Et il est plutot positif : www.maddyness.com/entrepreneurs/2016/08/01/fre...

Je suis fervent défenseur d'une dynamique que je trouve plutot inclusive que exclusive. Mais c'est toujours difficile de se faire un avis dans un sujet fait pour faire de la com' parce que nécessairement il y a beaaaaucoup de choses dites, à charge ou à décharge.

Je partage cet article qui me parait plutot positif.

Quelques extraits :

  • en 2015, 655 bourses French Tech ont été distribuées, d’un montant compris entre 10 000 et 30 000 euros, accordées par Bpifrance (pour un total de 17 millions d’euros)
  • cinq startups françaises ont ainsi réalisé une levée de fonds supérieure à 100 millions
  • le montant des financements levés en capital-risque en France a bondi de 100% entre 2014 et 2015, passant d’un à deux milliards

Et comme je sais que ça va arriver, on peut mettre cette com' en parralèle des déconvenues de Save, Take Eat Easy et autres startups qui ont annoncé leur redressement judiciaire ces derniers temps.

frenchtech la french tech bilan
7
5

3 réponses

il y a 2 ans par MaximePawlak

Merci Julien pour ces infos.
Sur Toulouse d'ailleurs, la French Tech est en train d'organiser Human In Tech : deux semaines entre sept et oct autour des startups Toulousaines. Dans les évènements y faisant partie, on retrouve notamment : les Innovations Days de l'IoT Valley, Human In Tech et ses conférences, La Mêlée Numérique ...


Le bouquet final sera la journée EmTech. En effet, le MIT a choisi Toulouse comme ville européenne pour accueillir sa journée centrée sur les nouvelles technologies et l'innovation. Bref ça bouge de plus en plus et on ne peut que s'en réjouir !

3
il y a 2 ans par olivierChaillot

Une information à mettre en parallèle avec celle-ci : www.frenchweb.fr/lean-startup-la-methode-qui-pl...

On peu peut-être dire que le dispositif d'accompagnement des start-up est (très) perfectible

2
il y a 2 ans par Julien

C'est tout à fait ça.

En fait, la startup, notamment grâce au numérique, c'est la possibilité d'innover pour tous sans gros financement. Pas besoin d'être un Grand Groupe pour avoir les moyer de lancer sa startup.

Par contre, ça veut aussi dire que beaucoup se lancent sans le background nécessaire. Ca ne serait pas grave si l'éco-système pouvait compenser ça par l'accompagnement... mais dans la pratique il y a trop de startups...

4
il y a 2 ans par olivierChaillot

Il y a trop de start-up ? dans un monde qu'il faut inventer pour demain ? n'est-ce pas parce que tant le monde politique (trop préoccupés par leur ré-élection) que les grand groupes (trop préoccupés à maintenir leur position dominante pour rémunérer leurs actionnaires et leurs patrons) sont, eux, incapable de remplir leur rôle ? Que les citoyens sont moteurs ? Ne sommes-nous pas dans un monde où il faut compter sur nous plutôt que sur ceux qui ont confisqué le pouvoir tant politique qu'économique ?

2
il y a 2 ans par Julien

La tournure de ma phrase faisait un contresens.

"Il y a trop de startups pour que les structures d'accompagnement puissent suivre".

Non, il n'y a pas trop de startups. Mais malheureusement les structures ne suivent pas le même rythme.

2
il y a 2 ans par LucieGarrido

Personnellement, je trouve que le bilan est plutôt mitigé. 
La majorité des français ne connaissent pas la French Tech, ni ses dispositifs et c'est quand même assez compliqué à expliquer, voir même d'en donner une définition claire et précise. Est ce un label? une marque? un outils de com'? un réseau? Un mix de tout?
On ne sait pas non plus ce que sont devenus les start-ups qui ont obtenu la bourse FT. C'est vraiment dur d'avoir de l'info même en allant les voir au stand à VivaTech et puis bon le site est pas top top... Je trouve que c'est assez opaque. Normalement, le gouvernement devait faire un premier bilan en Janvier 2016, mais je ne l'ai pas trouvé.
Je pense que le vrai point positif, c'est à l'international, lors des évènements comme le CES ou avec les FT Hub où ça permet de coordonner un peu tout le monde.
Après, autre point positif, c'est que la FT évolue tout le temps, donc, du jour au lendemain tout peut changer et il y a tellement à faire dans ce domaine. Après, vu que c'est plutôt politique, tout peut s'arrêter aussi. 

2
il y a 2 ans par Julien

La majorité des français ne connaissent pas la French Tech

Je pense que ce n'est pas grave. C'est avant tout un dispositif tourné vers l'international pour la com' et pour des entreprises bien particulières pour les bénéficiaires.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.