Hello les Skillos !

Ravie de vous retrouver après de longs mois d'absence ! 

J'ai attaqué un plan de lutte antiprocrastination, et je voulais en partager les résultants avec vous !
Sur la base de la méthode GTD (Get Things Done) et du bullet journal, j'ai réussi la prouesse de me débarrasser de mes mauvaises manies !
J'ai même réussi à me caler une journée off sans culpabiliser, grâce à ma planification en amont.

Bon, pour certains, c'est surement de la rigolade. Mais ça a changé ma vie !

Du coup, ma question est : quelle(s) est/sont vos méthode(s) d'organisation perso/pro ?

méthodologie organisation procrastination
11
8

5 réponses

il y a 1 an par gmaison

@laetitia :

L'important est dans ma mémoire

L'urgent dans mon agenda ou ma messagerie, en non lu

Et s'il y a des trucs qui passent à l'as... Ben... Tant pis... :)

Mais le bullet journal me tente bien ! :)

3
il y a 1 an par laetitia

D'après la théorie du GTD, toute chose que tu gardes inachevée dans ton esprit est une "boucle ouverte". Et quel que soit son degré d'importance (du "je dois tondre la pelouse un de ces 4" à "je dois faire cette réponse à appel d'offre de 3 milliards d'€"), toute boucle ouverte a le même effet dévastateur sur ton cerveau. L'idée est donc de 1-noter les trucs à faire (ça les sort de ta tête, au moins artificiellement), 2- prioriser (voire éliminer, si finakemnt pas important) 3- suivre l'évolution ou la non évolution des tâches de façon simple et ludique.
Du coup, les trucs qui passent à l'as sont virés consciemment (pas de boucle ouverte), les trucs importants sont traités comme tels,et tu dors super mieux !

2
il y a 1 an par gmaison

Je ne me sens pas trop coupable d'avoir des boucles ouvertes, ni trop dévasté. Mais j'entends l'argument :)

C'est pour ça que le bujo comme dit @Klodeko , me tente bien : www.youtube.com/watch?v=NzkPCut_8cY&vl=fr

Faut juste que ma tête et mon coeur s'alignent sur la réalité du besoin... Et là, les 2 sont sacrément têtus 8D

3
il y a 1 an par Klodeko

@gmaison rassure-toi, dans la série faites ce que je dis... les boucles ouvertes, j'en ai des wagons et je le vis bien (enfin, vu que je dors très peu, faudrait peut-être que je me mette une tache dans un bujo pour analyser si je ne me mens pas).

Dans notre culture occidentale le défilement du temps est plutôt linéaire alors on doit faire les choses dans un laps de temps imparti faute de louper une opportunité. En Inde, il est plus en spirale ce qui permet de procrastiner et d'attendre que l'occasion repasse car il en est toujours ainsi. On est moins dans l'urgence.

Chacun gère donc le temps différemment et c'est tant mieux. Alors vive le  learning by doing. Si tu ressens un mieux, tu gardes, sinon, ben tu jettes à la poubelle sans regret vu qu'il n'y a pas d'outil universel... ni de bipède cérébré universel. Et tu peux aussi dériver et hybrider comme une copine qui a glissé sur du journaling en mode "bujo créatif". A chacun son style.

3
il y a 1 an par gmaison

Le souci que j'ai eu avec toutes ces méthodes, c'est bien mon incapacité à les tenir dans le temps. J'oublie, je ne mets plus à jour, je n'ai pas la "liste unique" sous la main au moment où, etc. Bref, je me suis toujours retrouvé à avoir maintes listes dans tous les sens, ne plus savoir laquelle est à jour.

Ce qui a donné que j'ai toujours du compter sur ma mémoire. Ensuite, étant donné que je travaille beaucoup par mail (pour échanger avec les gens), je garde toujours en non lu ce qui doit être traité. Et enfin, j'ai toujours des rendez vous qui me servent de balises... Et je regarde régulièrement mon agenda pour savoir ce que je dois faire et organiser mon temps en fonction de...

Je me loupe parfois, bien sûr... Comme tout le monde je dirais... mais c'est plutôt rare...

En fait, je pense qu'il faut :

  1. Etudier plusieurs méthodes ;
  2. Essayer de les appliquer ;
  3. Les "intégrer" pour trouver sa propre méthode qui *nous* correspond

Je ne pense pas qu'il y ait de méthode "absolue".

Ceci dit, étant donné maintenant l'éventail de mes actions, implications et engagements, je sais que je vais avoir besoin de mieux gérer ces choses. Il va me falloir sortir de ma zone de confort pour trouver une meilleure méthode pour gérer cet éventail. Ce n'est qu'acquérir de nouvelles habitudes, reprogrammer mon cerveau. En 3 semaines, ça sera fait :) Et me connaissant, ça ne sera pas numérique. C'est pour ça que le Bullet Journal (bujo  pour les intimes, donc ;) ) me tente bien.

Par contre, très honnêtement, je ne sais pas comment vous faites pour vous "sortir de la tête" quelque chose que vous avez écrit. Chez moi, ça reste - si c'est important...

@Klodeko , je pense que je suis assez dans la stratégie indienne 8D

3
il y a 1 an par Aurelie

Aaaaah @gmaison !! Exactement comme moi !!

1
il y a 1 an par AurelieMarchal

Je note dans mon Iphone systématiquement toutes les choses que je dois faire (pro, perso, courses) pour ne plus avoir à y penser et ensuite je les classe ou je les hiérarchise avec des étoiles pour les choses importantes et je remonte en haut de ma liste les choses urgentes. C'est ça le GTD? ou c'est autre chose en plus? 

3
il y a 1 an par Klodeko

Totalement en phase avec GTD.

Ca permet de se poser la question "Est-ce bien à moi de le faire ? Suis-je le mieux placé, le plus compétent ?" car la délégation est aussi très utile.

Il est indispensable de capturer toutes les tâches sur 1 support unique, qu'il soit papier (type bujo) ou électronique (ToDoList, Rememberthemilk, evernote, Keep...)... ou dans la tête pour les plus doués, et à revoir les priorités régulièrement. Ne pas hésiter à jeter à la poubelle en conscience au début et lorsqu'on revoit les priorités(boucle fermée).

.

3
il y a 1 an par PascalW

Bonjour,

Il y a 2 niveaux de réponse:

d'un point de vue organisation : j'utilise un système inspiré de la matrice d'Eisenhower:

- si c'est urgent et important je le fait de suite

- si c'est moins urgent, je le planifie

- si c'est moins important ... ca dépend de son urgence et de la durée de l'action attendue (si moins de 2 minutes, je le fais de suite pour en être débarrassé)

En terme d'outils, j'utilise à fond les possibilités du logiciel MS-Outlook:

- Les demandes à traiter restent  dans ma boîte de reception tant que je ne les ai pas traité. Je les archive avec la réponse dans un dossier dédié. (j'ai déjà décris mon système de gestion des mails dans une précédentes question)

- Je planifie mes échéances (et me fait des rappels)

- Je gère mes réunions

- Je créé des tâches et je peux affecter à d'autres (ou pas...)

- J'utilise le système de suivi

Ma page d'accueil d'Outlook me sert de tableau de bord...

Par le passé, j'avais une autre méthode plus visuelle et moins numérique: le post it!

Je faisais un post-it par truc à faire et le coller sur mon écran de PC. A chaque fois que quelqu'un faisait un courant d'air dans mon bureau la priorisation parmi mes post-it se faisait toute seule!

La généralisation des écrans plats m'a conduit à renoncer à cette méthode (faute de place suffisante pour coller les post'it 

Dernier détails sur la priorisation des actions:

J'ai fini par prendre conscience que je n'avais pas à être un surhomme. Donc, je me suis fixé quelques règles globales:

- Quand je fais quelque chose, je le fais le mieux possible pour ne plus revenir dessus. Le risque quand on est débordé est de bâcler les choses et donc de se maintenir la tête sous l'eau. Je refuse de faire 2 fois la même chose.

- Quand on me demande quelques choses pour lequel je réclame des moyens ou des ressources, je les suspend en mettant en avant mes demandes: on ne peut pas réclamer des ressources supplémentaires et montrer qu'on peut s'en passer

- Je sais que quand on est surchargé on a tendance à vouloir rester plus tard le soir pour avancer. Le risque est de se retrouver tard le soir avec tous ceux qui ont du retard et prendre encore plus de retard. Je préfère arriver une heure avant tout le monde, je suis seul, personne ne me distrait par téléphone, chat ou pause café, et je suis souvent plus productif que pendant tout le reste de la journée.

- Une règle apprise lors de ma brève carrière de développeur: tout se qu'on fait à l'arrache tard le soir sera à reprendre le lendemain matin.

Avec tout cela, je peux m'offrir le luxe de partir à l'heure tous les soirs sans avoir de retard particulier.

-

2
il y a 1 an par usercentric

J'adore la méthode du post-it qui s'envole :-) "Je faisais un post-it par truc à faire et le coller sur mon écran de PC. A chaque fois que quelqu'un faisait un courant d'air dans mon bureau la priorisation parmi mes post-it se faisait toute seule!"

La question est de savoir à quel rythme le quelqu'un doit-il passer pour susciter le courant d'air...

2
il y a 1 an par Vortex42

Quand quelq'un passe, cela m'inspire des post-it...

2
il y a 1 an par olivierChaillot

Bonjour @laetitia, content de te revoir :)

Coté procrastination et méthodes en tout genre pour arriver à "caser" le maximum de choses, j'ai personnellement fait un grand bon en avant le jour où j'ai enfin compris et intégré que je serai à leur à mon enterrement ...

En gardant ce qui pourrait être considéré comme un détail par certains en mémoire, c'est curieux comme la hiérarchisation de plein de choses se fait naturellement et comme les pertes de temps avec des C... en tout genres se mettent à disparaitre comme par magie ...

A bientôt ...

2
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Personnellement, ma méthode, c'est l'obstination. Je ne lâche jamais un projet sans y être allé jusqu'au bout. Donc, chez moi, il y a réellement un côté immersif qui est total... et il peut aussi bien durer des semaines...que des mois. Alors, parfois, c'est sûr, cela peut faire peur à l'entourage... mais le résultat est toujours là. Ainsi, en utilisant cette "méthode", j'ai écrit des livres qui ont été publiés, des articles pour la presse spécialisée, j'ai également développé plusieurs produits électroniques dont certains devraient être prochainement commercialisés, etc. Par contre, cette implication totale (presque 24H/24, 7j sur 7, avec 4H de sommeil par nuit) fait que ma santé s'est légèrement détériorée au cours des 6 derniers mois. Pourtant, c'est cette même méthode que j'utilise pour me soigner, à la grande surprise de mon médecin qui n'a même pas eu besoin de me prescrire de médicaments. ;) Bref, avec la volonté, tout devient possible.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.