Stripe Atlas est un service proposé par la société de paiement Stripe. Ça permet de créer une société au Delaware (état apparemment intéressant pour la création de société), de n'importe où dans le monde, sans se déplacer.

Sur le papier ça a l'air largement plus simple que de créer une SAS. Est-ce qu'il y a des inconvénients ?

création de société stripe atlas
2
6

6 réponses

il y a 2 ans par gmaison

Je ne sais pas. Si ce n'est que le Delaware est plutôt connu, je crois, comme un état avantageux fiscalement pour les entreprises.

Mias, en l'état, tu as quelque chose de plus intéressantet de beaucoup moins loin : l'Estonie et son e-Administration. Tu peux devenir e-Estonien, ouvrir une entreprise et un compte bancaire là bas (compte en euros qui plus est). Tout cela à distance, avec l'ensemble des services administratifs accessibles via le web...

3
il y a 2 ans par Julien_

Ça a l'air super intéressant, merci !

1
il y a 2 ans par ArnaudLemoine

Tu quittes la France ? ...

3
il y a 2 ans par Julien_

Non pourquoi ? Je regardais ca parce que ma SASU devient trop lourde à gérer et que je vais probablement m'en débarasser, mais que j'aurai probablement à nouveau besoin d'une structure plus tard.

Qu'elle soit en France, aux États-Unis, ou au Bengladesh ne change pas grand chose pour moi.

1
il y a 2 ans par olivierChaillot

Au delà de l'effet de mode sur la recherche de paradis fiscaux pour ne plus participer à l'effort collectif pour que la cité dans laquelle nous vivons soit agréable à vivre (c'est un truc qui je crois s'appelle être citoyen), qu'elle intérêt ?

Pour être plus précis (et un peu provocateur), tu peux quitter la France, tu ne nous manquera pas :) Ce qui fait notre richesse collective, ce sont nos différences et notre altérité ... alors si tout ceux qui ne pensent qu'à leur gueule s'en vont, ceux qui restent vont peut être pouvoir reconstruire quelque chose ...

mais peut être suis je t-il de mauvais poil ce matin ?

3
il y a 2 ans par Julien_

Je ne savais pas que le Delaware était un paradis fiscal, c'est juste que l'offre de Stripe Atlas a l'air plus simple et plus économique que la création de société en France.

Je suis en CDI, je ne vais donc pas quitter la France, et de toute façon je n'ai pas l'intention de faire de bénéfice avec cette société, mais je n'ai pas envie d'y mettre beaucoup de temps et d'argent.

1
il y a 2 ans par olivierChaillot

ton ami gogole ne t'avais pas dit ?

c'est curieux cet effet de mode qui, avant même de générer le premier euro, conduit à s'interroger sur les couts ... démarche qui permet de tirer tous les couts vers le bas en mettant toutes les activités en concurrence avec toutes les pays du monde ... tout en continuant à espérer le retour de la croissance ...

c'est sans doute la culture économique si bien partagée qui conduit à ça ?

2
il y a 2 ans par Julien_

ton ami gogole ne t'avais pas dit ?

Non,d'ailleurs j'avais regardé sur Google, parce que je n'avais jamais entendu ce nom, j'ai vu que c'était aux États-Unis. 

J'ai pas cherché à en savoir plus parce que mon seul objectif c'est d'avoir une structure légale pour exercer une activité. et je n'aurais pas soupconné qu'un paradis fiscal puisse se situer aux États-Unis.

Sinon je ne comprend pas d'où viennent tes conclusions sur ma situation et mes intentions:

  • "avant même de générer le premier euro" J'ai créé ma première SAS en 2012, la deuxième en 2015, et des euros j'en ai généré plein.
  • Je n'espère pas non plus un retour à une quelconque croissance (j'ai déjà trop de travail comme ca :)).
  • "Culture économique" L'objectif n'est pas économique, j'aimerais juste un truc simple et rapide à gérer.
1
il y a 1 an par FredericBaumann

Hello, 

Pour avoir été confronté à ce cas pour un partenariat, voici ce que j'ai appris :

- le Delaware est l'état choisi par de nombreuses sociétés américaines car son droit est celui qui réunit le plus de points communs avec tous les autres Etats des US (peut-être en plus des aspects fiscaux, ça je ne sais pas). Donc en cas de pb juridique, tout le monde comprend à peu près de quoi il retourne.

- En revanche, en cas de litiges, il est fort probable que le contrat type de Stripe prévoie qu'ils seront réglés auprès de la cour du Delaware, ce qui signifie des frais de justice significativement plus élevés pour toi que si c'était en France. Voire l'obligation de se rendre au Delaware pour les résoudre... Mais peut-être que dans ton cas le risque de litige est inexistant. Je sais toutefois que des grosses sociétés US ont tendance à faire des procès à leurs concurrents, même petits, simplement pour les affaiblir, parce que cela va leur demander de mobiliser des ressources humaines et autres, et que pendant ce temps-là, ces ressources ne travailleront pas sur le business.

My 2 little cents.

3
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Appelons un chat un chat : le Delaware est un paradis fiscal. D'ailleurs, la majorité des grosses sociétés y ont leur siège là-bas (ex: DELL). Le Delaware permet donc la création d'une société sans aucun impôt, sans aucune taxe (je relativise : il existe bien des taxes et des obligations légales, mais celles-ci sont beaucoup plus légères qu'en France). C'est effectivement une solution pour faire de l'optimisation fiscale. Pourtant, il en existe une autre solution, toute simple, qui vous permet même de rester en France tout en payant beaucoup moins d'impôt (qu'à Londres par exemple) : c'est la création d'une holding. Dans notre pays, tous les gens riches possèdent une holding. Son taux d'imposition est d'ailleurs très faible : de l'ordre de 4-6%. Comptez tout de même 2000-3000 € de frais d'avocat pour monter votre société.

325
2
il y a 2 ans par Julien_

Ok, merci pour les précisions, je ne savais pas que le Delaware était un paradis fiscal, mais ce n'est pas l'objectif je cherche plutot la simplicité :)

1
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Cet après-midi, j'ai eu l'occasion d'étudier un peu l'offre proposée par Stripe Atlas et je dois dire - pour être tout à fait honnête - que je la trouve particulièrement intéressante. Toutefois, l'offre n'est pas gratuite ($500 pour le montage du dossier) et il existera bien des taxes, ainsi qu'une législation américaine, qu'il faudra connaitre un minimum. Le Delaware a beau être un paradis fiscal, son administration reste aussi lourde que dans les autres états américains. D'ailleurs, dans la documentation, nous sommes systématiquement renvoyés vers des cabinets d'avocats spécialisés, car le site propose bien une création très "généraliste" de l'entreprise. Par ailleurs, Stripe Atlas est très clairement orienté C-Company (dans l'optique d'une création d'une startup destinée à lever des fonds à l'international), alors qu'il serait beaucoup plus intéressant pour un particulier qui désirerait simplement créer une société aux USA de monter plutôt une Limited Liability Company (LLC, un peu l'équivalent de notre SARL/EURL en France). Bref, ça ne sera pas aussi simple que ça et nécessitera de votre part un investissement en temps et en argent, même minimal.  

340
3
il y a 1 an par FranckBRUNET

C'est effectivement une solution intéressante, par contre pour un vrai business, il y aura de plus en plus de contraintes venant des banques concernant des pays/état comme le Delaware.

Je préconise de créer sa société en Irlande. C'est un pays en liste blanche avec de vrai banque mais avec une attractivité fiscale très intéressante. Et au-delà de cela c'est l'écosystème entrepreneurial qui est intéressant en Irlande. Aujourd'hui, depuis l'annonce du brexit l'Irlande est le meilleur spot en Europe pour créer et se développer dans de bonnes conditions.

Il y a eu une étude d’Ernst & Young : A périmètre et activité comparable, une société en Irlande est 35% plus rentable qu’en France. Imaginez un C.A. de 100K€, vous avez 35K€ de cash flow disponible en plus pour la société en Irlande.

Franck

1
il y a 1 an par FranckBRUNET

Ensuite, pour ceux qui y voit une morale, je pense que créer et gérer une entreprise c'est avant tout la responsabilité de la rentabilité. Alors oui, je trouve cela normal de comparer et trouver des moyens (toujours légaux) de minimiser l'impact des charges d'une société. Cela ne doit pas être le seul critère, mais cette démarche ne me choque pas.

Concernant le discours sur la morale, le financement des routes et des hôpitaux... je laisse cela aux discussions de comptoir : ... c'était mieux avant, le cancer c'est pas bien...

La globalisation et les outils existants permettent une mobilité du business, alors pourquoi ne pas sortir de chez soi, voyager et créer avec d'autres cultures ?

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.