Bonjour aux skillers et skilleuses de tous les coins ! J'espère que tout le monde va bien ? :)

j'ai une question qui me tarabuste, je vous explique. Quand j'ai démarré mon projet, j'ai mis une parution gratuite sur les pages jaunes en ligne, donc c'était minimaliste. Puis en juin dernier j'ai négocié pour avoir quelques trucs en plus (lien vers le site web, horaires, et quelques autres prestations) pour 10,60 euros par mois, durant 1 an (les offres commerciales se négocient assez bien. En insistant beaucoup !).

Cela se passait plutôt bien, jusqu'en novembre dernier. Et là, je vois que la mensualité de novembre n'a pas été prélevée. Je me dis, bizarre, bizarre ! Et paf en décembre je reçois un mail de rappel "en novembre vous n'avez pas payé, on va vous tirer les oreilles, vous caillasser, vous demander de payer des indemnités de retard… ". Bref, pas tout à fait comme ça, mais un discours pseudo juridique de rigueur pour mauvais payeur.

Là je me dis, "what the phoque ?". (Ndlr: traduction "de quoi de quoi ?"). Mince, je paie par prélèvement, et c'est de ma faute ? Bref, j'appelle, ils jouent un peu à la baballe avec moi, je perds plusieurs heures à appeler divers numéros et quand la personne veut me renvoyer à la case départ je refuse et après ça semble s'arranger.

Deux jours plus tard, il y a du nouveau: la mensualité sera prélevée deux fois en décembre et roule. Je me dis, "c'est bon !". Mais non. Je vais alors sur mon espace client et là je vois 12 factures. Toutes datées de la même date, elles sont impossible à distinguer les unes des autres, et là je commence à blêmir.

Je retrousse mes manches et je commence à les télécharger une par une, j'ouvre la première, la deuxième (y'a marqué "juin 2020" dedans), et c'est pareil pour toutes les factures, elles sont dans le désordre et ne comportent aucun nom de fichier qui permette de les distinguer.

Alors je contourne le problème, non sans envoyer un mail qui restera lettre morte, je les télécharge toutes, les renomme une par une après les avoir bien scrutées et je les fourre dans un dossier collectif pour alimenter les dossiers compta au fil des mois.

Le mois d'après ma comptable ne manque pas de me réclamer la facture de décembre. Elle non plus n'avait pas compris le système Solocal. Donc, explication (encore du temps).

Vous croiriez que ça s'arrête. Non non. Il y a quelques jours, rebelotte, à nouveau un mail automatique "vous n'avez pas payé blablabla et vous pouvez être susceptible de payer 40 euros d'indemnités de retard".

Retour (vers le passé) dans mon espace client, je trouve un coin pour mailer à propos de leur incompétence et je reçois en suivant un mail d'excuse "c'est une erreur du système, excusez-nous et n'en tenez pas compte".

Mais intriguée, sachant que l'expéditeur n'est pas Solocal lui-même, je fais une petite recherche et voici ce que je trouve:

"no-reply (AT) sidetrade.net". Je crois que le site, c'est sidetrade.com. Je ne suis pas sûre, mais ça semble possible et pertinent. Et sur leur site je lis "IA". Et "clients".

Je n'ai pas les compétences pour aller plus loin dans cette recherche, et hormis le fait que je ne vais pas mettre plus cher après ce contrat, mais au contraire éviter à tout prix de le renouveller après le moins de juin, la question que je voudrais vous poser: pensez-vous qu'une IA (IA pour Idiot.e Artificiel.le - je n'aime pas l'écriture inclusive, mais pour l'IA je trouve que ça s'adapte bien) de chez sidetrade.com pourrait être à l'origine de ce cafouillage vaseux ?

intelligence artificielle services pages jaunes solocal
3
4

1 réponse

il y a 2 mois par ChristopheFantoni

Le problème vient davantage de notre belle société française dans laquelle les grands groupes embauchent des gens de plus en plus incompétents. La solution consiste donc à ne plus leur faire confiance et à se blinder un maximum (d'un point de vue juridique, bien évidemment).

Par exemple, tout ce que j'envoie avec la Poste, je l'envoie dorénavant "en suivie"... même la lettre la plus insignifiante. Depuis, bizarrement, plus aucun de mes courriers ne se perd ;).

Autre exemple du même type : dès que j'ai un prélèvement à mettre en place au niveau de mon compte en banque, je le mets en place sur mon compte européen et non sur mon compte français. Là aussi, bizarrement, je n'ai jamais plus aucun oublie de ma banque, ni aucune relance d'ailleurs.

À un moment donné, je pensais que j'étais un cas isolé, moi, dans ma province natale, mais mon frangin, qui est sur Paris, vit exactement la même chose. Dorénavant, ses chèques ne se perdent plus puisqu'ils sont expédiés en "lettre suivie" et les prélèvements de son loyer sont effectués sur son compte européen (que je lui ai fait ouvrir). Depuis, il revit.

Se blinder d'un point de vue juridique consiste donc à être capable de tracer l'ensemble de ce que l'on fait, d'en constituer son faisceau de preuves, pour pouvoir être capable de les ressortir en cas de problème...

2
il y a 2 mois par JoyceMarkoll

Bonjour @ChristopheFantoni j'envoie aussi mes courriers en lettre suivie. Je n'ai pas rencontré de problème de prélèvement non effectué à cause de la banque, dans mon cas, en novembre, c'est chez SoLocal que se situait le problème. Mais une banque européenne, je n'y aurais pas pensé. Pourriez-vous me passer le nom de cette banque pour info, par message privé au besoin ?

2
il y a 2 mois par ChristopheFantoni

Dans les néo-banques, la banque européenne la plus connue est sans conteste N26 ( voir ici n26.com/fr-fr ). Il s'agit d'une banque allemande disposant depuis peu d'une licence bancaire (vos dépôts sont ainsi garantis jusqu'à 100 000 €). Elle est donc tout ce qu'il y a de plus officielle. En France, elle est d'ailleurs ouverte aux particuliers, aux micro-entrepreneurs, ainsi que, plus généralement, aux sociétés en nom propre. Elle est, à mon sens, idéale quand on désire avoir une banque d'appoint.

Maintenant, si comme moi vous recherchez certains services bancaires, car votre banque vous fait des petites misères, je vous recommande Transferwise ( voir ici : transferwise.com/ ). Ce n'est pas une banque (puisque pas de licence bancaire), mais les services proposés - comme le virement bancaire, le prélèvement automatique, la carte bancaire rechargeable - sont proposés, soit gratuitement, soit à des prix défiants toute concurrence. Il s'agit, à la base d'une startup estonienne dans la FinTech, dont le siège a été transféré en Grande-Bretagne dans une optique de crédibilité. Au niveau européen, elle travaille avec des banques partenaires qui sont, soit en Belgique (pour le particulier), soit en Allemagne (pour le professionnel). Je recommande d'ailleurs de l'utiliser comme un moyen de paiement, et non comme une banque à part entière.

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.