Suite à la discussion qui a lieu sur cette page: skiller.fr/question/9714 j'ai émis une idée de création d'espaces de “co-MOOCking”. (glissement d'idées entre MOOC et coworking → co-MOOCking… ).

Que pensez-vous de cette idée ?

/oui j'ai une idée, je la partage, et je met cette idée sous licence CC-0
;-)

co moocking co working idées moocs
5
7

6 réponses

il y a 4 ans par samiraSeltani
je comprends ton idée joyce et encore plus pour les personnes éloignées des grandes villes mais pas que.
Effectivement c'est tout a fait envisageable. Il existe bien des COOC (Corporate Open Online Course) et des SPOC ( Small Private Online Course) au sein des entreprises alors pourquoi imaginer des TOC (together online course). C'est d'ailleurs déjà utilisé au Canada dans les collèges privés qui forment les élèves en partie en utilisant des MOOC en classe sur des ordi individuels et sur des thématiques en fonction de leurs niveaux et besoins.
Et effectivement la connexion haut débit en province éloignées c'est pas pour demain avec Orange à moins que ne se présente une nouvelle techno entre temps. Il y a même des zones où rien que le portable ca ne fonctionne pas alors internet ...
2
il y a 4 ans par JoyceMarkoll
Bonjour Samira, Il existe des technologies mais elles ne sont pas disponibles partout (par exemple, Vdsl2) ou plutôt chères à faire mettre en place (SDSL).

Et je suis bien d'accord pour dire que dans les cités aussi il y a des coins où les connexions de qualité sont difficiles ou pas possible à obtenir.

Note que faire la comparaison entre l'accès aux réseaux pour les téléphones portables, et l'accès au réseau pour les connexions internet (filaires et wifi) sont des questions totalement différentes (note que j'ai déjà entendu ce type de comparaison autour de moi, mais non, ce ne sont pas les même type d'installations qui sont concernés).
1
il y a 4 ans par LudovicLhuissier
Rechercher / Faire exprimer de nouvelles idées, c'est mon quotidien!
Les moocs m'intriguent (je n'ai jamais essayé...)
Le travail collaboratif m'obsède
1
il y a 4 ans par gmaison
Je suis intrigué par l'idée, parce que je ne suis pas sûr de comprendre.
Les MOOCs sont déjà extrêmement collaboratifs ! La plupart ont des forums d'échanges entre élèves et souvent ont des exercices personnels qui sont corrigés par des élèves également...

Donc, si tu pouvais détailler @JoyceMarkoll ! :)
1
il y a 4 ans par JoyceMarkoll
Dans un espace de coworking les gens se rencontrent physiquement. Les MOOCS pour ce que j'en sais, c'est toujours à distance. Les forums, les mailing listes, les vidéos et les exercices, je connais. Par contre l'émulation entre personnes qui se rencontrent physiquement n'y est pas. L'idée serait de faire en sorte que les rencontres sur un lieu soient possibles, pour suivre des MOOC. Il y aurait d'autres avantages, tels qu'une connexion haut débit (ce que tout le monde n'a pas dans les campagnes), éventuellement des échanges en direct avec d'autres personnes suivant les mêmes cours… à voir.
1
il y a 4 ans par gmaison
@joyceMarkoll je comprends.
D'un autre côté, c'est tout l'intérêt des MOOCs qu'il n'y ai pas de présentiel pour les cours (ça diminue les coûts, offre plus de services qu'en présentiel, ...). Pour ce qui est de rencontres physiques, sur les MOOCs auxquels j'ai participé, il y avait des meetups organisés. Plus pour un apéro qu'autre chose... Ceci dit, je comprends le souhait de certains de se retrouver (par exemple comme le suggère @AlainPatoux pour faire du travail collaboratif)

Mais, est-ce vraiment une offre MOOC ou bien une volonté des MOOCers qu'ils doivent mettre en oeuvre eux mêmes ?
3
il y a 4 ans par AlainPatoux
"Déplacer" des gens pour suivre des Moocs , autant faire du présentiel avec un bon formateur ?
Mais pourquoi pas et à quel prix ?
Par contre créer des rencontres physiques de personnes ayant suivi les mêmes MOOCS dans le cadre d'ateliers pour échanger expériences et bonnes pratiques ou travailler ensemble sur des problématiques communes, là j'adhère !
1
il y a 4 ans par JoyceMarkoll
Sans faire de présentiel avec un formateur, ce qui aurait évidemment un coût, alors que pouvoir proposer cela dans des espaces collectifs dédiés pourrait permettre à des personnes de bénéficier d'une connexion de qualité, et de rencontrer d'autres personnes qui se forment par ce moyen.

Pourquoi les gens qui travaillent en freelance se rencontrent-ils dans des espaces de co-working ? Est-ce parce qu'ils ont une mauvaise connexion internet chez eux ? Cela peut être une des raisons, mais selon ce que j'ai entendu ce n'est pas la seule ou la principale raison. C'est aussi pour voir physiquement des personnes plutôt que de rester seuls devant leurs écrans chez eux, et peut-être aussi pour ne pas être distraits par l'environnement familier de leur "@home".

Quand je parle d'une connexion de qualité, je ne pense pas vraiment aux citadins. Les FAI fournissent du débit dans les zones ayant une densité de population importante. Dans les espaces ruraux c'est différent. Quand il s'agit de recevoir des mails ou d'afficher des pages web ça va encore, mais quand on en arrive aux vidéos ce n'est déjà plus la même chose si le débit est faible. Je suis en campagne et je suis chanceuse, avec une connexion de 15 Mo Adsl2. C'est rare, dans les alentours ce serait entre 1 et 5 Mo Adsl "dans la pente", et les alentours un peu plus loin ce serait entre 512K et 1 Mo. Un exemple de formation : dans une des formations Pyramide de Midi-Pyrénées, 64 candidats, puis il m'a été dit qu'il y avait eu 97 candidats en fin de recrutement, pour 17 places, il y a deux ans. Des espaces collectifs dédiés aux MOOC (éventuellement dans des lieux existant pourvu qu'un espace adapté y soit) pourraient permettre à plus de personnes d'accéder régulièrement aux cours et formations en ligne.
Du côté des avantages pour le côté rencontres en réel et cadre de travail ce n'est pas nécessaire de développer ? Le succès des espaces de co-working est assez évident ?
1
il y a 4 ans par Jean_Philippe_RYO
Tu parles beaucoup de connexion de qualité insuffisante mais ne crois tu pas que c'est "ponctuel" et que sous assez peu de temps, la question ne se posera plus ?
1
il y a 4 ans par JoyceMarkoll
> Tu parles beaucoup de connexion de qualité insuffisante mais ne crois tu pas que c'est "ponctuel" et que sous assez peu de temps, la question ne se posera plus ?

En un mot ? "Non".

Je serai bien sûr d'accord pour en parler plus longuement, mais cependant, cela me demanderait de développer, ce qui nécessite du temps et de retrouver des éléments d'information pour alimenter. Pour l'instant, ce que je peux en dire, c'est que "nous" ne savons pas combien de temps sera nécessaire pour que tous les usagers sortent des zones blanches. Ce que je peux aussi en dire, est que j'ai fait un peu le tour de plusieurs institutions/personnes pour en avoir un aperçu en Ariège puisque chaque département est supposé bénéficier bientôt de connexions très rapides, avec la fibre dans au moins un ville dans chaque département de France, alors que… du dire des techniciens chez Orange "on commence à réaliser la mise en place en 2015 et ça prendra… un certain temps avant que le déploiement ne soit effectif". (Pour résumer le résultat de l'enquête que j'ai réalisée auprès de techniciens + de personnes ressources chez Orange, plus auprès de responsables du développement des NTIC au Conseil Général/Nouvelle appellation Conseil Départemental il y a quelques mois à peine.

Bref, méfie-toi des "on dit" ! :D

( peu de temps : en semaines, ou en années ??)
1
il y a 4 ans par Jean_Philippe_RYO
OK Joyce. Je ne me pose pas comme un spécialiste du sujet ! Je ne me base pas non plus sur les 'on dit'... Ma question était plus inspirée par le sentiment que la plupart des sujets technologiques se multiplient et aboutissent de plus en plus vite... Tu sais, cette sensation que 'tout s'accélère' (et n'est pas pour autant sous contrôle...). L'avenir tranchera :)
1
il y a 4 ans par DavidCourtinot
MOOC : Massive Open Online Course. Les mots "massive" et "online" suggèrent qu'on ne peut pas appeler MOOC un cours avec des rencontres physiques sur des durées prolongées tout du moins. Le fait d'être en ligne fait partie intégrante de la définition du mot, donc je dirais que la question ne se pose pas.
1
il y a 4 ans par JoyceMarkoll
> Le fait d'être en ligne fait partie intégrante de la définition du mot

ce qui fait que les télétravailleurs freelance qui se réunissent pour travailler dans les espaces de co-working ne sont plus des télétravailleurs non plus, puisqu'ils travaillent ensemble dans le même espace ? :>
1
il y a 4 ans par DavidCourtinot
Je ne suis pas très au courant de ça, mais je suppose que leur employeur est toujours à distance, non ? Pendant mon dernier stage nous avions acheté un modèle 3D à un turc freelance en 15 minutes, il nous le livrait 2 jours après. Qu'il travaille chez lui ou ailleurs, il était toujours à quelques heures d'avion :D

En fait internet permet une échelle et un mélange beaucoup plus important que les évènements physiques, et c'est pour ça que je ne pense pas que l'évolution ira dans le sens inverse. Je peux acheter un modèle 3D à un turc en 15 minutes, comme je peux obtenir une réponse d'un américain sur StackOverflow en 2 minutes, ou suivre un cours d'algorithmique fait par un indien sur Youtube (il y en a beaucoup).

On peut trouver ça triste, mais la vitesse et la richesse d'internet a tué tout le reste en terme de recherche d'information et de partage de connaissance.
1
il y a 4 ans par JoyceMarkoll
> On peut trouver ça triste, mais la vitesse et la richesse d'internet a tué tout le reste en terme de recherche d'information et de partage de connaissance.

Tu peux l'exprimer comme ça, pour ma part je l'exprime différemment. Le partage des connaissances, à mon sens n'a jamais été aussi vaste, et le potentiel de rencontres intéressantes aussi élevé. Cela n'empêche pas de souhaiter rencontrer en direct les personnes qui partagent les mêmes valeurs et recherches.

> je suppose que leur employeur est toujours à distance, non ?
Un freelance ne travaille pas toujours pour les mêmes personnes. Et puis dans un espace de co-working, une personne n'est pas forcément au courant de ce que fait son voisin, et en plus ce n'est pas trop son problème. L'important est de voir d'autres personnes pendant qu'on travaille dans un espace dédié les uns à côté des autres.
1
il y a 4 ans par JoyceMarkoll
> Tu sais, cette sensation que 'tout s'accélère' (et n'est pas pour autant sous contrôle...).
Bonjour Jean-Philippe,
Loin de moi l'idée de me poser en experte, c'est juste que j'ai l'habitude de vivre à la campagne, et même dans des coins reculés il y a quelques années, et du coup de ce fait, le réflexe de vérifier sur ariase.com et degrouptest.com avant de me décider pour un nouveau lieu où me poser.

Alors cette sensation, oui. Seulement en campagne on a aussi la sensation persistante qu'on est dans le peloton de queue. :D
(Et parfois aussi dans les petites villes).
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.