Selon les dernières études de l'APEC, environ 7% des cadres changeraient d'entreprise chaque année. Dans 8 cas sur 10, une annonce d'emploi serait à l'origine de la rencontre entre la personne recrutée et l'entreprise.

Un modèle "inverse" existe, à savoir une plateforme qui sélectionne des cadres qui désirent changer d'emploi et les présente anonymement à des recruteurs potentiels.

Les candidats peuvent sélectionner la ou les villes où ils souhaitent travailler ainsi que leur salaire, fonction et domaine d'activité.

Ils reçoivent des propositions d'entretien d'entreprises et choisissent de dévoiler leur identité si une proposition les intéresse afin de poursuivre les échanges vers un éventuel recrutement.

Seriez-vous intéressé.e par ce service gratuit pour les candidats, et si oui dans quelles circonstances et/ou dans quelles conditions ?

Un très grand merci pour vos conseils, avis, remarques...

Jérôme

cadres e recrutement emploi recrutement talents
5
6

6 réponses

il y a 6 mois par Vortex42

Un changement d'emploi (interne ou externe dans l'entreprise, groupe, filiales, pays...) se décompose en :
F: facilitateur qui met en relation postulants et employeurs.
P:Postulant
E:employeur
BE:Besoin connu ou potentiel de l'employeur
EP:Envie du postulant
On obrtient le flux EP(P)<->F<->BE(E)
avec comme contrainte  (BE(E)-EP(P)) < epsilon
Si on s'arrétait au maths, on virerait bien F car la conservation d'informations n'est jamais égale à 1.
Heureusement, comme le temps est compté le "coût" de la perte d'information est plus faible que le "temps perdu à chercher une ressource (sauf si temps masqué)" et F a des qualité de recruteur à faire valoir.
Donc supposons F doit exister :
BE(E) et EP(P) doivent être définis, cadrés, et normés par rapport à des "catégories, normes de représentations spécifiques à :
- F, E ou P ?
Sont-elles constantes ? qu'apporte F1,site1 par rapport à F2 sur site2 ?
Si représentation(annonce(E)) définit E, idem pour F et P, comment garantir l'efficacité ?
De mon point de vue personnel, quelles que soient les représentations de F et E, si la représentation est unique dans un formulaire attendu (rassurant pour tous), on n'apportera rien de nouveau, sauf de la technologie servile.
Est-ce que par exemple, une formulation comme :
"Je suis en train de réviser les notions de vecteurs dont je n'avais pas compris la signification jusq'à présent. Ensuite je regarderai les cours accessible de maternelle"
Permettra d'obtenir un meilleur poste que :
"Je travaille sur les facteurs de croissances (multiples) (continus et discontinus)".
Sachant que l'objectif est de travailler (éventuellement) pour une entreprise spécialisée en intelligence artificielle ?
Sinon pour une réponse plus pragmatique, je n'aime pas être dérangé quand je travaille, suis avec un client...
Donc la manière asynchrone me paraît souhaitable (ou échanges hors plage de travail).

4
il y a 6 mois par oimoci

Merci pour cette belle approche !

2
il y a 6 mois par samhee

hello,

j'ai dû fouiller pour retrouver :)

Voici une plateforme pour les développeurs qui fonctionnent sur le même principe :www.chooseyourboss.com/

3
il y a 6 mois par usercentric

Oui mais c'est une plateforme sectorisée sur les développeurs : facile car c'est un secteur en tension ; le besoin est déjà inversé.

1
il y a 6 mois par usercentric

La disruption doit pousser plus loin, rester dans un modèle de recrutement même inversé c'est ne pas pousser le scénario suffisamment loin.

Il y a un chaînon manquant entre ce que tu questionnes et ce que tu proposes (à savoir Skiller notamment) alors pourquoi le zapper ? La nature a horreur du vide :-)

3
il y a 6 mois par PascalW

Bonsoir,

J'aime assez l'idée en soi.

Cela marquerait peut être la fin des entretiens d'embauche hypocrites où le candidats s'efforce de démontrer que le recruteur est le plus beau, le plus fort.

Personnellement, ce qui manque aujourd'hui, c'est une plateforme qui, sans tomber dans les travers de glassdoor, indiquerait que la rémunération est  en-dessous, dans la fourchette ou au-dessus du marché local.

C'est un autre point un rien hypocrite: les recruteurs sont rarement transparents sur la rémunération alors que nous savons tous que le poste a été budgété très en amont du recrutement. A croire que même ceux qui se plaignent d'avoir du mal à recruter tente de faire des économies de bout de chandelle. Je ne parle même pas des boites du 64 qui proposent des SMICS à des ingénieurs expérimentés et pleurent chez les consultants APEC de ne pas avoir de candidats valables.

2
il y a 6 mois par FredericLibaud

Ca se fait déjà... ça s'appelle la "chasse de tête"

1
il y a 6 mois par gmaison

oui, mais je pense que @oimoci souhaite disrupter ce modèle et l'optimiser de manière digitale ;)

2
il y a 6 mois par olivierChaillot

À quoi sert la numérisation ? En tout cas pas à reproduire l'existant ! Dans un contexte de fin du modèle salarial et de développement de l'entreprise individuelle ne sommes nous pas à la frontière de la recherche de clients ou de donneurs d'ordres et de la recherche d'emploi ? 

1
il y a 6 mois par PascalW

Très bonne question! A quoi sert la numérisation? J'ai renoncé à chercher la réponse...

3

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.