Il y a quelques jours je vous demandais ce qui pourrait empêcher un restaurant de se transformer en espace de coworking en dehors des heures de repas : skiller.fr/question/qu-est-ce-qui-empecherait-...
...Puis l'importance de la dimension "communautaire" autour de ce phénomène : skiller.fr/question/quelle-place-pour-la-dimen...
Le concept de "coworking au restaurant en dehors des heures de repas", malgré quelques limites logistiques évidentes, est très bien accueilli, y compris par les quelques restaurateurs auxquels j'ai pu le présenter succinctement.
Du coup, j'aurais bien besoin de votre avis d'usagers de ces espaces et notamment de savoir quelles sont les conditions nécessaires et suffisantes pour que l'idée de travailler dans un restaurant puisse se concrétiser pour vous ?
Bien évidemment, le minimum requis serait : une boisson d'accueil, du wifi, de l'électricité, du calme et de la lumière (en plus des tables et chaises).
Il n'y aurait à date que 300 à 500 espaces de coworking en France contre environ 75.000 restaurants traditionnels. Ça laisse la possibilité de sélectionner les lieux adaptés, soyez exigeants dans vos attentes :)
Questions subsidiaires : à l'heure du repas du midi, quel est le pourcentage de cas où vous déjeuneriez au même endroit selon vous ?
Merci beaucoup pour votre aide, vos remarques, avis et conseils ! On avance très vite !

coworking restaurants teletravail
12
8

18 réponses

il y a 2 ans par QuentinDeslandres
j'ai eu une période de télétravail durant laquelle j'avais élu domicile dans un bar près de chez moi. Voici donc une réponse partielle / partiale de ma petite et heureuse expérience : le silence me semblait important (j'étais rédacteur à l'époque) : finalement il m'est apparu tout à fait secondaire (et heureusement car ça reste un bar. Je bossais avec des écouteurs).
Dans ce bar, il y avait une flopée de journalistes de Rue89.
Donc il y avait plein d'ordi partout et quand même une ambiance de taf.
A l'heure du repas (12h30/13H30 pour le feu) il était impossible de taffer, le lieu servait un menu bon et pas cher qui attirait tout le quartier.
Je déjeunais sur place.
J'y ai passé du temps parce que c'était spacieux, beaucoup de lumière naturelle (de nombreuses baies vitrées), service très sympa (bar monté par une bande de mon âge), ambiance cool et concentrée à la fois.
le casting (serveur / voisins) s'est donc révélé important.
mais le plus important outre les basiques (prises electriques, tables correctes etc) : sont la sensation d'espace et de luminosité naturelle.
Le fait que les conso soient peu chères et que la formule du jour sympathique était un vrai plus.
9
il y a 2 ans par HGAD_Consulting
Bonjour Jérôme, @oimoci, en théorie, je ne vois pas de contre-indications, si ces foodwork places apportent les services qu'on attend de tiers-lieux, à savoir non seulement l'espace de travail (wifi, salles de réunions, coins-meeting, coins relax, café,..). Mais également organiser les évènements qui créent le réseau, la mise en relation entre personnes sur des thèmes fédérateurs, et la création de business, idéation,... Ensuite, sur la probabilité de déjeuner sur place, je vois 2 critères de décision principaux : le prix (beaucoup d'utilisateurs d'espaces de coworking ne sont pas des CSP+) et la facilité/rapidité pour prendre son repas. En résumé, la fusion des 2 mondes nécessitent des espaces plus importants qu'un seul espace de restauration et des activités annexes.
7
il y a 2 ans par AmelMiaoulis
Un espace adapté avec fauteuil confortable pour l'assise et pour la personne qui vient travailler sur le projet.
Déco agréable, propice à la réflexion
Coin magazines, livres
Un coin dédié pour les coups de fil, viso...
Une ambiance sympa où le patron ne regarde pas le nombre de conso que vous avez pris et surtout le SOURIRE !
Un fond musical trends (radio nova, inrock, kutsiné...)

Pour les repas: si c'est bio, bon, conso responsable et surtout "fait maison" comme à la maison, je mange avec plaisir.

L'idée est de se retrouver à la maison comme lorsque j'étais enfant pour faire mes devoirs ;-) sauf que là, c'est au resto ;-)
5
il y a 2 ans par SpaceTimeContinuum
... tu prends Startbuck et basta! :-)
Il faut s'inspirer des anticafés (www.anticafe.eu/ - www.anticafe.eu/espaces) qui semblent bien marcher.
Je ne me vois pas faire autre chose que du travail individuel connecté aux réseaux (wifi et EDF) pour le moment... mais si les restaurants ont des salles séparées on peu éventuellement en faire des salles de réunions. Finalement, les salles de réu dans des restaurants ça s'est déjà vu (ANVIE à la Coupole à Paris il y a trèèèèès longtemps)!
6
il y a 2 ans par QuentinDeslandres
hahah oui, @SpacetimeContinuum, j'ai un tout petit peu connu cette période. Disons que pour l'Anvie ça ne s'est pas révélé top, même si les endroits étaient parfois très chics. En tous cas les besoins sont différents pour des individus.
1
il y a 2 ans par EricVillemin
Bonjour,
Bonne idée ! Voici qq réflexions du matin :
- le silence est effectivement indispensable et l'espace aussi (ne pas être trop serrés, belle hauteur sous plafond...)
- le resto doit être un peu typé : déco sympa, bouffe honnête (bio ou, en tout cas, fait maison, rapport qualité prix intéressant etc.)
- un coin réunion isolé indispensable. Pas mal, d'ailleurs, de poursuivre la réunion par un déjeuner sur place.
- Absence d'odeur. Ça a l'air bête mais je n'ai pas envie de sentir la frite en sortant de mon coworking ;-)
- ce qui serait intéressant, c'est que dans le forfait cowork il y ai aussi un certain nombre de repas à tarif préférentiel. Voir même des animations autour de la cuisine ou du vin, pour "typer" l'endroit.
4
il y a 2 ans par ArlitConseil
J'ajouterai : pas de bruit (ou pas trop) venant de la cuisine pendant le temps de préparation, ni de dressage de table autour des co-workers, ni de pression amicale pour libérer la table (va prendre un café en fin de matinée dans un bar parisien qui se transforme en brasserie à l'heure du déjeuner et tu comprends mieux à quoi je fais allusion...)
Un accueil dédié aux co-workers, afin qu'ils n'aient pas l'impression de déranger.
Repas sur place, oui, si formule adaptée : variée, simple, rapide et pas chère !

Pour info, dans une veine un peu comparable, le co working en magasin ... de meubles www.gautier-girard.com/actualites/nouveau-conce...
4
il y a 2 ans par olivierChaillot
Et s'il y a des jeux pour occuper les stroumphs pendant qu'on travaille ... comme au plégrounde place occitane à toulouse ...
4
il y a 2 ans par AmelMiaoulis
Sans le bruits plz ! + de 50 chérubins le mercredi après-midi (jour où nous viendrons tous avec nos Zenfants Zadorables), les boules quies ne suffiront pas :-) Formule abonnement peut être une bonne idée à reprendre :-)
1
il y a 2 ans par SpaceTimeContinuum
Un petit article pour ceux qui pensent que les endroits les plus silencieux sont à privilégier:
journalmetro.com/plus/carrieres/438221/le-bruit...
... avec la startups associées: coffitivity.com/
4
il y a 2 ans par oimoci
Génial :) Merci pour ce partage !
1
il y a 2 ans par Hadrien
Des fauteuils confortables, pouvoir utiliser le bar comme standesk, de la bière…
3
il y a 2 ans par GhalemOUADJED
Oui un lieu bien typé, à l'image des espaces de coworking d'ailleurs, je me verrais mal aller cogiter dans un endroit sans "personnalité"... Et s'agissant des repas, une formule abonnement + repas (assiette cochonnaille, fromage, ou street food branché) pourrait bien diffuser un esprit gagnant gagnant. Pour résumer : originalité.
3
il y a 2 ans par emmanueldejean
J'aime bien les ambiances de restaurant, et plusieurs à Toulouse font déjà la démarche d'accepter les workers. Je pense à "Aux pieds sous la table" qui avait même un espace dédié... Qui s'est transformé en bar à cocktails !...
Pour ma part, si la condition est d'y manger & consommer un peu dans l'après midi, je n'ai pas de demande spéciale à formuler ! Reste qu'une bonne assise est primordiale (j'ai le dos fragile).
En gros oui, j'y mangerais, au même titre que si Etincelle faisait des tartes, j'en mangerais ! ;)
3
il y a 2 ans par GOUZOU_David
Côté réglementation ERP (établissements recevant du public) et accessibilité, normalement pas de pb.
Les règles en type N (restaurant) et en L (salle de réunion) sont proches.
Il est judicieux de le signaler au maire et à la commission de sécurité, en particulier si des travaux sont nécessaires
David GOUZOU
3
il y a 2 ans par oimoci
Génial ! Merci David pour ce point technique qui me posait question !
1
il y a 2 ans par juliencuenin
Bon j'ai un peu survolé les réponses et je ne penses pas apporter grand chose de plus mais je voulais simplement dire que j'aime beaucoup l'idée de rendre les restaurant ouverts pour autre chose pendant que le service est fermé!

Je me rends parfois à un espace de coworking et l'important pour moi est d'avoir une bonne connexion, de la place pour mon ordinateur et une salle de réunion si jamais j'ai des coups de téléphone ou clients a recevoir. Après, il est possible aussi de sortir dans la rue et trouver un coin tranquille pour les coups de téléphone, mais bon.

Aussi, comme l'a dit @HGAD_Consulting, l'important est d'organiser des évènements qui permettent aux membres de la communauté de faire connaissance plus facilement que lorsque tout le monde est en train de travailler avec les écouteurs pour ne pas être dérangé.

Sinon, j'ai du aller dans des restaurant ou starbucks pendant certains de mes voyages, et j'avoue que j'ai plutôt apprécié de travailler dans ce cadre. Pour le restaurant, j'étais venu en terrasse tôt le matin, avait commandé de quoi petit déjeuner et suis resté jusqu'a milieu d'après-midi puisque j'ai mangé mon repas de midi sur place. Le seul problème a été quand j'ai du parler à un client via Skype et que tout le monde me regardait en se demandant ce que je faisais.

Enfin, pour ce qui est de la question de manger sur place, si les tarifs sont corrects je trouves cela bien pratique!
3
il y a 2 ans par oimoci
Merci Julien !
1
il y a 2 ans par juliencuenin
Ps : j'en ai parlé à un client restaurateur hier et il m'a dit que ce genre de projet ne l'intéressait pas : Il n'a déjà pas le temps pour sa vie perso et ne veut pas employer quelqu'un afin d'ouvrir le restaurant pendant son absence.
1
il y a 2 ans par oimoci
Dans son cas, cela semble compréhensible... Apparemment, ce n'est pas un cas général d'après mes premiers échanges.
Encore merci Julien :)
1
il y a 2 ans par axelle_degbey

Bonjour Jérôme, 

Quelques élèments de réponse dans mon article ci-dessous.

lc.cx/4rTW

Pour les repas du midi, il faudrait des coûts assez bas pour les startuppers/entrepreneurs, qui n'ont pas beaucoup de budget. En tout cas, cela peut être un nouveau moment de partage et d'échanges avec d'autres personnes via une app :).

Axelle

4
il y a 2 ans par oimoci

Merci Axelle ! Bel article !

2
il y a 2 ans par christopheblanchard
J'adore l'idée, sur l'environnement Accueil, wifi, mobilier ... je ne vois pas de frein particulier, mais le point du dejeuner peut etre epineux pour des etablissements qui souvent font 2 a 3 services le midi, donc si l'occupation de l'espace par un coworker qui dejeune sur place empeche les 2 tables supplementaires cela risque de créer un manque economique
2
il y a 2 ans par JeanJulienUrbain
La qualité de ce que je mange à une conséquence sur ce que je pense. FaireSimple.coop
2
il y a 2 ans par JoyceMarkoll
Bonjour,

> Questions subsidiaires : à l'heure du repas du midi, quel est le pourcentage de cas où vous déjeuneriez au même endroit selon vous ?

je ne comprend pas très bien ta question %age de cas ? o_^
Si je suis en 'vadrouille' en ayant prévu de rencontrer des personnes dans un tiers lieu, ce serait presque toujours 100% des cas ? Donc ça dépend du pourquoi je suis "par là" ?

Pour le reste, tout le monde ici a déjà répondu les mêmes choses que j'aurais formulées (calme, ambiance, confort, espace, qualité alimentaire… )
2
il y a 2 ans par pcouzon
La question de l'odeur a déjà été abordée mais j'ajouterais la possibilité de travailler après 18h aussi...
2
il y a 2 ans par oimoci
et jusqu'à quelle heure ?
1
il y a 2 ans par pcouzon
@oimoci 20h ?
2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.