, mais parait légèrement écornée par le mot 'reskillé' qui me fait beaucoup penser au verbe résquiller.
Le mot « resquille » viens de l'occitan provençal resquilhar : glisser, patiner.
Il est probable que ma sensibilité particulière (pour la langue et pour la proximité apparente avec l'occitan) soit très minoritaire. Dans ce cas aucun changement de Skiller ne serait nécessaire.
Voir éventuellement:
fr.wikipedia.org/wiki/Anglicisme
fr.wikipedia.org/wiki/Griv%C3%A8lerie

Et vous, ressentez vous cette proximité linguistique?

anglais langues étrangères
7
3

6 réponses

il y a 3 ans par Julien
Moi Skiller me va très bien. Et globalement, j'aime les anglicismes. J'aime les racines mais je déteste les frontières. Si on pouvait avoir une langue universelle pour communiquer, et garder nos langues locales pour les traditions, ce serait génial.

Tout ça pour dire, Skiller me va très bien.
5
il y a 3 ans par Jean_Philippe_RYO
Je ne voyais pas les choses sous cet angle et te remercie pour ce post. Pour autant, cela me convient ainsi.
Et qui sait... ton message permettra peut-être à certains ou certaines de découvrir la fonctionnalité :)
5
il y a 3 ans par gmaison
C'est un anglicisme, mais qui a sa cohérence dans l'univers Skiller, dans la marque Skiller. Il s'agit de la francisation d'un néologisme anglais, francisation qui doit le faire passer pour un verbe.
Je trouve plutôt que c'est un point d'identification fort de la communauté.

et comme @julien, j'aime l'absence de frontière tout en ayant connaissance de et aimant ma culture, mes origines, mes racines.
4
il y a 3 ans par olivierChaillot
bon, je reskille ! en espérant que ça ne patine pas dans les tuyaux de ce monde virtuel ...
3
il y a 3 ans par PascalW
Bonsoir,
Je n'ai pas de gène avec "reskiller", je ne l'avais jamais vu comme un anglicisme et je te remercie pour cette petite leçon d'étymologie occitane.
Je n'ai pas ta culture et mon Français est très souvent poussif mais, comme toi, je fais parfois une "overdose" d'anglicisme. (c'était trop tentant, désolé...)
Mon métier ne m'aide pas beaucoup pour cela. Travailler ensemble ou collaborer impose d'avoir un langage commun, je me suis rangé à une majorité qui manie souvent plus de vocabulaire que de réalité.
3
il y a 3 ans par JoyceMarkoll
Cela ne me gêne pas, et cela m'amuse de voir des néologismes.

J'ai vu une annonce publicitaire en gros dans un centre commercial hier, cela m'a amusée aussi. Il s'agit de thésauriser des points dans une grande surface. Le mot était employé comme un verbe, ce qui se fait très couramment en anglais, mais qui n'est pas une manière courante de détourner l'usage des mots, dans la langue française.
3

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.