Chers Skilleurs, si vous avez un retour d'expériences ou des conseils à partager, c'est le bon moment !!! Merci à tous :)

bpi innovation conseil financement retour d'expérience skiller
4
2

10 réponses

il y a 4 ans par usercentric
Je me demande si c'est le bon moment.

Objectivement, si j'avais à auditer le projet en l'état, je me demanderais quel est le caractère disruptif de Skiller.
Et il me semble qu'au-delà de la dynamique positive et la qualité des interlocuteurs, il est difficile de démontrer en l'état que Skillers apporte une dimension nouvelle à d'autres plateformes.

Il faut plus un peu d'historique à mon sens avec :
- une évolution de l'interface qui permette de montrer des caractéristiques originales pour ne pas dire inédites (cela peut avancer vite vu la réactivité des skillers),
- un bilan des interactions entre skillers qui témoignent de retombées concrètes,
- des statistiques représentées en dataviz qui soient signifiantes.

Et bien sûr coller avec le nouveau référentiel Innovation nouvelle génération annoncé fin janvier. Je précise que c'est encore nouveau chez BPI France donc utile d'y faire référence : www.bpifrance.fr/Vivez-Bpifrance/Actualites/Inn...
5
il y a 4 ans par fdomon
Rebonjour Denis :)
Le référentiel est-il vraiment un changement dans l'approche de la BPI ? Le retour d'@oimoci me ferait dire que cela ne change pas beaucoup...
1
il y a 4 ans par SauzetFrederic
Leur dire que tu seras présent au Bpifrance Inno Génération (BIG) !
Bpifrance organise les 10 et 11 juin, de midi à midi, 24 h dédiés à l’innovation : grand meet-up entre entrepreneurs de toutes générations, de tous secteurs, de toutes régions et venant des quatre coins du monde.
edhecalumni.com/gene/main.php?base=07&id=NT...
J'y serai.
4
il y a 4 ans par fdomon
merci pour l'info
1
il y a 4 ans par ACTIBIZZ
"Monsieur Skiller, quel est votre modèle économique ?" (euh, j'ai dit un gros mot ?)

« La bourse frenchtech, #Skiller l'aura, car son aura aveuglera la Bpi ».

Le reste, c’est de la mise en forme ; il faut accepter de franchir les « barrières et de parler le langage d’une ère pré-numérique » pour savourer l’horizon de l’obtention.

Comme l'on dit, "tout vient à point, à #Skill sait attendre !"
3
il y a 4 ans par usercentric
Alors comment s'est passé le rendez-vous ? :-)
2
il y a 4 ans par oimoci
Tu as raison, je vous dois un retour !

Première impression : la BPI est bien une banque !!! Mais avec Charlie Hebdo à l'accueil : twitter.com/oimoci/status/582519471857889281

Deuxième impression : celui d'un privilégié qui a un accès direct au responsable du sujet. Je ne vais pas me plaindre... L'accueil et l'écoute ont été excellents.

Troisième impression : il est grand temps de bosser sur le dispositif Bourse FrenchTech ! En effet, ce dispositif ne permet pas de financer le développement d'une solution comme Skiller à ce stade (ce qu'on appelle un MVP pour Minimum Viable Product, cf image dans cet autre tweet : twitter.com/oimoci/status/582851485769293824), mais finance des études de marché ou de faisabilité ! C'est très old school ! Quand on innove réellement, le marché n'existe pas tant qu'on ne l'a pas créé ! Comment évaluer le potentiel d'une solution comme Skiller alors que cette solution n'existe pas et qu'il n'y a donc pas encore de marché pour un réseau social gratuit et collaboratif pour les pros ?

Quatrième impression : Skiller est auto-convaincant :) Mon meilleur argument a été de montrer (sur mon smartphone car pas de wifi disponible et ouvert dans les locaux de la BPI Toulouse) Skiller à mon interlocutrice... et notamment cette question !!! Avec quelques éléments statistiques sur les 2 premiers mois, du type 80.000 pages vues (ça doit être plus que le site de la BPI ;) et 12.500 cessions, ça a suffit !

Cinquième impression : ça devrait le faire... mais il va falloir être sioux ! La BPI peut financer la viabilité d'une app pour Skiller, éventuellement son design, mais pas son développement...

Sixième impression : il est grand temps de créer un réseau d'experts de l'innovation pour les aider à sélectionner les projets !
Aujourd'hui, ils utilisent des critères 1.0 :
- caractère innovant du projet (en s'appuyant plutôt sur la dimension technologique... Je ne vois pas vraiment la dimension tech d'un AirB&B, d'un twitter, d'un Uber... et pas sur l'usage qui devrait être LE critère)
- marché potentiel (là, on frôle l'aberration quand on parle d'innovation)
- aspect juridique et propriété intellectuelle (on touche le fond !)
- management et organisation (et moi qui pensait qu'on parlait de start-up...!)
- aspect financier (un vieux réflexe de banquier, ils veulent un plan de tréso mensuelle...)

Bon, c'est mon côté rebelle qui s'exprime un peu trop ! Je comprends bien qu'ils doivent sélectionner des projets viables et à fort potentiel... Mais, quand je me suis retrouvé dans leur situation, à sélectionner des start-ups, 80% de mon attention était portée sur l'équipe, pas sur leur trésorerie ou la propriété intellectuelle (à part pour une biotech peut-être, et encore), et 20% sur la vision du fondateur.

Merci pour ton aide et pour celle de tous les Skilleurs, on avance :)
8
il y a 4 ans par JulienCantoni
La question des compétences, leur mapping agile va devenir primordial. Skiller joue sur la qualité c est pour moi le plus important. Sans doute que de nouvelles apps permettant de faire le lien agile entre compétences, aptitudes, envies, activités à produire permettrait d accompagner le changement radical du monde du travail que nous commençons à connaître. Même laurence parisot semble désormais convaincue, c est dire. www.usine-digitale.fr/article/l-arrivee-du-nume...
2
il y a 4 ans par vivianekerboeuf
Je me pose des questions : Skiller doit avoir une activité qui démontre maintenant que c'est une plate forme de recherche de solution qui peut fonctionner. Maintenant, elle est axée demarche personnelle de chacun, dans une logique d' entraide individuelle. Or BPI fait pas dans la philanthropie, et je suis très frequemment "énervée" d'entendre le slogan "on vit pas dans un monde de bisounours" qui justifie une posture encore majoritaire du " jai l'info, donc le pouvoir" de nos élites...
BPI serait peut être plus sensible si la plate forme devenait un outil de consolidation d'écosystèmes innovant. Je ne dis pas qu'il faille vendre son âme...mais peut être que Skiller pourrait être instrumentalisé non plus pour des projets/réflexions personnels mais pour de la conduite de projets collaboratifs, en mode open innovation.
Je participe à quelques rencontres du réseau french tech REnnes st malo. Cependant, je ne peux y etre presente a chaque fois et de toute façon, je ne m'y exprime pas (je prends les infos, j'en donne pas...) pourquoi :
- parce que je n'ose pas toujours prendre la parole publiquement
- parce que réagir a chaud via des post it n'est pas mon mode de fonctionnement
- parce que je suis présente avec un badge de mon employeur alors que je ne le représente plus dès lors que j'exprime un point de vue personnel
- parce que ce que j'aurai a dire n'est pas toujours conforme au jeu de rôle que je suis sensée jouer pour mon employeur
Grosso modo, je serai sanctionnée de partager une idee à l'extérieur alors que mon supérieur nest pas foutu de l'exploiter.
Alors je ne sais pas comment fonctionne le réseau french tech chez vous, mais je constate chez moi quil manque un support d'échanges dematerialisé, centré sur les compétences. Ils se structurent via des commissions/groupes de travail, en perçoivent deja les limites ...et reproduisent un système d'entre soi. Au delà de french tech (qui est la vague de surf du moment), ce problème se retrouve dans toute organisation.
Bref, si Skiller developpait une fonction "support de l'open innovation aux services des organisations" (et non plus des personnes)... Je pense que cela pourrait intéresser BPI. Et dans ce cas, ton interlocuteur test pourrait d'abord etre ta french tech locale : peux-tu leur faire une offre de service avec Skiller, et si oui...alors BPI suivra
Perso, je peux illustrer facilement comment une offre de service Skiller pourrait stimuler un certain nombre de projets ultra cloisonné autour des smartcity...
2
il y a 4 ans par fdomon
Ami(e)s Skilleurs, votre réponse m'intéresse aussi.

@oimoci Je regarde aussi de ce côté. Je m'interroge déjà sur les dépenses éligibles. C'est assez vague (par exemple qu'entend-on par frais de design, de recherchers de partenaires...).
Sur Clermont, il faut déjà passer le filtre de la CCI. Ses conseillers vous aident à finaliser votre biz-plan et vous accompagnent auprès de la BPI.
1
il y a 4 ans par oimoci
J'ai rdv avec les services de la BPI Toulouse aujourd'hui... Je pourrai sûrement t'en dire plus dans quelques heures...
3
il y a 4 ans par oimoci
Quelques éléments de réponses qui pourraient t'être utiles dans ma réponse à @usercentric ;)
1
il y a 4 ans par EtienneSandeyront
J'ai bien lu le fil et pour avoir fait le même chemin avec un point de départ différent je dis déjà belle performance. Moi j'ai compris la même chose avec peut être un critère en plus... Pour être éligible à cette bourse il convient de montrer son ambition à l'international.
1
il y a 4 ans par oimoci
Merci Etienne :) Pour l'international, pas de problème ! Skiller ne connait pas de frontières ! Une bonne occasion d'inviter ceux qui se sentent à l'aise à poser des questions en anglais, en espagnol, ... it's open ;)
2
il y a 4 ans par fdomon
@oimoci D'apres ton retour, le dispo ne permet pas de financer ton mvp, mais pourtant les depenses de design/interface sont eligibles non ?
1
il y a 4 ans par oimoci
Le design oui ! Donc tu ne parles pas d'interface mais d'étude de design ;) en fait, ils sont encore 1.0 donc tu fais comme si tu voulais lancer une nouvelle ligne de production de biscuits en ayant en tête qu'ils ne financent pas la machine mais les études qui montrent que c'est intéressant d'acheter la machine !
1
il y a 4 ans par fdomon
@oimoci D'apres ton retour, le dispo ne permet pas de financer ton mvp, mais pourtant les depenses de design/interface sont eligibles non ?
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.