Bonjour,

J'aimerais entamer une reconversion professionnelle, j'aimerais m'orienter sur le métier de coach. Après de nombreuses heures de réflexion et de recherches, notamment sur les différents articles présents sur le site, j'ai enfin pu réduire la recherche de formation à 4 écoles/universités :

   - DESU Coaching Paris 8 (Formation universitaire - Niveau 2)

   - DU Lyon 3

   - Linkup Coaching

   - Centre international du coach

Je vais prendre contact avec chacune d'entre elles pour me faire une idée, cependant j'aimerais également avoir l'avis d'autres personnes. Y aurait-il parmi vous des anciens élèves de ces écoles ou universités, qui pourraient me donner leur avis concernant celles-ci, leur ressenti sur la formation, les formateurs, la dynamique, etc.

Merci d'avance pour vos réponses

coach coaching formation formation coaching université
3
4

5 réponses

il y a 17 jours par olivierChaillot

Voilà une question qu'elle est bonne !

Cela fait un moment que je recherche (sans résultat !) des retours sur les débouchés de ces écoles d'un nouveau genre qui forme des entraineurs ... mais peu d'information sur les "entrainés" et les résultats obtenus. Le nombre grandissant d'entraineurs est-il un signe d'une nouvelle mode (où chacun a du mal à vivre sauf ceux qui forment et qui décernent les titres et autres agréments) ou un réel marché pour lequel l'offre est en déficit et les revenus tels qu'il est urgent de former de nouveaux acteurs ?

Merci pour ta question.

2
il y a 17 jours par ChristopheFantoni

Pour répondre à votre question, le taux de réussite de mes séances de coaching est de l'ordre de 30 %. C'est peu, me direz-vous, mais c'est tout à fait dans la moyenne de ce qui se pratique (si je remonte à 2005, date à laquelle j'ai commencé à faire du coaching technique en continue, alors qu'il n'était qu'occasionnel en 1999-2000).

1
il y a 17 jours par GuillaumeCatinaud

Bonjour Olivier

Je n'ai pas compris exactement le sens de ta question : quand tu parles "d'entraineurs" de quel public s'agit-il, de coach particulier, de formateur, ou c'est une autre façon d'appeler le "coach".

Merci pour cette précision

1
il y a 16 jours par olivierChaillot

Quand je parle d'entraineur, je ne fais que parler français. c'est vrai que ça change un peu la compréhension ... un coach en anglais se traduit par un entraineur en français ... à force de vider les mots de leur sens, il est vrai qu'on fini par dire et comprendre n'importe kawac ...

il n'est donc pas question d'un public mais de ce qui semble être ériger au niveau d'un métier ... issu du sport vers l'économie en perpétuel recherche d'efficacité, de performance et d'outils pour améliorer les résultats pour les actionnaires ...

me trompe-je ?

3
il y a 15 jours par GuillaumeCatinaud

Pour moi les mots "entraineurs" et "coach" ont des significations différentes. Etant issu du milieu sportif, voilà la définition que j'ai pour chacun d'entre eux : "l'entraineur" est la personne qui assure les entrainements et "le coach" celui qui est présent pour accompagner/diriger/manager (barrer la mauvaise réponse ou entourer les bonnes : au choix) son équipe lors du match ou de la compétition du week-end.

Souvent les 2 rôles (avec des missions et des compétences bien distinctes) sont assurés par la même personne, et sont donc perçu par le monde extérieur comme un seul et même métier indissociable. Cependant les compétences afférentes pour chacun des 2 rôles sont bien différentes.

Dans les formations dispensées au sein des fédérations les formateurs préparent les personnes en formation à devenir de bons entraineurs, tacticiens, voir des experts de la discipline, mais souvent la partie gestion humaine, management, coaching (dans le sens accompagnement de la personne à réaliser son projet) est souvent délaissé, ou du moins très peu mise en valeur.

C'est pour cela que je souhaitais avoir une précision sur le sens que tu donnais au mot, car selon celui qu'on lui donne il change la signification de la phrase et coup la réponse que l'on peut y apporter.

Concernant ta question, est-ce une nouvelle ou un marché qui s'ouvre, je ne suis actuellement pas en mesure d'y répondre.

2
il y a 15 jours par olivierChaillot

Le monde moderne ne recule devant aucun sacrifice pour rendre flou ce qui pourrait être simple !

le coach est "celui qui est présent pour accompagner/diriger/manager" mais dans le cas qui nous intéresse il est extérieur à l'entreprise (si j'ai bien compris ce qu'est un coach dans la question de départ sur l'évaluation des formations ... ) ... Alors celui qui accompagne, dirige et gère (traduction en français de manager) se trouve donc externalisé ?

Voilà bien le progrès, plus de lien hiérarchique mais des prestataire avec obligation de moyen et non de résultat ... l'obligation de résultat restant à celui qui est coacher (recherche de performance pour l'actionnaire oblige) facilitant ainsi son éviction s'il n'est pas assez performant ... et le coach touchant son chèque pour service rendu ... voilà bien le monde moderne de l'entreprise ...

excusez du peu ! et après l'on peut s'étonner que tout ça n'est plus de sens ;) chacun mettant ce qu'il veut derrière les mots, dans la langue qu'il veut ... une façon élégante d'enfumer tout le monde ?

3
il y a 15 jours par PascalW

Bonjour

Je rejoins @olivierChaillot : parler français brise bien souvent les mythes de notre "nouvelle économie". Un exemple qui me parle beaucoup c'est "disruption", qui peut se traduire par perturbation… Ca fait moins rêver.

Pour moi la description que fait @GuillaumeCatinaud du coach colle assez bien avec ce que faisait mon entraineur sportif (au siècle dernier mais quand même). il était là pour m'accompagner non seulement dans la préparation physique mais aussi sur le mental et dans les aspects pratiques des compétitions.(sport pauvre et pas gros niveau, ça fait que j'avais un staff réduit)

Maintenant quid des débouchés? Ca dépend, je connais de gens qui font du conseils et qui se disent coach d'entreprise, d'autres sont devenus coach spirituel d'entreprise et géobiologiste (je n'ai pas eu le temps d'approfondir ce qu'ils font, je sais juste que jusque là c'étaient des gens avec les pieds sur terre) d'autres accompagnent des reconversions professionnelles ou font de la sophrologie. Plus bas, @ChristopheFantoni intervient comme coach technique.

Bref pas simple de parler de débouchés quand le concept de coach est aussi vague

Bonne chance en tout cas

1
il y a 14 jours par ChristopheFantoni

Je suis le premier à défendre ardemment la langue française puisque c’est que je fais professionnellement depuis 1999-2000, date de la sortie de mon tout premier livre technique. Ainsi, au lieu de reprendre bêtement certaines terminologies américaines, je les ai traduites, voire adaptées à notre langue, afin de faciliter leur bonne compréhension. De ce point de vue, je sais même que certaines de mes traductions sont rentrées aujourd’hui dans le langage francophone, puisque j’ai été le premier français à écrire un livre technique sur le DVD et le premier à en écrire également un sur le DivX (ex : la traduction de l’anglais bitrate en taux de transfert vient de moi).    

Toutefois, la langue française — comme toutes les autres langues d’ailleurs — est une langue vivante, c'est-à-dire qu’elle évolue sans cesse, et il n’est pas rare de la voir aller puiser « ailleurs » des mots qui, à l’usage, resteront (ex. : coach, week-end, sandwich, etc… venant de l’anglais). Comme je l’expliquais précédemment, ce phénomène de pollinisation se retrouve également dans beaucoup d’autres langues, comme l’anglais —  ou l’américain pour être plus exact (ex. : rendez-vous, entrepreneur, etc… venant du français). Ce qu’il faut surtout éviter, c’est simplement la surenchère. Et pour cela, il faut rester avant tout dans la modération.

Pour finir, un coach technique, ce n’est — du moins pas pour moi — quelqu’un qui entraine. C’est avant tout quelqu’un qui assiste. Je me considère donc comme un « assistant » réel quand je coache quelqu’un, au même titre que peuvent l’être votre téléphone portable, votre tablette, votre ordinateur, dans certaines de vos tâches quotidiennes. Par exemple, à la sortie de mon premier livre technique, j’ai eu beaucoup de lecteurs qui ont voulu que je les coache personnellement dans la création de leur premier DVD. Je suis donc allé chez eux, souvent durant quelques jours, et je les ai assistés jusqu’à ce qu’ils réussissent à faire aussi bien que moi.   

2
il y a 17 jours par ChristopheFantoni

Personnellement, je n'ai pas fait ce genre d'école, puisque je suis déjà coach.  ;)

En fait, j’utilise mon expérience professionnelle acquise dans différents domaines au cours de ces vingt dernières années pour aider les autres... moyennant finance, bien évidemment (ce mois-ci, environ 2000 € brut pour 60 h de coaching).

1
il y a 17 jours par GuillaumeCatinaud

Bonjour @ChristopheFantoni 

Serait-il possible d'échanger sur ton parcours pour savoir ce que tu as fait, comment tu es arrivé à faire ce métier, et comment tu le vies au quotidien?

N'as tu jamais senti non plus le besoin de te former ou de compléter tes compétences "terrains" par d'autres apport théoriques ou simplement d'ajouter de nouveaux outils à ta palette?

Merci pour ta réponse

1
il y a 17 jours par ChristopheFantoni

Je travaille uniquement en pédagogie cognitive(1) (j'ai déjà abordé le sujet sur Skiller dans une précédente question), c'est-à-dire que je n'enseigne que les matières que je connais par cœur. En clair, celles sur lesquelles je suis capable de déconstruire/démystifier à l'infini. Et pour cela, je m’adresse au cerveau, c'est-à-dire à l’intelligence (et non pas à la mémoire, aux instincts ou aux sentiments), de ceux que je coache. L’avantage : le gain de temps pour l’apprenant est considérable, mais nécessite de sa part une réelle concentration.

Personnellement, je n'ai jamais cherché à être coach. C'est un truc qui m'est tombé sur le coin du museau peu après l'écriture de mes deux livres techniques. Toutefois, j'ai d'abord été sollicité par la presse papier pour écrire d'abord des articles, avant que l'on me demande d'enseigner à une, puis à plusieurs personnes.

(1) : Cette méthode est notamment utilisée par l'Armée Américaine, le FBI, la NASA, etc.

2
il y a 15 jours par christophedenos

Bonjkour à tous

Sans polémique, voici un centre de formation avec une certification reconnu par de grandes entreprises,

Groupe MHD-EFC / SARL MHD FORMATION – 13 Rue des Deux Sœurs – 93 160 NOISY LE GRAND Tel: 01 43 05 43 32 - www.mhdcoaching.com / www.ecolefrancaisedecoaching.com Mail: contact@mhdcoaching.com / contact@ecolefrancaisedecoaching.com 

1
il y a 15 jours par olivierChaillot

sans polémique certes, mais sans répondre à la question ... quels débouchés ? quels retours des personnes ayant suivi les cours ? ... et en quoi cette 5° école que tu proposes est pertinente pour la recherche de @GuillaumeCatinaud qui a déjà fait un tri dans les différentes offres ?

1
il y a 14 jours par christophedenos

J'ai des personnes proches qui sont master coach dans cette école, elles sont respectivement cadres supérieur (au niveau internationale) et pratique le coaching dans leurs entreprises.

Il n'y a pas beaucoup d'écoles qui permettent d'être inscrit au registre des métiers suite à une certification, ce qui est un gage de qualité.

Pour le reste le site est suffisamment explicite, je ne suis pas leur vrp...

1
il y a 5 jours par Coach

Bonjour,

@Guillaume  

Avez-vous déterminé ce que vous allez faire ensuite comme "coach"?

C'est essentiel pour trouver la solution qui va vous correspondre. Et il faudra évaluer qu'elle corresponde à vous (à votre personnalité, à vos compétences acquises ...)

Et à ce stade, qu'est ce que vous a convaincu dans ces 4 écoles de coaching ?

Cordialement

1
il y a 10 heures par GuillaumeCatinaud

Bonjour @Coach ,

Oui en effet j'ai une idée de ce que j'aimerais faire ensuite : les grandes lignes semblent assez claires.

Chacune a des avantages et des inconvénients :

Avantages (Je mets ceux qui m'ont convenus dans chacune des formations, sans préciser lesquels, je laisse à vos bons soins le plaisir de les retrouver) :

- Connaissance théorique et pratique liée à l'entretien de coaching

- Différentes méthodologies de coaching

- Construction de l'identité du coach et de sa philosophie

- Outils marketing/communication

Les inconvénients sont :

- L'absence de certains de ces outils dans la conception de la formation

- Le peu de retour que l'on peut en avoir

1
il y a 2 jours par gmaison

@GuillaumeCatinaud je pense que tu peux voir du côté d' @IsabellePruvot et @Charlene :)

1
il y a 11 heures par GuillaumeCatinaud

Merci pour ta réponse,

Comment puis-je prendre contact avec personnes?

Merci :)

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.